La géométrie en milieu urbain vue par BULBE !

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

« Ah, tiens, c'est le mec qui fait les triangles... !».
Bulbe, street artiste lyonnais, pose ses créations dans les rues et les galeries avec une patte artistique reconnaissable en un coup d'oeil : une géométrie, un triangle avec pour fil rouge la dimension naturaliste.
Le triangle est une forme simple et familière à tout le monde, qu'il décline sous un « aspect tantôt végétal, tantôt une vague, tantôt un virus… » selon le lieu où celui-ci verra le jour. 
Bulbe communique « auprès des gens qui n’y connaissent rien au Street Art », pour nourrir « une certaine ouverture d’esprit » et se retrouve « parfois à défendre l'indéfendable ».
Très actif et jamais très loin, Bulbe exposera du 7 au 22 mai au Cabinet d’Amateur (Paris) avec Oakoak, puis à la galerie Clemouchka (Lyon) aux côtés de Fred Calmets.

EXPOSITION Oakoak & Bulbe - « Objets trouvés... » 
au Cabinet d'Amateur (Paris)
 du jeudi 7 au vendredi 22 mai 2015 


EXPOSITION BULBE & FRED CALMETS "NATURA NATURATA"
du 21 Mai au 14 Juin 2015
Vernissage le 21 mai à partir de 18h30
 Galerie Clémouchka
35 rue René Leynaud - 69001 Lyon

Comment est née et s'est développée votre envie de créer ? Avez-vous toujours eu une attirance pour le domaine artistique ?
L'envie de "créer" est née de ma rencontre avec le graffiti par l'intermédiaire de collègues d'école qui pratiquaient déjà. C'était la découverte d'un univers de création libre tout en étant en référence d'une Histoire. Je n'avais avant ça pas d'attirance particulière pour le dessin et la peinture. Les cours d'arts plastiques du collège ne me fascinait pas particulièrement, c'était juste le moment ou l'on pouvait ne pas faire grand chose...

 © Bulbe

Votre univers artistique touche au collage, graffiti, peintures, dessins...
Quelles ont été/sont vos influences, sources d’inspirations ?
Vous arrive-t-il de fusionner certaines de ces pratiques ? Avez-vous une préférence ?

J'ai d'abord commencé par regarder ce qu'il y avait autour de moi, les murs de la ville, des magasines, l'internet... et j'ai élargi ça petit à petit (en partie grâce aux études à la fac d'arts plastiques). Les pratiques de la peinture, du collage, du dessin (...) forment un ensemble et les uns nourrissent les autres. J'essaye de croiser, avec plus ou moins de réussite, l'effet de légèreté d'un tracé au rottring pour un dessin en petit format avec un coup de pinceau sur un collage ou un coup de spray sur un mur... Il n'y a pas de préférence particulière, ça varie en fonction des périodes et du temps qu'il fait dehors. En ce moment je suis bien accro à l'aquarelle tranquille à la maison.


© Bulbe© Bulbe

En quoi le milieu urbain est-t-il un terrain de création favorable pour vous ?
Agir dans la rue créé des interactions avec les passants, impose un public. C'est une chose qui me plaît bien et qui m'influence. J'aime aussi beaucoup peindre dans des friches et autres lieux abandonnés. Là, je vais plus jouer avec les ambiances, chercher à créer un espace d'intimité, (re)mettre un peu de vie. Ca me plaît aussi de peindre et dessiner chez moi. Il me faut un peu de tout pour "monter la mayonnaise".

 © Bulbe
© Bulbe
© Bulbe
© Bulbe

Le triangle et la géométrisation des formes sont très présents dans vos compositions.
Pourquoi ce choix ? ... Une dimension particulière que vous souhaitez donner au paysage urbain ?
J'en suis arrivé à jouer avec ces formes à un moment ou j'ai eu besoin d'affirmer ma présence de façon claire. Elles fonctionnent presque comme un logo ou en tout cas comme une marque facilement identifiable. "Ah tiens c'est le mec qui fait les triangles...". Ca m'a permis d'être communicatif auprès des gens qui ne connaissent rien au graffiti et d'occuper un bout de leur esprit. C'est une forme simple que tout le monde peut faire et assembler à sa guise. Le sens que ça peut prendre est variable. Ca ne veut à la fois rien dire et en même temps ça créé du sens selon les lieux. Tantôt un aspect végétal, tantôt une vague, tantôt un virus... J'aime la dimension naturaliste que ça peut prendre, c'est pourquoi je fais beaucoup d'oiseaux. Ils habitent ainsi un espace qui n'est plus censé vivre et apporte, du moins je l'espère, un brin d'air frais. La répétition quasi mécanique des gestes lors de la réalisation est aussi un élément important de la pratique. 

 © Bulbe © Bulbe 

Nous avons pu voir que vous aimeriez voyager, pour partir à la rencontre de multiples cultures et d'avoir un nouveau regard sur votre travail.
Avez-vous déjà été amené à créer et à diffuser votre art à l'étranger ? Un endroit particulier que vous souhaiteriez découvrir ?

J'ai eu l'occasion de faire le touriste et de laisser des petites traces au passage, mais rien de sérieux. Comme beaucoup, je voudrais aller un peu partout où c'est différent de chez moi... Pas de préférence particulière, je ne veux vexer personne.

© Bulbe
© Bulbe 

En parallèle de votre création artistique personnelle, vous proposez des ateliers et des stages d'arts plastiques au sein de différentes structures.
Quelle est la place de la transmission dans votre pratique artistique ? Qu’est que ces stages/ateliers apportent à vos travaux/inspirations personnels ?

J'aime les échanges qui peuvent naître autour de la peinture et particulièrement du graffiti, qui porte en lui tout un tas de clichés et de fantasmes. Ca me plaît de faire comprendre aux gens que même un tag, qu'ils auront croisés le matin même et qui ne leur aura pas plu, peut être un geste réfléchi et travaillé. Je me retrouve parfois à défendre l'indéfendable mais c'est intéressant. Ces échanges font relativiser pas mal de choses et nourrissent une certaine ouverture d'esprit. 
 
© Bulbe
© Bulbe

Quels sont vos projets et vos actualités pour 2015 ?
C'est toujours difficile de voir plus de 3 mois à l'avance (ce qui est déjà pas mal), mais 2015 à commencé avec pas mal d'ateliers dans diverses structures et devrait continuer sur cette lancée, quelques projets persos aussi et d'autres en collaboration avec d'autres artistes...
A noter en mai, deux expositions que je suis en train de préparer. L'une à Paris du 7 au 22 mai au Cabinet d'amateur avec Oak Oak (Vernissage le 7 mai) et la seconde à Lyon à la galerie Clemouchka avec Fred Calmets (Vernissage le 21 mai - exposition jusqu'au 14 juin ).
Affaire à suivre donc...

© Bulbe


EXPOSITION Oakoak & Bulbe - « Objets trouvés... » 

au Cabinet d'Amateur (Paris)
 du jeudi 7 au vendredi 22 mai 2015 
Vernissage le jeudi 7 mai à partir de 18h

EXPOSITION BULBE & FRED CALMETS "NATURA NATURATA"
du 21 Mai au 14 Juin 2015
La galerie Clémouchka présentera sa 4ème exposition "Natura Naturata"
avec deux artistes aux univers différents,
mais où la nature se retrouve dans leurs oeuvres
que ce soit sous une forme humaine, animale ou végétale.
Bulbe réalisera le mur "in situ" de la galerie.

Galerie Clémouchka
35 rue René Leynaud - 69001 Lyon

SUIVEZ LES ACTUALITES de BULBE sur : 
SITE OFFICIEL
FACEBOOK
    • 2015-05-17 15:08:19
    • 2 531 views
  • Tags - #Lyon #street art #urbain #graffiti #exposition #Voyage #nature #Rue #géométrie #cabinet d'amateur #OAKOAK #FRED CALMETS #Bulbe #triangle #virus #galerie clemouchka
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI