Touchant et talentueux, voici Lucas Hauchard

Mis en avant

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

Vidéaste et photographe, Lucas Hauchard a le talent de nous émouvoir, nous émerveiller et de raviver de doux souvenirs en une poignée de secondes...
 


 © Théo Gosselin

Pouvez-vous nous parler de votre parcours, décrire en quelques lignes votre travail ?

Mon parcours est assez simple, j'ai eu un bac en option cinéma qui m'a permis d'intégrer un BTS Audiovisuel en montage. Et puis j'ai complété cette formation technique en école des beaux arts où j'ai appri à formuler mes idées sur les bases techniques que j'avais acquises.

Maintenant je voyage beaucoup et j'essaie de transmettre ma passion pour « l'ailleurs » à travers des vidéos et des photos. Pour la génération de l'Internet, rien n'est plus simple.
 

le roi dit "nous voulons" from Lucas Hauchard on Vimeo.
 

Parlez-nous de votre démarche et de votre(s) univers artistique(s)…

Je crois que j'ai toujours aimé filmer. Enfant, mon père a acheté un jour une caméra, il l'a posée sur un pied. Il m'a filmé, éteint et rallumé quand je n'étais plus dans le champ. Quand j'ai regardé la cassette, je me suis vu disparaître ! J'étais fasciné.

Alors je filmais tous mes voyages à travers l'Europe en compagnie de mes parents. Un jour j'ai économisé et j'ai pu me payer le premier Nikon qui faisait de la vidéo. J'avais grandi et j'ai pris la route avec ma nouvelle famille : mes amis.

De là tout à commencé. Je voulais faire des petites vidéos de nos voyages pour dire en image ce que je ne pouvais formuler avec des mots. Je voulais dire à mes amis combien je les aimais, sentiment imprononçable pour moi autrement qu'en images.

GOODBYE HORSES / OFFICIAL TRAILER from GoodbyeHorses.movie on Vimeo


Comment composez-vous vos vidéos ?

C'est assez simple, je prends la route avec des amis, que ce soit à l'autre bout du monde, ou sur la côte la plus proche. Au fil du voyage, je filme les moments qui me touchent et la beauté qui m'entoure, tout en essayant de varier les cadres et les points de vue afin de rentrer avec suffisamment de rushs.

Mais c'est en rentrant que tout se passe. Pour moi, c'est au montage que j'écris vraiment ma vidéo. Un raccord peut tout dire, vous transporter à des centaines de kilomètres. Je passe beaucoup de temps à monter et c'est ce qui me plaît.

Une fois tous mes petits fragments assemblés, je passe toute la nuit avec mon colloc Antony Bou qui compose une musique.

Pour des professionnels, cette démarche semble un peu brouillon, mais ça me permet de garder dans mes vidéos la sincérité à laquelle je tiens plus que tout.

Ça me rappelle une anecdote de quand j'étais à l'école. Un prof m'a dit « Lucas à l'époque où on faisait des films avec des bouts de pellicules et du scotch, tu aurais été excellent ». Ce qu'il pensait comme un reproche, était pour moi un compliment.
 

Grizzly Falls from Lucas Hauchard on Vimeo.
 

Quels sont les messages/ les émotions que vous souhaitez faire passer à travers vos vidéos ?

J'essaie de capturer ces petits instants de la vie qu'on laisse filer, ces moments de grâce qui font la vie.

Je veux les saisir, les embellir et les assembler pour en faire une histoire. Une sorte de documentaire de la vie. Et il y a de la beauté partout où on veut en voir.

Tous ces fragments, je les ajuste et les assemble avec les codes du cinéma pour en faire une aventure épique. Grâce à ces vidéos je transforme mes amis en héros et mes voyages en épopées.

J'espère ainsi partager ma soif de découverte, ma curiosité et ma quête d'aventure. Et je crois que tout le monde a ce besoin d'évasion.

La plupart du temps, les gens rencontrés au cours de voyages ont des propos semblables : ils vous parlent tous d'un ailleurs. Quand vous êtes heureux d'arriver enfin à un point que vous vous êtes fixé, les gens sur place vous parleront encore d'un autre endroit, encore mieux qu'ici. Avec des copains, j'ai parcouru les Etats Unis d'Est et Ouest, ce qui était pour moi le rêve absolu. Mais même là-bas, tous nous parlaient encore d'un ailleurs, toujours meilleur ; un autre État, une autre ville, une rivière secrète...

Et c'est cette soif de l'ailleurs que j'aime entretenir dans mes vidéos, on a tous besoin de rêver.
 

The Sea Road from Lucas Hauchard on Vimeo.
 

Est-ce que le festival Nikon a été un tremplin pour vous ? 

Je ne sais pas vraiment, j'attends, comme beaucoup d'autres, le résultat des sélections du jury.

Mais au fond, qu'importe, ce qui m'a plu c'est d'avoir pu partager avec un si grand nombre mon travail. J'ai reçu énormément de mails très encourageants, et sincères, ce qui n'a pas de prix.

Sur 878 films, les votes du public m'ont propulsés en 8ème position et c'est formidable. Je remercie tous ces anonymes qui ont trouvés quelque chose dans mes fragments de vidéos.

Ça renforce une confiance parfois difficile à garder, cela me pousse à continuer.

 
© Lucas Hauchard

Pourquoi avoir choisi ce titre « Je suis mes souvenirs » pour la vidéo du festival Nikon ?

J'aime la formule du concours Nikon : « je suis ». Cette formule nous place au centre de notre création, nous permet de rester dans un sujet que l'on maîtrise : nous même. Souvent l'erreur quand on débute, c'est de vouloir faire « un grand film à la manière de », ce qui donne plutôt une copie sans fond, parce que les grands films sont faits par une grande équipe.

Mais je ne me sentais pas marqué par un souvenir en particulier. Je vois ma vie comme une suite ininterrompue de souvenirs, qui ensemble font que je suis ce que je suis. Alors pour moi, Nikon était aussi l'occasion de construire un court hommage à ceux qui m'ont aidé à être la personne que je suis aujourd'hui. J'aurai pu l'appeler « je suis ceux que j'ai connus ». Mais il y a aussi des souvenirs solitaires. « Je suis mes souvenirs » peut sembler simpliste, mais c'est cette simplicité qui me plaît. Réaliser que je suis un tout qui évolue et qui se construit à chaque instant.

je suis mes souvenirs from Lucas Hauchard on Vimeo.

Que représente la photo pour vous ?

C'est difficile de trouver son identité visuelle dans la photo d'aujourd'hui, surtout quand on est entouré d'amis talentueux dans ce domaine (Emmanuel Rosario, Théo Gosselin, Yougo Jeberg ...).

Alors, à l'époque où tout le monde cherche l'appareil le plus précis composé de myriades de pixels, je me réfugie dans de vieux argentiques taillés dans une mécanique quasi-indestructible que je peux poncer dans mon sac de voyage, sans inquiétude. Je ne cherche pas la photo la plus époustouflante, car d'autres le feront bien mieux que je ne pourrai jamais le faire, mais je cherche quelques instants vrais et sincères. Des photos un peu floues et poussiéreuses comme un souvenir qu'on garde dans un coin de la tête.
 


 © Lucas Hauchard

3 mots pour décrire votre style de photographie ?

Sur la route.
 


© Lucas Hauchard

© Lucas Hauchard

 

Quels sont vos projets en cours ?

Je reviens d'un petit road trip à travers le désert espagnol, et des heures de montage m'attendent. Je me remets souvent en question pour ne pas stagner et toujours évoluer dans mon travail. Et je commence enfin à trouver un équilibre qui me plaît.

Et puis je fais quelques clips pour des copains, ce qui m'a amené à rencontrer un groupe de rock psychédélique d'Angers, Eagles Gift, que je devrais suivre pour un documentaire sur leur tournée au Texas, le projet aboutissant sur un concert au Austin Psych Fest en compagnie des Black Angels. Un beau projet qui demande une grosse préparation.
 

© Lucas Hauchard


© Lucas Hauchard

 

Retrouvez Lucas Hauchard sur :

ARTIST'UP

FACEBOOK

SITE OFFICIEL

  • Artist UP
    (hôte)
    • 2015-01-09 20:33:58
    • 2 963 vues
  • Tags - #festival #Nikon #video #road #Voyage #audiovisuel #videaste #Amis #lucas hauchard #trip
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI