Artcore State Of Mind : performance scénique et qualité d’écriture...!

Mis en avant

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

Artcore State Of Mind réunit Dj Cerk, AD, DF, Narf8, Niack. Le groupe s'est construit autour de l’état d’esprit fondamental du mouvement Hip-Hop, puisant son originalité dans ses diverses influences et les autres disciplines de cette culture : Rap, DJ, Artwork - entre Niack qui paye ses wildstyle en Graffiti et DF en illustrations....
« Le temps d’une cigarette » a été la première pierre apportée à l’édifice qu'est Artcore State Of Mind. Téléchargé plus de 15000 fois, cet album a été selon leurs propres mots "le premier coup de tatane".  
Leurs textes d'une qualité remarquable sont à la hauteur de leur performance scénique, le tout dans la pure tradition Hip-Hop.
Aujourd'hui Artcore State of Mind s'associe créant le label « Minerve Records » pour sortir son tout nouveau projet « La Bande Annonce »… et qu’en plus vous pouvez, ou plutôt vous devez soutenir à cette adresse jusqu'au 14 janvier  !


  

Qui sont les membres fondateurs de Artcore State of Mind ? 

Dj Cerk, AD, DF, Narf8, Niack réunis sur le premier projet de Dj Cerk "Original Sound Blaster".
Le groupe est vraiment parti de là. 

 
Artcore State of Mind - © Jean-Baptiste Qulillien


Rap, Dj, Graffiti… votre projet incarne la diversité et la pluridisciplinarité du mouvement Hip-Hop. 
Quelles sont vos influences et disciplines artistiques exercées personnellement ?

Nous sommes actifs dans le rap, beatmaking, scratch, réalisation des morceaux, et le graffiti par l'intermédiaire de Niack, l'organisation d'événements également (expo, concerts etc...).


© NIACK - Artcore State of Mind


Est-ce Artcore State of Mind qui vous a réuni ou vous connaissiez-vous depuis bien longtemps ?

Nous vendions tous du crack ensemble depuis belle lurette... Plus sérieusement nous nous connaissons tous depuis longtemps, entre le lycée, ateliers d'écritures à nos 16 ans, studio partagé etc.

Tous avaient des crews différents, réunis dans ASOM autour de la passion de la musique et du hip-hop.


© NIACK - Artcore State of Mind


Comment le projet Artcore State of Mind sous sa forme actuelle, a-t-il vu le jour ?

C'est venu tout naturellement après avoir fait le morceau "ASOM" sur "OSB" de Dj Cerk que c'est apparu comme une évidence. Après le premier concert ensemble le groupe est vraiment né. 


© Artcore State of Mind 


En 2012 vous avez co-organisé un rassemblement d'artistes issus du graffiti et de la musique à Mulhouse
. Quelques mots sur cette expérience collaborative... ?

Nous avons co-organisé le festival "Bozar" avec d'autres associations, pour réunir 80 graffeurs et plusieurs groupes de rap dont entre autres la Scred Connexion/ Le festival qui dura 3 jours a réuni plus de 3000 personnes sur l'ensemble une super réussite, beaucoup de stress pour tout le monde mais une expérience humaine super interessante ! 


Avez-vous d’autres projets de cette nature… ou de cette ampleur en tête ?

Pour l'instant notre gros projet c'est "la bande annonce" le nouveau projet Artcore State Of Mind qui sortira on l'éspère en Mars, la création de notre label "Minerve Records" et la beatape de Dj Cerk " Fanta Curly Gateaux Secs" Autant vous dire que les machins arrivent fumant !

 © DF - Artcore State of Mind


Votre son est à la croisée des chemins entre un retour aux sources et des sonorités actuelles. Quelles sont vos inspirations… (artistes… expériences… rencontres)  ? 

Dj Cerk est un inconditionnel des Beastie Boys et de Slipknot, cohérance totale !

Ad est influencé plutôt par Cypress Hill mais version Philippines, en général on écoute tous énormément de choses différentes, du rap Us à la bossa nova, des gros remix de 20syl, du rock, de la soul, Dj Cerk est le plus éclectique de loin ! Il nous fait parfois flipper.   



Comment se déroule votre travail de composition… entre DJ et MCs ?

Généralement Dj Cerk propose, et les Mc's l'explosent ! Autre chose lol ?

 
© DF/NIACK - Artcore State of Mind


Pouvez-vous nous en dire plus sur votre 1er album « Le temps d’une cigarette » sorti en 2012… Quel souvenir garderez-vous de cette, selon vos propres mots « première pierre à l’édifice » ?

Le plus drôle c'est qu'on a fais ca sans réfléchir en 1 mois en se disant que ca allait être écouté 500 fois et au final ça à été téléchargé plus de 15000 fois, nous avons encore aujourd'hui plein de super retours.

Le premier coup de tatane !

 

Comment a-t-il été accueilli par le public ?

Pas de clips, pas de promo, 15000 downloads et toi ? C'est bon on rigole !



Quels  titres ont-t-ils été les plus plébiscités ?

"Le temps d'une cigarette" et surtout "Mots d'amour" sont les titres qui sont le plus ressortis. Au niveau professionnel "Ya pas moyen" nous à permis de nous acheter notre premier yacht Burberry.

 

Vous êtes aussi connus pour vos performances scéniques et avez partagé la scène avec bon nombre d’artistes. Quelles dates vous ont particulièrement marquées ?

Le concert avec l'Animalerie à Strasbourg, le Can I kick It, Seth Gueko on s'est fait huer par contre c'était incroyable, vivifiant ! Le printemps de Bourges aussi super première expérience et surtout putain de buffet !!

 


© Artcore State of Mind 

Un souvenir/ anecdote à nous raconter… ?

Le jour où Narf avait une chemise orange, un marcel superman, une salopette, des chaussures differentes et un bling bling militaire et qu'il se l'ait pris dans le front sur scène et qu'il à saigné... fou !

Tous les publics de dingue qu'on a rencontrés sur notre route, de New York à Londres en passant par Spechbach, sans rire, des scènes de 3000 personnes et des petites salles en feux un peu partout !

 

Comment selon vous la culture Hip-Hop a-t-elle évolué en France depuis les dernières années ?

Plein de bonnes choses et aussi plein de grosses merdes !
 

A votre avis, quelle est la place/rôle de la culture Hip-Hop dans notre société ?

Elle fait partie intégrante de notre société, on la voit partout, dans les pubs, reportages, sport, ventes de disques, mode etc. elle est représentée partout sous son meilleur et son pire jour !


Concernant votre actu :
Il paraît que Artcore State of Mind s'associe pour créer le label « Minerve Records » pour sortir son tout nouveau projet « La Bande Annonce »… et qu’en plus on peut vous soutenir.
(au passage, on a enfin compris « l’anglicisme latin » qu’est le Crowdfunding, merci !)
Quel est, comme vous l'appelez, ce « concept de fou furieux » ?

Nous avons crée Minerve Records dans le but de s'acheter toutes sortes de grillz et de peignoirs en satin... le concept de la "bande annonce" c'est qu'on est une bande tavu, en même temps on va annoncer un truc tavu.
Mais vu que c'est une bande annonce, saveu dire c'est un préambule tahu ?...bref faudra écouter le disque...


Jusqu’à quand on peut vous rejoindre pour « construire (n)votre projet ensemble » ?

Vous pouvez soutenir jusqu'au 14 janvier ! Restez à l'écoute.
Bip Up à tous nos street ambianceurs LouisVuitonnés siii sii!


SOUTENIR "LA BANDE ANNONCE" de ARTCORE STATE OF MIND : 

- a cette adresse jusqu'au 14 janvier -

 

RETROUVEZ ARTCORE STATE OF MIND sur : 

PAGE ARTIST'UP

SITE OFFICIEL

PAGE FACEBOOK - DF ARTCORE SATE OF MIND

YOUTUBE

SOUNDCLOUD

  • Artist UP
    (hôte)
    • 2014-12-08 07:39:54
    • 1 647 vues
  • Tags - #Live #musique #graffiti #artwork #rap #hip hop #dj #Artcore State Of Mind #la bande annonce #inous printemps de bourges
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI