Dans la bulle dream pop de PETER PITCHES

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

PETER PITCHES a été créé en 2011 à Tours, par un jeune compositeur multi-instrumentaliste et ses trois acolytes. Le quatuor livre une pop planante, un brin mélancolique. Nous vous encourageons vivement à découvrir leur premier EP "Offshore of the Island" - très beau et aérien, sorti en décembre dernier :
"C’était l’occasion de dire certaines choses, plus faciles à chanter qu’à balancer à la figure. Offshore Of The Island c’était sans doute à ce moment-là, un endroit sympa où l’on pouvait oublier des trucs que l’on n’a pas envie de se rappeler !"


A décourvir PETER PITCHES en LIVE : 

- Jeudi 9 octobre @ Pop In, Paris
- Samedi 10 ocotbre @ El Chicho, Bordeaux 

 
peter pitches japanese

© Peter Pitches

Présentez-nous les membres du groupe et l’histoire de sa création.

Le groupe a débuté lorsque j’ai commencé à composer il y a 2 ans, il est devenu logique par la suite de jouer les titres en live, Jules (Machine) Axel (Basse) et Alexis (Batterie) sont alors arrivés ! On avait de toute façon déjà joué ensemble pour d’autres projets, c’était donc un plaisir de se retrouver à nouveau.

 




Comment qualifiez votre univers musical ?

C’est, je pense un univers planant, doux, avec en arrière-plan de la mélancolie, mais presque jamais de la tristesse. Mais les choses ne sont pas figées !



© Peter Pitches

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Très généralement, l’inspiration vient d’un sentiment fort, d’une anecdote, d’une découverte, humaine ou musicale. C’est tellement vaste, tout a sans doute vocation à inspirer si c’est touchant.

 


Parlez-nous de « Japanese Beggar ». Qu’avez-vous voulu transmettre par l’intermédiaire de ce titre. Qu’est-ce qui vous inspire cette chanson ?

Et bien durant un voyage, j’ai eu l’occasion d’écouter un musicien jouer de la guitare sur la place de la cathédrale de Bath. Je me suis assis, et je suis resté une demi-heure en hypnose totale devant un homme, manifestement un voyageur. J’ai trouvé original de croiser sa route à ce moment de ma courte vie. Il a débloqué la chanson manquante de l’EP grâce à l’ambiance qu’il dégageait dans sa musique. Un vrai bon moment de repos.

© Peter Pitches


Parlez-nous de la naissance de votre premier EP « Offshore Of The Island ». Pourquoi ce titre ?

L’idée de l’EP est arrivée lorsqu’au bout d’un an, on a eu envie de montrer aux gens ce qu’on ressentait. C’était l’occasion de dire certaines choses, plus faciles à chanter qu’à balancer à la figure. Offshore Of The Island c’était sans doute à ce moment-là, un endroit sympa où l’on pouvait oublier des trucs que l’on n’a pas envie de se rappeler !


Qu’est-ce qui vous a inspiré cet EP ? Comment s’est passée sa réalisation ?

Un voyage pour commencer, et l’idée de tourner en rond, un peu de nostalgie aussi c’est évident. Nous nous sommes centrés sur l’EP à 200%, jusqu'à en devenir un peu fous. Les gens disent généralement qu’une bulle se forme autour d’Offshore Of The Island, ce qui est assez juste finalement.


Quelle est la scène où vous avez préféré jouer ? Pourquoi ?

Je pense parler pour tout le groupe en disant le Temps Machine (ndrl : à Tours). On sortait d’une résidence d’une semaine, et c’est une belle scène à Tours, avec un bon public ! Et on en est tous sorti content. On a l’habitude d’être assez critique envers nous-mêmes, mais c’est toujours un plaisir.


Avez-vous des projets en cours ou à venir que vous souhaitez nous présenter ?

Un autre EP est envisagé avec une série de concerts avant et après sa sortie. Nous sommes très contents de pouvoir jouer de plus en plus souvent ! C’est bon signe et c’est très encourageant.

© Peter Pitches
© Peter Pitches

 

RETROUVEZ PETER PITCHES SUR :

FACEBOOK

SOUNDCOULD

TWITTER

YOUTUBE

    • 2014-10-09 11:35:37
    • 1 419 views
  • Tags - #INTERVIEW #peter pitches #japanese beggar #Suh down #use your mind
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI