YANN LHEUREUX, le danseur voyageur

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

Yann Lheureux a été bercé par une vie nomade et pour lui, la création d'une compagnie est un prétexte à la rencontre et au voyage. Chaque nouvelle création l'emmène à rencontrer des danseurs issus des 4 coins du monde, pour s'adresser à un public universel. Yann a réussi l'exploit de faire danser la même pièce à différents danseurs de différents pays en même temps, le tout retranscrit en direct, effaçant ainsi les frontières et les hommes.


CIE YANN LHEUREUX

© Little SHAO

 

Pouvez-vous nous parler de la création de votre compagnie, des membres qui la composent ?

La compagnie existe depuis 1994, elle est implantée à Montpelier depuis 2003. Elle a investi l’Atelier : lieu de création, d’enseignement et de recherche. C’est un lieu situé en plein centre ville. La compagnie est composée d’une administratrice, une chargée de communication, une chargée de production pour l’Atelier, une chargée de diffusion/production en salle, un chargé de diffusion pour les espaces publics, ainsi que des intermittents (techniciens, artistes).

Les profils de danseurs sont très variés. Les créations m’emmènent chaque fois à travailler selon des enjeux différents. Je passe des auditions à chaque nouvelle création.

Par exemple je peux aller chercher des danseurs dans des pays différents. J’ai été à Johannesburg pour trouver quelqu’un qui travaillait sur l’apartheid, puis à Berlin pour collaborer avec une personne qui travaille sur le mur de Berlin. Selon les pièces, les artistes qui m’entourent sont très différents.
 


CIE YANN LHEUREUX © SILEKS


CIE YANN LHEUREUX © SILEKS

 

Avez-vous toujours voulu être chorégraphe ? Quel a été votre déclic ?

J’ai commencé en tant qu’interprète, très rapidement ce qui m’a intéressé est la position du chorégraphe, qui peut créer des mondes, mais aussi celui qui vient aussi questionner, s’intéresser à d’autres réalités, aux relations humaines, faire du social, travailler avec des politiques, travailler sur l’aspect culturel, sur des moments de médiation… C’est une personne qui peut s’adresser à différents public, aux chefs d’entreprises… C’est un statut qui me permet d’entrer en relation avec différentes personnes. C’est aussi ce qui me permet de voyager.


CIE YANN LHEUREUX © OHK SANGHOON



Pouvez-vous nous présenter votre travail, votre manière de vous exprimer sur scène ?

Je n’ai pas de manière précise de travailler. Pour moi chaque pièce recèle des enjeux différents, je me base sur le goût de l’ici et de l’ailleurs, l’envie d’organiser des rencontres, de m’intéresser à d’autres mondes, d’autres langages. Je me sers de la danse comme prétexte pour regarder le monde différemment et à vivre des relations humaines.


Bal(l)ade from CieYannLheureux on Vimeo.

 

Le travail que j’effectue depuis que la compagnie est implantée à Montpelier (2003) m’a emmené à me poser des questions de territoire, ce que ca veut dire de s’enraciner sur un territoire. Cette thématique m’a paru rapidement assez importante pour moi et a été le sujet de nombreuses pièces, en France mais aussi à l’étranger.

La danse est un prétexte pour regarder le monde différemment, à venir questionner cette manière de lire ce qui nous entoure.

 

Instinct from CieYannLheureux on Vimeo.
 

Je me positionne en tant que chorégraphe de danse contemporaine, parce que pour moi cette appellation est très large. J’ai commencé par le hip-hop quand j’étais jeune mais j’aime l’appellation danse contemporaine car on peut vraiment s’offrir le luxe d’aller où on veut. Actuellement je fais un retour au Hip hop. J’ai cherché trois performers : un danseur Hip-Hop, un spécialiste du BMX et un performer en art du déplacement. En nous confrontant aux pratiques urbaines nous investissions les théâtres mais aussi les espaces urbains, ce projet réconcilie donc les deux cadres par les pratiques urbaines.

 
CIE YANNLHEUREUX
 © José LUIZ BORGES



CIE YANN LHEUREUX
 © José LUIZ BORGES - © OHK SANGHOON - © Williams BELLE



Quelles relations entretenez-vous avec vos danseurs lors du processus de création ?

Pour moi, je travaille avec des collaborateurs, je vais chercher des personnes qui peuvent m’apporter de nouvelles choses donc je les laisse s’exprimer, mais je leur apporte aussi ma vision de la pièce ainsi que mes choix en fonction d’une direction, d’une certaine dramaturgie.

 

Manifestement & Reach our soul from CieYannLheureux on Vimeo.

 
 CIE YANN LHEUREUX

© Antoine BACHELET


Vous semblez beaucoup voyager. Pouvez-vous nous en dire plus ?

J’ai un gout immodéré du voyage j’ai vécu une enfance nomade, grandi en Afrique puis en Allemagne puis en France et en Suisse. A travers ces autres horizons je me pose la question du territoire et de l’identité. Cela m’a emmené à faire pas mal de projets à l’étranger et notamment le Projet Intinct créé en Corée du sud avec 7 danseurs puis je l’ai repris en France puis j’ai décidé de pousser ce projet plus loin et je suis parti en Afrique du Sud, à Madagascar, à l’Ile Maurice en Espagne au Sénégal et en Tunisie pour recomposer à chaque fois une équipe locale pour voir comment cette pièce de 20/25 minutes offrait un squelette qui allait être rhabillé de la chair, du tempérament des personnes qui l’interprétaient. Cela a donné lieu à Macadam Instinct : le public de Dakar était invité à voir les 7 danseurs Sénégalais et en même temps par un système de télé présence les 7 danseurs de la réunion interprétaient la même pièce au même moment. A travers cela, ce qui m’intéresse c’est comment on arrive à se relier, à communiquer.

 

Macadam Instinct scène numérique from CieYannLheureux on Vimeo.



Vous êtes actuellement en tournée à la Réunion, pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous sommes actuellement sur une tournée entre le Festival Danse Péi et la commune St André. Cela fait 14 ans que je vais à la Réunion régulièrement, et là nous jouons deux soli de la pièce FLAG. Celui avec le performer BMX et celui avec l’artiste spécialisé en art du déplacement. C’est un festival d’extérieur en toute gratuité. Nous avons un très beau temps ! 

 CIE YANN LHEUREUX

© Yann LHEUREUX


Pouvez-vous nous parler du projet FLAG ?

Cette pièce consiste en trois soli de pratiques urbaines. 3 hommes choisis pour leur qualité de praticiens Hip-hop, BMX, et art du déplacement. Ils ne vont pas se produire en même temps sur scène mais se croiser. La pièce est destinée a être jouée tantôt en salle tantôt en rue. FLAG est le nom du triptyque, mais chacune à un nom : Flagrant Délit, Flat/grand Délit et Flagrant délire. Ces pièces seront jouées pour le Festival de danse à Montpelier en juillet prochain.  
 

Première Flag - Festival Montpellier Danse 2014 from CieYannLheureux on Vimeo.

 

Quelle est la place de la transmission dans votre projet artistique ?

Transmission permet de faire un rebond entre les trois dynamiques que sont la transmission, la discussion et la création. La transmission est importante pour moi car elle permet de remettre en mot, de verbaliser à nouveau, de redynamiser et reformuler un propos. Par cela nous pouvons réinterroger, partager une recherche avec de nouvelles personnes. Je ne le vois pas comme l’offrande d’un savoir mais plutôt comme le partage d’une recherche. Ce sont des moments où l’on peut partager, donner et recevoir. Il en va de même quand on transmet l’œuvre en reprise de rôle d’un artiste à l’autre.


CIE YANN LHEUREUX © Alexandra TERRACHER


En val d’Oise nous avons une résidence d’artiste. Nous allons investir des lycées, collèges et différentes structures. Depuis deux ans nous travaillons aussi avec les maisons d’enfance à Montpelier. 

Nous sommes actuellement à la Réunion, nous revenons en France pour aller au CND retravailler la création FLAG. Et puis je prépare mes deux prochaines créations.


CIE YANN LHEUREUX © Nina BEKINK


Le projet FLAG woman est le même principe que la création Flag mais avec des femmes. Je veux par cela questionner le rapport entre modernité/tradition, Flamenco et autres styles.

Je projette également de rencontrer un écrivain avec qui je vais faire un duo axé sur le monde des mots et le monde des gestes.

Enfin, nous serons au théâtre du Mérlan le 4 et 5 juin puis sur différents festivals de rue en mai-juin.


Fragments intimes from CieYannLheureux on Vimeo.

 

Retrouvez la compagnie YANN LHEUREUX :

sur son site officiel

sur sa page Artist'Up  

  • Artist UP
    (hôte)
    • 2014-09-09 17:53:53
    • 3 731 vues
  • Tags - #montpellier #danse #hip hop #bmx #compagnie #danse contemporaine #performance #yann Lheureux
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI