N'ayez crainte, WECOMEINPEACE !

SPONSORED

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

Prenez trois trentenaires dynamiques et complémentaires, ajoutez-y une bonne dose d’engouement à la fois geek et rétro. Laissez mijoter à feu doux pendant quelques minutes et ajoutez-y une grosse quantité de graphisme contemporain. Finissez par saupoudrer le tout avec des rétroprojecteurs et un design sonore de qualité. De cette manière, vous obtiendrez un résultat agréablement riche en lumière, en scintillement et en illumination dénommé « WECOMEINPEACE ».

L’utilisation de cet anglicisme pour leur dénomination professionnelle est un choix plus que justifié. En effet, lorsque l’on se place dans une réflexion historique culturelle, on vient directement faire le lien avec le film « Mars Attack » et sa réplique culte : « Nous venons en paix ». Autrement, il suffit de les rencontrer pour réaliser qu’ils viennent, effectivement, en paix car le trio lyonnais s’est construit autour de valeurs fortes, telles que le partage, la cohésion, la liberté d’expression et j’en passe : « En amont nous allons rechercher des références populaires qui ont marqué les générations puis on va les adapter à notre sauce dans l’idée de faire adhérer et participer tout le monde sans qu’il n’y ait aucune barrière, qu’elles soient générationnelle ou sociales. C’est accessible à tous. »

 

Dans un univers artistique très graphique et très contemporain, WECOMEINPEACE souhaite avant tout raconter des choses à travers des sensations et non pas à travers un récit ou autre. Axées sur des formes géométriques simples et animées, leurs créations ont pour vocation de nous faire vibrer et on aime ça ! « On a une approche graphique très contemporaine oui, axée sur des formes géométriques, une ambiance abstraite. On se focalise essentiellement sur le ressenti. Lorsqu’on veut faire partager quelque chose de poétique par exemple, on ne va pas nécessairement en projeter les symboles pour faire comprendre aux gens que l’on veut traiter de la poésie mais on va plutôt essayer de leur faire comprendre grâce aux émotions engendrées par nos créations. » 

Installation de " Legoman " Valence Lumière 2012

 

Vous allez me dire « Bon c’est bien sympa les valeurs, les sensations et les films sur les martiens, mais ils font quoi concrètement ces mecs ? ».

En réalité, l’agence WECOMEINPEACE fait du mapping 3D, du jeu vidéo architectural et de la projection de SMS & tweet : « Pouvez-vous me parler du mapping 3D ? En fait le mapping 3D, c’est une projection vidéo qui est calée sur l’architecture d’un élément (bâtiment, voiture, mur...). Chaque animation est projetée en fonction du relief. Si on effectue un mapping sur un bâtiment, la projection va jouer avec les fenêtres, les portes, les colonnes etc. L’objectif étant de venir illuminer et sublimer la chose »


Le rétro-gaming est un concept qui est aujourd’hui très associé à de grands succès du jeu vidéo des années 80 comme Pacman, Brick, Space Invaders etc, mais également à ce coté « pixel » et système « 8 bits » que nous connaissons tous ou que nous connussions : « Aujourd’hui, tout le monde connaît ces jeux-là, ce sont des classiques. Nous avons affaire à un public de tout âge, donc le fait d’avoir une référence commune, c’est très fédérateur. C’est dans cette optique qu’on a voulu développer nos créations. »

Et pour cause, le jeu vidéo architectural de WECOMEINPEACE est un succès, surtout lorsqu’il est projeté sur un immense bâtiment et que l’occasion rassemble plus de 40 000 spectateurs.


Nos trois lyonnais ont également créé et breveté un logiciel de projection de SMS & Tweet appelé « Dixit ». Toujours dans l’idée de faire participer les spectateurs, une installation de ce type permet de créer une cohésion et de rassembler différents avis sur des sujets divers lors d’événement municipaux tels que « Quartier d’Hiver » à Grenoble : « Avec Dixit nous sommes dans la même démarche, c’est-à-dire pas dans une démarche élitiste ou trop conceptuelle. On est clairement dans le ressenti, on veut pouvoir donner la parole à tout le monde et donner la possibilité de s’exprimer dans un espace public. Oui, cette idée d’espace public nous tiens à cœur car on vient tous les trois de ce domaine. »

 

14 décembre 2013

 

Cette manifestation lumineuse annuelle existe déjà depuis une dizaine d’années à Valence dans la Drôme et pour les participants, c’est un moment convivial et gratuit scindé entre des animations lumineuses et des installations divertissantes s’orchestrant sur un thème prédéfini par la ville.

En 2012, la municipalité valentinoise a décidé de confier l’organisation complète de l’événement à un tiers et c’est précisément à ce moment là que le trio lyonnais s’est installé sur la scène valentinoise en remportant l’appel d’offre. Entièrement séduits par l’idée d’organiser un événement dans sa totalité, WECOMEINPEACE garde de très bon souvenirs de l’édition 2012 : « En fait, avant de créer WECOMEINPEACE nous étions déjà dans l’événementiel et on organisait des événement de A à Z. Aujourd’hui, nous sommes très souvent « intégrés » à l’événement en tant que prestataire, en tant que créatif et plus en tant qu’organisateur. Et justement avec Valence Lumière on retrouve ce coté là qui nous attire beaucoup. C’est très plaisant d’avoir les deux dimensions car il y a des choses que nous allons créer nous-même et d’autres où nous allons faire appel à d’autres artistes et ainsi créer une grande collaboration. Le fait de combiner les deux nous plait beaucoup. Et puis les rencontres avec les valentinois bénévoles étaient géniales. Chaque année on fait un appel à bénévoles et on essaie d’intégrer des valentinois dans le projet, des gens qui ont envie de faire des choses pour leur ville. Cette collaboration reste un très bon souvenir ».


Cette année, à l’occasion de la réouverture du musée d’Art et d’Archéologie de Valence le thème choisi par la ville est « Culture et Musée ». La combinaison des ces deux facteurs constituait un défi artistique plutôt difficile à relever mais la jeune start-up a imaginé un concept visuel et artistique qui a de nouveau séduit les valentinois : « C’est un musée très important qui était en travaux depuis longtemps. Donc nos créations se devaient d’être axées vers ce lieu. De ce fait nous avons axé notre programmation artistique en nommant nos installations d’après les œuvres qui sont au musée. Par exemple l’une des plus grosses installations c’est un vidéo mapping qui s’appelle « Os coché » en référence à un os du paléolithique sur lequel il y a des rainures. En fait il s’agit de l’ancêtre du calendrier puisque ça servait à compter les jours et les cycles en fonction des étoiles. Du coup notre création graphique pour le mapping est en lien avec ce vestige et traite du temps, des étoiles etc. »

Bien qu’un thème soit imposé chaque année, WECOMEINPEACE y ajoute toujours son grain de sel graphique contemporain qui donne un effet positif et mécanique à notre perception des visuels : « On se dirige souvent vers des thèmes graphiques, type animation « Pixar » ou dans cet esprit. On reste dans quelque chose de très figuratif et d’esthétique. »

 

 

Une telle organisation implique un grand nombre de contraintes. Effectivement, il faut prendre en compte tous les acteurs de l’événement, les coûts, le flux de passage etc. Parfois même, il faut savoir rester diplomate : « Tout ce qui est « coûts » c’est différent car c’est un appel d’offre avec un budget donc nous sommes bien conscient dès le départ de tous les paramètres budgétaires.

Au niveau institutionnel, il y a beaucoup d’acteurs, il y a d’autres animations dans la ville et il faut composer avec toutes les animations en même temps pour ne pas qu’elles se marchent les unes sur les autres.

En terme de public, lorsqu’on crée une scénographie il faut penser au flux de passants car il y a eu plus de 40 000 spectateurs l’année dernière. Puis, la pollution lumineuse est à prendre en compte car la qualité de nos créations en pâtit directement. Au niveau des lumières de la ville on n’a pas trop de problèmes car nous sommes en bon terme avec la municipalité. Le plus compliqué c'est de travailler avec les éclairages des vitrines avoisinantes, on doit faire en sorte que notre projection garde sa visiblité et sa qualité et ce n’est pas toujours évident. »

 

Du 28 au 31 décembre

 

Voici une autre manifestation hivernale qui s’inscrit dans la liste des fêtes de fin d’année. En effet, durant 4 jours, la ville de Grenoble invite les gens à venir découvrir la ville d’une manière différente. Des animations sont installées dans différents quartiers de la ville dans le but qu’un petit frisson hivernal réveille, bouscule et électrise l’envie de sortir.

En 2012, WECOMEINPEACE a été intégré à la programmation et avait participé à ce petit festival de lumière via une petite installation lumineuse. Cette année, ils sont venus (en paix) vers la municipalité de Grenoble pour leur proposer un mapping 3D gigantesque sur la caserne de Bonne, lieu entièrement refait à neuf, réhabilité et devenu très attractif :

« C’est avant tout un gros défi technique car c’est la première fois qu’on projette sur un bâtiment aussi grand. On va utiliser trois vidéoprojecteurs de 35 000 lumens ce qui correspond à l'un des plus gros et des plus puissant type de vidéoprojecteur. Il doit y en avoir une centaine dans le monde. Nous on va en utiliser trois juste pour cette installation. Après le plus difficile c’est le calage technique avec l’espace de projection. C’est l’étape la plus minutieuse. »

 

 

« Le visuel et le son vont toujours de pair, à ce niveau on a voulu créer une belle ambiance. Comme ils est prévu environ 10 000 personnes, il faut que le son soit au rendez-vous, on a réfléchi à quelque chose qui enveloppe vraiment le public et qui l’immerge dans la projection. Par ailleurs il faut aussi que tout le monde puisse bien entendre sans que celui placé à côté de l’enceinte se fasse arracher les oreilles ! »

 

 

Il est relativement facile d’imaginer tous les impératifs que l’on peut avoir sur ce type de travaux et lorsqu’à cela vient s’ajouter des contraintes conjoncturelles, alors il faut être plutôt prudent sur le choix des orientations artistiques. « Ce qui est bien c'est qu'on a pu avoir une démarche artistique complétement libre. On a donc commencé par se demander ce que représentait et symbolisait Grenoble pour nous. C’est de cette manière que nous sommes partis sur le thème de la « montagne ». On préfèrera toujours développer une idée forte plutôt que de montrer l’étendue de notre savoir-faire et s’éparpiller sur différents thèmes. On a donc choisi de parler de la montagne, de différente manière : par exemple son coté protecteur, elle a protégé la ville pendant la résistance (passé historique dans le Vercors), la montagne amène également du danger, elle peut être menaçante. On a donc exploré le sujet de A à Z car selon nous c’est elle qui a forgé le caractère de la ville de Grenoble ».

Ci-dessous, le mapping 3D projeté sur la théâtre de la ville de Valence l’année dernière. Simplement pour se donner une idée, la caserne de Bonne est plus haute et environ quatre fois plus grande en longueur.

 

C’est dans un univers de design, de graphisme et de création que WECOMEINPEACE, ces nouveaux « artistes » à la technologie innovante, composent, créent et répandent de la lumière dans toute la région. Trois disciplines qui sont étroitement liées et dont l’épicentre se situe au passage Thiaffait dans le 1er arrondissement de Lyon. C’est là-bas qu’est regroupé une pépinière d’entreprises, toutes fédérées par le Village des créateurs, structure créatrice de réseau et d’opportunités dans les filières artistiques.

Ci-dessous, le passage Thiaffait (rue René Leynaud), véritable eldorado de créations et d’inspirations artistiques où l’un de nos graffeurs favoris, Birdy Kids, a visiblement aussi voulu y construire son nid.

 

INTERVIEW des BIRDY KIDS sur ARTIST'UP

 

Retrouvez WECOMEINPEACE sur :

www.wecip.com

Facebook

Twitter

Vimeo

Youtube

Flickr


Sur Artist'UP :

WECOMEINPEACE

 

 

 

— Propos recueillis de Kimi DO et Wilfried DELLA ROSSA

    • 2015-01-09 20:19:30
    • 961 views
  • Tags - #video #lumière #Fête des Lumières #arts graphiques #projections #arts visuels #gaming #WECOMEINPEACE
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI