Liberté d'interprétation avec les photographies de Julien DUMAS

Mis en avant

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

C'est en 2009, lors d’un voyage à New York que Julien Dumas découvre le travail de Richard Avedon. Cette découverte a marqué un tournant dans sa vie... dès son retour à Paris, Julien Dumas s'est acheté son premier reflex numérique et depuis la photographie ne l'a plus quittée. Les débuts de l'artiste ont été remarqués avec la série "None Ethnie", 10 portraits de femmes avec une expression figée, avec la même pose, même attitude : "une sorte de transition entre la Vierge Marie et la Cueilleuse de Coton."
"J'ai toujours été intéressé par le coté statique, figé, par l'inexpression des personnages - mettre en avant une certaine neutralité."
A mi-chemin entre scénariste, narrateur et photographe, l'artiste ne cesse de nous surprendre avec ses nouvelles recherches artistiques. Sa nouvelle série « Lost in… » présente des tranches de vie sombres et mystérieuses, mettant en scène des modèles assez surréalistes :
"Mes projets s’orientent vers des séries de "scènes" toujours dans cet esprit très figé, mais en y rajoutant un décor, une mise en scène, une image intemporelle où on ne sait pas s’il va, ou s’il vient de se passer quelque chose, ce qui permet une libre interprétation."

 

Votre aventure photographique est née suite à la découverte du travail de Richard AVEDON, grand nom de la photographie de mode. Pouvez-vous nous parler :
- des circonstances de cette découverte… ?
- des aspects de la photographie de R. Avedon qui vous ont séduits ?
- de vos premiers pas... ?

Effectivement, j’ai commencé la photographie vraiment par hasard, courant 2009 à New York, j’ai découvert à l’International Center of Photography le travail de Richard Avedon
J’ai tout de suite été séduit pas son travail des années 50/60 - par l’aspect glamour et sensuel de ses images noir et blanc.

A mon retour à Paris j’ai décidé de franchir le pas en achetant mon premier reflex numérique - Mes premières images étaient déjà des portraits, des portraits assez « serrés » des travaux sur l’expression des visages, mon but était de donner une certaine neutralité à l’image.
Je cherche à créer une certaine interactivité avec la personne qui regarde mon travail - donner quelques clefs, quelques indices pour que le spectateur puisse façonner sa propre histoire.

Très rapidement j’ai eu la chance de me faire repérer par SFR Jeunes Talents avec ma première série (None Ethnie) - je dois avouer que c’est un formidable tremplin ! A peine deux ans après mes débuts, se retrouver dans un lieu aussi mythique que le festival d’Arles… c’était une incroyable opportunité ! 


© Julien Dumas - None Ethnie


© Julien Dumas - None Ethnie


Comment décririez-vous votre univers photographique…?

J'ai toujours été intéressé par le coté statique, figé, par l'inexpression des personnages - mettre en avant une certaine neutralité. Pour ma dernière série (Lost in…) mon but est de donner aux spectateurs certaines clefs de l'image, des indices qui lui permettront de créer leur propre histoire - je ne souhaite pas imposer ma vision - juste réunir un certain nombre d'éléments pour que chacun ai sa propre perception de la scène.

Le spectateur devient en quelque sorte le scénariste de l'image.

 
© Julien Dumas - série Lost in… - Lost in Car

© Julien Dumas - série Lost in… - Lost in Caravane

Vous dites rechercher chez vos modèles «l’inexpression». 
Pouvez-vous nous parlez de votre approche et recherche artistiques à travers votre 1ère série intitulée : «None Ethnie». 
Quelle est la genèse de cette série ? Sur quoi(qui) cherchez-vous à attirer l'attention ? Quel message/ concept souhaitez-vous transmettre ?

J'ai commencé la série None Ethnie mi 2011 - ce projet a été mon premier projet personnel, premier projet avec une direction précise également. 

L'idée m'est VENUE simplement en visitant des églises - les icônes religieuses délavées par le temps m'ont donné envie de faire en quelque sorte une version "moderne" de ces représentations. 
None Ethnie est une sorte de transition entre la Vierge Marie et la Cueilleuse de Coton.
Je voulais absolument conserver ce coté doux, pastel - des couleurs très CLAIRES qui n'agressent pas le regard…

"Une première approche visuelle douce pour délivrer un message en arrière plan plus fort », mon but avec cette série était de mélanger travail plasticien et travail de reportage/actualité.

© Julien Dumas - None Ethnie

© Julien Dumas - None Ethnie

© Julien Dumas - None Ethnie

© Julien Dumas - None Ethnie

© Julien Dumas - None Ethnie
 

Concernant votre série « Lost in… », pouvez-vous décrypter les « mises en scène » aux apparences faits divers - tranches de vie sombres et mystérieuses ?
- Nous vous percevons à mi-chemin entre scénariste, narrateur et photographe. Comment positionnez-vous votre art au milieu de ces approches et expressions artistiques ?

- Quel place accordez-vous au spectateur ? 

Effectivement la série Lost in… s’apparente plus à un travail de réalisateur, j’envisage ce travail comme une suite de court métrage. Le processus de création est très similaire à celui utilisé pour un film.
Dans un premier temps une idée générale va naitre, idée que je vais mettre sur le papier à l’aide de croquis, documents TECHNIQUES etc… 
Une fois l’idée de base en place, je vais m’atteler à trouver les DIFFERENTS éléments de la scène, le lieu, les personnages, les accessoires, les assistants - tout ceci requiert une certaine organisation.
J’affectionne particulièrement le crépuscule, ce moment ou tout bascule, à la croisée de deux univers totalement DIFFÉRENTS - je dirais que  c’est l’instant qui décrit le mieux mon travail - un moment charnière ou l’imagination est la plus importante. L’idée de la série « Lost in… » est de figer un instant ou l’on ne sait si l’action vient de se dérouler ou si elle va démarrer… cela permet d’imaginer un avant / après encore plus fort.
Mon but avec ce travail est de donner aux spectateurs des indices qui lui permettront de créer leur propre histoire - je ne souhaite pas imposer ma vision - juste réunir un certain nombre d'éléments pour que chacun ai sa propre perception de la scène.

© Julien Dumas - série Lost in… - Lost in Motel

© Julien Dumas - série Lost in… - Lost in Paris

© Julien Dumas - série Lost in… - Lost in Station
 

Quelles techniques/matériel utilisez-vous ?

Aujourd’hui je travaille avec plusieurs boitiers, plusieurs partenariats avec des grandes marques, notamment Leica chez qui j’affectionne tout particulièrement leur moyen format numérique (Leica S). Ensuite tous les artifices sont bons ! Recréer une scène de pluie en déversant des bidons d’eau sur le sol, cela renforce l’intensité de l’image. Cela peut paraître anecdotique comme détail, mais cela change totalement la tonalité générale ! Cela donne un sentiment d'abandon encore plus fort.

Concernant l’éclairage des scènes, je me sers exclusivement de lumière CONTINUE  - cela me permet de modeler facilement la scène comme je le souhaite.

Je m’entoure généralement d’une équipe assez complète sur ces réalisations, personnages, assistant scénique, assistants lumières…  

 © Julien Dumas - série Lost in… - Lost in Wood

 

Des projets-expositions dont vous souhaitez nous parler ?

Je rentre tout juste d’Espagne ou je présentais ma série « None Ethnie » au vingtième festival du film Français de Malaga. 
Pour cette édition anniversaire, j’ai eu l’extrême plaisir d’être invité par l’actrice favorite de Pedro Almodovar : Rossy De Palma.
Rossy qui m'a offert le privilège d’être ma marraine pour cet évènement.


photo officielle Malaga / Rossy de Palma

 

! C'EST TOUT NOUVEAU !

Julien Dumas vient de sortir une serie de 10 coffrets consacrés à sa série None Ethnie.
10 coffrets en éditions limitée, numérotés et signés (10 exemplaires).
Comprenant la série complète None Ethnie (10 images au format 20X20) 
Présenté dans un élégant coffret en metal noir mat / lettrage vernis. 

PLUS D'INFORMATIONS ICI.

RETROUVEZ JULIEN DUMAS sur :

PAGE ARTIST'UP

SITE OFFICIEL

PAGE FACEBOOK

  • Artist UP
    (hôte)
    • 2014-12-03 12:49:58
    • 1 390 vues
  • Tags - #photo #realisateur #photographie #portraits #lumière #mise en scène #Arles #Visage #Julien Dumas
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI