Cédric Dubus change notre regard

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

Cédric Dubus vit et travaille dans le Nord de la France. Il découvre l’univers photographique dans les années 90, à l’adolescence, notamment grâce aux photographies de skateurs qu’il admire. Pendant dix ans, son travail sera construit autour de l’objet, essentiellement en studio. Avec un appétit qu’il qualifie de « boulimique », il continuera d'explorer les différents possibilités expressives de la photographie. Ses travaux feront l’objet de publications dans la presse spécialisée : Fisheye Magazine, Camera, This is Paper, Des Greif…
Il vient de terminer son dernier projet, Essence A, qui marque une nouvelle étape dans sa démarche de création.
Cédric Dubus nous offre la chance de changer notre regard et nous emmène dans de tristes paysages qu’il rend splendides.

 

 © Cédric Dubus, Danube 

© Cédric Dubus, Danube

 

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

J'ai commencé la photographie un peu par procuration. Dans les années 90 j'étais skateur et j'adorais l'univers que me montrais les magazines de l'époque, Trasher, Transworld, Skateboarding, etc… On voyait des mecs faire des ollies au-dessus des bornes incendie dans un décor digne d'un blockbuster américain. En tout cas aux yeux de l'ado que j'étais, c'était exotique et ça me faisait rêver !

Et voilà du coup les meilleures photos de ces magazines tapissaient les murs de ma chambre. Je crois que j'ai rendu fou mes parents à cause du nombre d'agrafes que j'ai dû utiliser pour accrocher tout ça ! Bref. J'étais skateur mais il fallait bien que je trouve un job auquel me former. Mon parcours scolaire n'étant pas brillant. La photo s'est trouvée être une bonne solution. C'était en 1994.

À partir de ce constat j'ai commencé mon apprentissage dans un labo.

J'ai pris la formation en dilettante au début et puis je me suis intéressé de plus en plus à la photographie de studio, très présente dans le Nord de la France. J'ai donc assisté quelques photographes publicitaires en écumant différents studios du coin. Et du statut d'assistant je suis passé à celui de photographe confirmé. On m'a confié des contrats, des clients, des projets…

En 2009, j'ai décidé de me mettre à mon compte. Effectivement, en parallèle, je m'attelais à des travaux plus personnels et le besoin de les faire cohabiter à des travaux de commande devenait de plus en plus nécessaire pour moi.

Depuis je cherche toujours à ce que l'équilibre entre travail personnel et travail de commande soit dans un bon rapport de cohabitation, de collaboration.

 


© Cédric Dubus, Essence A
 

Vous avez commencé par faire de la photographie publicitaire. Quel rapport avez-vous aujourd’hui avec ce travail et votre travail photographique actuel ?

J'ai beaucoup appris dans la photo de pub. La lumière, le cadrage, tourner autour de l'objet donc par transposition aussi autour du sujet ou d'un modèle. Travailler avec un cahier des charges, des contraintes du client. C'est tout ça que j'ai appris dans les studios, un travail de rigueur. Même si désormais mon travail n'est presque plus publicitaire, la discipline qui m'était nécessaire à l'époque l'est toujours pour mon travail actuel de photographe.

 

Le(les) objet(s) est(sont) souvent au centre de vos photos. Quelles sont vos sources d’inspiration ? 

Dans la pub, faire des packshot est régulier. On s'intéresse à l'objet, on le décrit par la photo. Ma passion pour l'objet et la démonstration que l'on peut en faire vient de là. Passer des heures, en tout cas en studio, tourner autour, trouver le meilleur angle pour tout voir de l'objet ou en tout cas voir ce qui nous intéresse.

Donc il est normal que dans ma pratique personnelle l'objet prenne une place importante. J'en ai tellement photographié ! Mais je transpose ça à tout ce que je fais en photo. Une flaque d'eau peut devenir un objet au final !

Mes sources d'inspirations pour l'objet viennent aussi de la photographie américaine des années fin 1970 à 1980, quand des mecs comme Sternfeld ou Shore posent leurs regards sur un objet, on ne peut qu'être admiratif sur ce qu'ils retranscrivent.

Et puis plus récemment des photographes comme Christian Patterson, Lars Tunbjörk ou encore Alec Soth m'inspirent beaucoup aussi.

 

© Cédric Dubus, Essence A
 

Pouvez-vous nous parler d’une série qui vous tient particulièrement à cœur et nous dire pourquoi ?

J'aimerais vous parler de 2 séries en fait.

La première étant Les héros du quotidien, un travail de commande pour Le Relais. Pour ces 30 ans d'existence Le Relais, une entreprise qui agît dans l'insertion sociale par le travail, souhaitait mettre en exergue ses collaborateurs par le portrait. Ce travail m'a particulièrement touché parce que  j'ai rencontré des personnes issues d'horizons divers à qui la vie n'a pas toujours sourie. J'ai traversé la France en long en large et en travers, je suis allé dans tous les relais de l'hexagone. Ça a été une belle expérience de vie, riche en échanges et en rencontres. Un beau projet auquel je suis fier d'avoir participé.

Ensuite, il y a la série Essence A qui est une série personnelle à laquelle je tiens beaucoup, où j'aborde le sujet d'un rêve qui m'a poursuivi pendant des années quand j'étais ado.

 

© Cédric Dubus, Essence A

© Cédric Dubus, Essence A
 

Essence A est votre dernier projet, pouvez-vous nous en dire plus ?

C'est un projet sur lequel j'ai travaillé pendant deux ans.

La série Essence A est une fiction documentaire. C'est l'histoire d'un motard qui sillonne les routes. Il va rejoindre sa bien-aimée.
On peut imaginer que par la visière de son casque, on découvre son univers. 

Plus loin que cette histoire, j'ai voulu me référer à un rêve récurrent que je faisais étant plus jeune. Je conduisais une voiture à pleine vitesse et ma course se terminait toujours dans un mur… Quand je me réveillais je n'avais pas de sensation désagréable, mais simplement une sensation nouvelle. On sait que parfois les rêves refont surface de façon surprenante. J'ai compris, en travaillant sur cette série, en tout cas en partie, que ce rêve était significatif d'un renouveau, d'un recommencement de mon territoire mental.

Cette histoire fait référence à ce rêve.

© Cédric Dubus, Essence A
 

Pouvez-vous nous parler du « Cascade Collective » dont vous êtes co-fondateur ?

En 2012 avec mes amis, Julien Babigeon, Jonathan Deltour et Renaud Coilliot, nous avions l'envie de faire un fanzine avec nos photos. Un objet qui nous servirait, à moindre coût, à mélanger l'ensemble de nos travaux sous un thème défini. Nous y travaillons encore.

Ces projets prennent du temps à se mettre en place.

Nous voulions aussi montrer sur un blog les photos des autres photographes dont nous apprécions le travail et qui nous inspirent, cela nous permettant d'avoir un travail de curateur et d'éditeur. Tout ça est visible sur notre Tumblr ici : Cascade Collective 

Et puis dans l'ensemble, même si nous avons des approches différentes de la photographie, nous partageons le même point de vue sur cet univers, nous sommes passionnés par le portrait et les grands espaces, les ambiances cinématographiques. Au final Cascade Collective est devenu un bureau d'études. Nous commençons déjà à répondre à des commandes.

© Cédric Dubus, Essence A
 

Mot de la fin, projets en cours, à venir ?

Je travaille sur un nouveau projet. Au cours de cet été, j'ai longé le Danube de sa source jusqu'à son delta puis jusqu'à la Mer Noire. Un road-trip de 6500Km aller-retour, de belles rencontres, des paysages magnifiques, un contraste entre les pays traversés assez surprenant, et surtout une vraie aventure puisque j'ai fait tout ce trajet en voiture sur laquelle j'avais aménagé une tente de toit. Ce projet est en cours, je m'attèle à la sélection pour l'instant. Work in progress comme on dit …

Et en décembre, du 1er au 20 la série Essence A sera exposée à la Galerie de l'Office Culturel d'Arras.

 


© Cédric Dubus, Le Relais


© Cédric Dubus, Le Relais

 
RETROUVEZ CEDRIC DUBUS SUR :

Son Site

Site « Cascade Collective » - PAGE FACEBOOK

  • Anna Frick
    (hôte)
    • 2014-11-07 16:05:38
    • 2 130 views
  • Tags - #photographe #photographie #portrait #Paysage #Cédric Dubus #Objet #Cascade Collective
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI