Levalet, l'illusionniste des rues de Paris...

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

Cela fait quelques années que Levalet a fait une entrée remarquée dans le milieu du street art parisien. Ce professeur d’arts plastiques s’exprime sur les murs de la capitale, en les recouvrant de ses personnages noirs et blancs à taille humaine. Trompe-l’œil, illusions, mises en abyme... ses œuvres poétiques et éphémères jouent sur l'ambiguïté visuelle confondant deux niveaux de réalité.
Surpris par l'hyperréalisme des créations de Levalet, les passants sont à la fois acteurs et spectateurs de scènes de rue, dans lesquelles ils sont projetés sans crier gare...


LA RESERVE MALAKOFF PRESENTE… LE GRAND 8 DE L’ART URBAIN 
UN LIEU EPHEMERE  & UN PARCOURS URBAIN


Le Grand 8, une structure monumentale la Réserve vous invite à un voyage sensoriel au cœur d’une installation collective !
Avant la destruction annoncée du hangar, sur 2000m2 ouverts au public pendant 5 mois, la Réserve Malakoff devient un espace éphémère d’exposition, de création et de jeux où tout est possible.
30 INSTALLATIONS, 40 ARTISTES URBAINS… des tempéraments artistiques bien trempés s’unissent pour former qu’une seule et même œuvre gigantesque (50m de long  x 20m de large sur 1000 m2). 
Chaque artiste dispose d'un volume de 50 à 100m3 qu'il sculpte, habille, décore. De manière continue et infinie le spectateur pourra naviguer d’un univers à l’autre ressentant l'incroyable énergie de participants et performeurs en tous genres : graffeurs, breaker, open mic, dj’s, concert, table ronde, maker, block party... y en aura pour tous les goûts ! 
Savant mix entre friche industrielle, street-art et guinguette - La Réserve Malakoff deviendra sans doute un haut lieu de l’underground francilien... Sans oublier le parcours urbain d’une trentaine de spots qui accompagnera cette aventure et qui s’étoffera au fil des années aux quatre coins de la ville Malakoff !

ARTISTES PARTICIPANTS :
Shaka, Mosko, Jana & Js, Jerôme Mesnager, Mr. Lolo, Seize Happywallmaker, No rules corp, FKDL, JBC, 36.15, ANIS, Beplus, Snez, Swar, Collectif ONOFF (Kanos, Limo, Olson), Vinie, Anti, Iza Zaro, Mademoiselle Maurice, Nosbé, Yann Muller, Corona, Pablo Lloveras, Mart-Aire, Bault, Popay, Tétar, le collectif 2AC (Djalouz, Pesca, Caligr, Doudou style, Alex Photograph), Levalet, Philippe Hérard, Les Frères Coulures (Odeg, Rooble), Dem Dillon, KATRE & Seth-One, M. Chat, 9e Concept… 

 
LA RESERVE MALAKOFF : 7 rue Paul Bert 92240 Malakoff 

OUVERTURE AU PUBLIC du 1er JUIN au 30 OCTOBRE 2016 



© Levalet - Chiffonniers

Pour le vol d'un papillon
© Levalet - Pour le vol d'un papillon


Peux-tu nous parler de tes débuts… te souviens-tu de tes premiers collages ? Qu’est-ce qui t’a donné envie de t’exprimer dans la rue ?

J'ai commencé à faire des choses dans la rue vers 14 ans, ce qui s'est longtemps résumé à du lettrage disgracieux. La pratique que j'ai actuellement a commencé lors de mon arrivée à Paris Il y a 3 ans, cette ville est pour beaucoup dans l'envie qui m'a prise de travailler dehors. Je travaillais déjà sur des installations in situ depuis quelques années et la rue était le seul lieu disponible !

 

© Levalet - Au charbon

© Levalet - Danse macabre


Peux-tu nous parler de ta technique ? Comment procèdes-tu ?

Techniquement parlant, je colle des dessins dans la rue. Au niveau du processus c'est un peu plus compliqué… Je travaille toujours in situ, donc je commence par repérer des lieux, à prendre des photos, des mesures. A partir des spécificités du lieu, je travaille sur des mises en scène, d'abord en photo puis en dessin. Pour mes collages de rue, je travaille sur un papier fin à l'encre de chine et à la brosse, ce qui me permet de dessiner assez rapidement. Une fois découpé, je colle le tout en adéquation avec l'espace de la mise en scène, parfois je colle aussi des objets directement sur le mur en interaction avec les personnages.


© Levalet - Comédie Française
© Levalet - Comédie Française


Comment choisis-tu les lieux pour tes collages ?

C'est presque une démarche quotidienne, quand je suis en ville, je garde un œil sur les murs et autre mobilier urbain dont je sonde le potentiel narratif. Un lieu peut s'avérer intéressant pour une infinité de raisons: une porte condamnée, des éléments d'architecture incongrus, un panneau, un climatiseur... Si l'endroit est "collable", qu'il correspond aux exigences techniques, je prends des mesures et une photo que je garde sous le coude.



© Levalet - Envolée sauvage

© Levalet - Envolée sauvage


© Levalet - Jeu de dupes



Qui se cache derrière les personnages/silhouettes de tes collages ?
 

Je travaille d'après photos pour mes dessins, donc j'ai recours à des modèles que je fais poser. Les personnages de mes dessins sont faits à partir de portraits de proches, voire d'autoportraits.



© Levalet - Décrue

 © Levalet - Décrue
 

Tes personnages font partie intégrante de la rue, ils semblent en être des acteurs...

J'imagine mes installation directement pour le lieu, pour que la juxtaposition d'un élément qui appartient au réel (un lampadaire par exemple) et d'un élément représenté (comme un personnage en position de suspension), créent une certaine ambiguïté visuelle qui confond deux niveaux de réalité. Ensuite, techniquement, c'est avant tout un travail sur la justesse de l'échelle et la précision du placement.



© Levalet - Palimpseste


Peux-tu décrire ton style ? 

Je pense que l'on peut qualifier mon style de "objectif" ou peut être de "illusioniste" dans la mesure ou je tente d'appliquer à mes images les même règles qui pourraient les régir si elle étaient réelles. Mon dessin est stylisé par l'utilisation du noir et blanc et de forts contrastes mais je reste dans un traitement réaliste et ressemblant de l'image.

 

© Levalet - La machine infernale


Quelle interaction souhaites-tu créer entre tes œuvres et les passants ?

Je souhaite en premier lieu créer un effet de surprise, saisir le regard par l'intrusion d'un image au statut ambigu dans l'espace public. Ensuite induire une réflexion qui peut s'acheminer par la lecture iconographique de l'image. 



© Levalet - Le guichet


Préfères-tu le jour ou la nuit pour la pose de tes collages ? 

J'ai commencé par coller la nuit, aux heures où il n'y a personne dans la rue mais j'ai vite compris que le fait de tenter de passer inaperçu est la meilleure manière de paraitre suspect donc je préfère coller en plein jour, le matin c'est pas mal, les gens sont dans une meilleure disposition d'esprit.

 

© Levalet - Relogement
© Levalet - Relogement

 

Quelle est la place du dessin de rue dans ta vie, ton quotidien... ?

J'essaye de garder une place importante à mes installations spontanées dans ma pratique mais il est difficile de tenir un rythme avec tous les "autours" du métier. Là où je ressens le plus la place de ma pratique dans mon quotidien, c'est quand je constate que je suis incapable de marcher dans une rue en regardant devant moi, scruter les murs est devenu un toc.


© Levalet - Le seuil


Peux-tu citer 2 artistes qui t'ont inspiré, donné envie de créer dans la rue ?

Ce qui m'a avant tout donné envie de travailler dans la rue, c'est la nécessité de trouver des lieux où faire vivre mes installations mais j'ai été très tôt très admiratif d'artistes comme Ernest Pignon Ernest ou BLU.


© Levalet - 15 minutes of fame


Comment établis-tu la passerelle entre la rue et la galerie ? Qu’est-ce que respectivement la rue et la galerie apportent-t-elles à tes créations ? 

Le travail de rue est un travail in situ qui contraint une adaptation des images au lieu, le travail de galerie me permet d'aborder un registre thématique plus large. Des travaux de rue peuvent être à l'origine de travaux de galerie et vis versa, je retrouve alors la dimension "installée" du dessin dans une adaptation à la structure d'objets qui me servent souvent de support.
 


© Levalet - L'attente 


Selon toi, quelle est la place(rôle) des artistes urbains dans notre société ? 

Il n'y a pas de place assignée, chaque artiste choisit la posture qu'il souhaite adopter en fonction de ses ambitions artistiques. Je pense que la place, le rôle social qui consisterait à faire de l'artiste urbain une passerelle entre le monde de l'art et la population au sens large du terme a été davantage défini par les institutions et les amateurs d'art urbain que par les artistes eux même. Si il y avait un rôle défini à endosser cela contredirait la liberté d'action qui caractérise justement l'art urbain.


© Levalet - Le marchand de sable 

© Levalet - Service après-vente

© Levalet 

 



- EXPOSITIONS PASSEES -

Le Cabinet d'amateur présente « du NOIR au BLANC »
les travaux en noir et blanc de six artistes urbains
Noir sur blanc, noir au blanc, ton sur ton et toutes les nuances de gris...


Exposition du jeudi 14 au dimanche 31 janvier 2016


Philippe HérardLevaletLyystSaint-OmaTetar MaxDavid Veroone

Cabinet d'amateur 12 rue de la Forge Royale, 75011 Paris
EVENEMENT FACEBOOK
  


Expositon ZØØ 
jeudi 2 au dimanche 19 juillet 2015
au Cabinet d'amateur
Bault / Codex Urbanus / Patrick Jannin / Levalet / Mosko / Stew / 
Tuco


© Tuco - EVENEMENT FACEBOOK



EXPOSITION "Vis-à-Vis" au Cabinet d'Amateur !
du 18 décembre 2014 au dimanche 11 janvier 2015 

Avec la participation exceptionnelle de : Bault, Arnaud Boisramé, Codex Urbanus, Ender, Joanna Flatau, Philippe HérardLevaletMosko, Ricardo Mosner, Paella?, Simon Pradinas, Saint-Oma.

DECOUVREZ D'AUTRES ARTISTES DE L'EXPOSITION :

INTERVIEW DE BAULT 
INTERVIEW DE SAINT OMA
INTERVIEW DE CODEX URBANUS
INTERVIEW DE PHILIPPE HERARD
INTERVIEW DE MOSKO
INTERVIEW DE PAELLA? 

 

DECOUVREZ D'AUTRES ARTISTES DE L'EXPOSITION :
INTERVIEW DE L'ARTISTE OUVRIER
INTERVIEW DE FRED CALMETS
INTERVIEW DE HADRIEN DURAND-BAÏSSAS
INTERVIEW DE KOUKA
INTERVIEW DE ARNAUD RABIER "NOWART"
INTERVIEW DE PAELLA
INTERVIEW DE PIOC PPC
INTERVIEW DE ZOKATOS
INTERVIEW DE JADIKAN
INTERVIEW DE CODEX URBANUS
INTERVIEW DE THOMAS MAINARDI

"PAYSAGES INTERIEURS"
avec Pascal Vilcollet à la Galerie Géraldine Zberro 


Peux-tu nous parler de l'exposition à la galerie Géraldine Zberro ?

C'était une exposition "duo" avec Pascal Vilcollet, peintre de son état. Nous avons travaillé sur un thème commun qui se rejoint dans cette exposition "paysages intérieurs". Pour ma part, j'ai travaillé sur des figures qui laissent entrevoir, par l'intermédiaire d'objets, plusieurs états d'elles-mêmes, sur la transparence et la simultanéité.

 


Livre d'artistes urbains FIGURE par JOEL KNAFO ART GALLERY (EVENEMENT FACEBOOK)

INTERVIEW DE FKDL SUR ARTIST UP
INTERVIEW DE STOUL SUR ARTIST UP
INTERVIEW DE GREGOS SUR ARTIST UP


Expo collective de Pablo Delgado
 "Narrative street art"
avec 
Saint Oma et Bault au Cabinet d'amateur

A LIRE sur Artist'UP INTERVIEW DE SAINT OMA
A LIRE sur Artist'UP INTERVIEW DE BAULT

 

RETROUVEZ LEVALET SUR :
Son site
Facebook

  • Artist UP
    (Owner)
    • April 4
    • 6,731 views
  • Tags - #paris #street art #dessin #collage #exposition #illusion #Bault #levalet #trompe l’œil #mise en abyme #murs #Le cabinet d'amateur #Saint-Oma #espace Dali #Galerie Géraldine Zberro #dessin de rue
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI