Laurie Franck : le mouvement par l’image

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

Après avoir étudié aux Beaux-Arts de Mulhouse, Laurie Franck est venue s’installer à Lyon. Depuis, la photographie est devenue son médium de prédilection. Entre mode, art et musique, cette jeune photographe sait capturer des moments forts. Sans effets de styles, de fioritures ni d’éclairages recherchés, ses images sont franches et parlent d’elles-mêmes. Laurie Franck ne fige pas les images, elle leur donne du mouvement, créé des ambiances et nous fait part d’une esthétique très personnelle.

 © Laurie Franck, KCIDY

 

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

J’ai étudié aux Beaux-Arts et une fois mon DNSEP en option Art obtenu, je me suis mise à mon compte en tant que photographe.

 

Comment s’est développée ta passion pour la photographie ?

En même temps que ma passion pour les petites éditions et les fanzines...avant avec la découverte de plusieurs artistes, et ma rencontre en 4e année avec Marianne Maric, une artiste et photographe dont le travail m'avait beaucoup touché. Je ne saurais pas dire à quel moment j'ai su que ce serait le médium que je voulais utiliser pour m'exprimer. J'ai toujours utilisé la photographie, avec plus ou moins d'assiduité.

 

© Laurie Franck


 © Laurie Franck 

 

Quelles sont tes sources d’inspirations ? Peux-tu me citer un ou plusieurs artistes qui influencent ton travail ?

La musique, les livres, Internet, les magazines, les clips, les films, les gens.
Pour les artistes, Juerguen Teller, le duo Synchrodogs, l’univers de Petite Meller dont ses clips réalisés par A.T.Mann & Napoleon Habeica, Nedra Chachoua et sa dernière collection...


Petite Meller - Directed by A.T. Mann & Napoleon Habeica

 

Tes photos sont souvent portées sur la femme ou le corps en mouvement. Peux-tu nous en dire plus ?

J’ai toujours peur que les choses soient figées. La photo s’en charge déjà, elle fixe, j’essaye seulement de faire en sorte qu’elle ne fige pas. C’est différent je crois. Au-delà de ça le mouvement permet aussi de raconter des histoires, d’envisager d’autres possibles. Sortir les modèles des réflexes habituels liés à un shooting, les poses, les expressions « classiques ». C’est aussi pour ça que la plupart de mes modèles ne sont pas des modèles pro et n’ont quasiment jamais posées. Elles sont plus enclines à se laisser embarquer dans une direction ou dans l’autre. A avoir de la dérision pour prendre telle ou telle pose, pour que ce ne soit pas sérieux mais suspendu, que ça raconte quelque chose.

 © Laurie Franck

© Laurie Franck

 

Tu as répondu à de nombreuses commandes notamment pour Anne Thomas, De La Montagne, KCIDY pour Sottises Magazine… Quel est ton rapport avec cela ?

La commande c'est toujours un exercice particulier parce qu’il faut apporter un plus, à des gens qui ont déjà, souvent, un univers visuel fort. Mais j’aime vraiment ça parce que dans le cas d’une marque par exemple le produit doit pouvoir exister au milieu d’une composition et d’une esthétique qui m’est propre. Faire co-exister les deux sans que l’un ou l’autre n’en pâtisse. J’ai de la chance parce que jusque-là les gens avec qui j’ai travaillé m’ont toujours laissé carte blanche dont Anne Thomas et Colette Me Know notamment. Beaucoup de pression mais ça m’oblige aussi à m’organiser un peu plus en amont moi qui suis assez intuitive dans ma manière de travailler.

 

Peux-tu nous parler d’une série qui te tient particulièrement à cœur et nous dire pourquoi ?

La série pour Sottises avec KCIDY. J’avais découvert son EP quelques mois auparavant et il tournait en boucle dans mon téléphone, mon ordi, partout. Shooter quelqu’un dont on estime le travail c’est ce qui peut arriver de mieux. Et dans ce cas en précis j’avais déjà une affection particulière pour sa musique et son univers.

 © Laurie Franck

 

Quel appareil photo utilises-tu ?

Un reflex argentique, un compact Nikon et un Olympus MJUII, des jetables, un polaroid. Pas de numérique.

 

Ta chanson du moment ?

MEMORIES de Sad Papi
MISS YOU Le dernier Ep de PVNDV
ISOLE de Les Gordon
HEARTS d’Atom Tree
SEVERAL de Birkii
PHOENIX de Chloé Woischiski
DROWNING de Banks
ON THE WAY HOME de Fellini Félin
PURITY d’Island Kizhi
TIRED OF BEING ALONE de Banquise

 

 
© Laurie Franck


© Laurie Franck

 

Un film à conseiller ?

Le dernier en date « La danza de la realidad » d’Alejandro Jodorowski.

 

Mots de la fin ? Projets en cours ? A venir ?

Projets en cours, la sortie du numéro 1 de Sottises Magazine avec une belle soirée de lancement au Marché Gare le 20 novembre, celle un peu plus tard du magazine People Are Strange, d’autres projets moins définis et j’espère de belles collaborations à venir !!!

 

 
© Laurie Franck

 

Retrouvez Laurie Franck sur :

Son site

Tumblr 

  • Anna Frick
    (hôte)
    • 2014-11-28 13:56:41
    • 3 448 views
  • Tags - #musique #Lyon #photographie #exposition #argentique #mode #Beaux-arts #de la montagne #Laurie Franck #Sottises #Kcidy #Anna Thomas
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI