Eric Lacombe, artiste peintre en proie à la mélancolie...

Mis en avant

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

Peintre, graphiste et plasticien, Eric Lacombe vit et travaille à Lyon. Artiste autodidacte au centre d'un univers entre fantasmagorie et thaumaturgie, la nostalgie est pour lui un moteur de création "C'est un univers dans lequel je me sens bien et dans lequel je m'installe profondément." Depuis près de vingt ans, l'artiste forge, intimement, son univers dans ses différents ateliers...
Nous vous invitons à découvrir l'artiste à travers cette interview et à l'occasion de son Exposition à la galerie Catherine Mainguy (Lyon) du 2 avril au 23 mai 2015 (événement facebook).




Vous êtes peintre, graphiste et plasticien autodidacte. Pourriez-vous nous parler de votre parcours, de vos débuts … qu'est-ce qui vous a guidé vers la voie artistique ? 

Je dessine depuis que je suis enfant. J'adorais passer du temps à dessiner.
J'ai eu un long passage à vide créatif. Je me suis tout de même orienté sur le métier de graphiste quand j'avais une vingtaine d'années. Bien des années plus tard, en 2009, je dessinais de façon digitale, sur un ordinateur aidé d'une palette graphique. Puis, je me suis demandé ce que prendre un pinceau pouvait donner, j'avais cette envie. C'est à ce moment là que je me suis lancé, grâce aussi aux encouragements de certaines personnes.

© Eric Lacombe 


Quels artistes, courants artistiques ont été(sont) une source d'inspiration pour vous ?

J'avoue avoir du mal à réfléchir sur ma 'source d'inspiration'. À la base, elle doit être intérieure. Je n'ai jamais vraiment eu de connaissances en matière d'art. D'ailleurs, je n'ai toujours pas beaucoup de connaissances. Cela dit, il me semble que ça a limité l'influence par d'autres. Un ami m'a ouvert à ce monde que je ne maitrisais pas vraiment. Aujourd'hui, je suis très admiratif du travail de Vladimir Veličković. J'aime aussi beaucoup Rembrandt, Kubin, Tàpies et beaucoup d'autres. La musique joue aussi un rôle important dans ma création. 
 

© Eric Lacombe 


Quels supports-techniques utilisez-vous ? 

Un peu tout ce qui me passe sous la main. Carton, toile, papier, bois.. je peins essentiellement à l'acrylique pour une question de facilité, afin surtout de ne pas 'trop m'attarder' sur le même travail. J'ai besoin de changements soudains et fréquents.

© Eric Lacombe  


Vous êtes "au centre d'un univers
entre fantasmagorie et thaumaturgie." 
La nostalgie est-elle un moteur de création pour vous ?

Vraisemblablement oui. C'est un univers dans lequel je me sens bien et dans lequel je m'installe profondément.
 

© Eric Lacombe 


Quels "miracles" (de guérison.. ?) recherchez-vous à accomplir à travers vos toiles ? 

Le mot miracle me parait peut être un peu disproportionné par rapport au thème. Loin de penser à quelque chose de miraculeux, je parlerais plutôt de bienfait, cela dit,  je ne me sens pas malade pour autant. Il me paraît nécessaire de créer afin d'exprimer ce que je ne peux pas exprimer en temps normal, afin de me sentir apaisé ou simplement bien.  Loin de moi l'idée d'une guérison. 

© Eric Lacombe  


L'expression artistique permettrait-t-elle de cicatriser les plaies, les maux de l'âme … ?

Dans mon cas, je ne pense pas vraiment qu'elle puisse aider à cicatriser certaines plaies ou maux. Cependant, la sensation de pouvoir se lâcher et de projeter son intérieur sur une toile ou une feuille de papier, me donne un sentiment d'une d'hypothétique guérison. Mais, finalement, les choses reviennent à chaque fois que je reprends le pinceau ou le stylo… Il se peut alors que les choses prennent une autre tournure, une autre direction. Ce serait donc une sorte de pansement psychologique mais qui serait là provisoirement, afin de se laisser tranquillement enlever en cas de manque d'inspiration (rires)...


Vos peintures représentent des figures déformées, blessées, souffrantes, déchirées… ombres d'elles mêmes. Contre qui (quoi) luttent-t-elles ?

Elle ne luttent pas, elle subissent. Elle sont calmes et plus rien ne peut leur arriver. le calme est enfin là, la lumière aussi. Les déformations sont des choses qui me tiennent à cœur. Les expressions faciales ou les poses du corps dans tous leurs états sont une source inépuisable, en ce qui me concerne. Faites plusieurs grimaces ou expressions devant un miroir et immortalisez-les, vous y verrez des choses passionnantes.


Matérialisez-vous sur toile la mort et la décomposition de la matière ?

Non, surtout pas la mort. Je ne suis pas hanté ni par la mort, ni par le macabre en général.
J'aime les choses qui ont vécu, les choses qui ont survécu. Je suis potentiellement quelqu'un de positif, malgré le côté sombre de ma production. Je verrai ça plutôt comme des instants figés où la forme qui se montre à nous serait à un stade avancé de fatigue, de tristesse, de solitude, mais aussi de réflexion. 
 

© Eric Lacombe 

Quelle réaction-message souhaitez-vous transmettre à travers vos oeuvres ?

Du fait qu'ils ne soient pas titrés ou même nommés, mes travaux laissent une porte ouverte à l'imagination, au vécu de chacun. Certains s'y retrouveront, d'autres pas. L'idée du miroir reflétant un sentiment quel qu'il soit, me paraît bien. Du coup, pas de message particulier à passer. Seuls ceux qui se sentiront touchés, pour une raison ou une autre, y verront leur propre traduction.

© Eric Lacombe   


Quels sont vos projets - actualités à venir ?

Pas de projets en particulier si ce n'est de continuer à peindre. 

Pour l'actualité immédiate, une exposition d'avril à mai, à l'Atelier-Galerie Catherine Mainguy (Montée de la Grande Côte, Lyon 1).

 

 POUR SUIVRE ERIC LACOMBE :

SITE OFFICIEL

PAGE FACEBOOK

TUMBLR

TWITTER

PINTEREST
 

EXPOSITION à la galerie Catherine Mainguy à Lyon
du 2 avril au 23 mai 2015
événement facebook

  • Artist UP
    (hôte)
    • 2015-06-29 17:16:15
    • 6 982 vues
  • Tags - #Graphiste #Lyon #exposition #arts graphiques #peintre #Plasticien #Atelier Galerie C.Mainguy #Eric Lacombe #mélancolie #sentiment #fantasmagorie #thaumaturgie
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI