Les Solidays ont vibré sur le «Sound of Shambala» de Chateau Marmont...

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

Depuis plus de 10 ans les Chateau Marmont ne cessent de brouiller les pistes… il aiment la musique sous toutes ses formes et ne s’en cachent pas. Il suffit d’écouter les projets de  leur propre label Chambre 404, où ils poussent leur goût de l’expérimentation.
Leur deuxième album «Sound Of Shambala» sorti fin mars dernier est à leur image - des artistes ouverts et passionnés : à la croisée de nombreuses influences… Un disque porté par la french touch des 90’s, les rythmiques diaboliques du garage new-yorkais, le revival house music actuel, la soul… sans oublier la jeune école anglaise issue de l’underground dubstep…!

Dans cette interview ils y dévoilent leur attrait pour les mythes, la dimension ésotherique et les "sujets qui (les) font rêver et qu’(ils) ont envie d’explorer - loin du réel qui (les) ennuie profondément."
Le 27 juin dernier, les Chateau Marmont ont fait resonner leur «Sound of Shambala» à la 17ème édition du festival Solidays. Nous avons rencontré Julien Galner & Raphael Vialla avant leur passage sur scène de la Green Room.


Quelques mots sur votre participation à la 17eme édition du Festival Solidays ?
Il s'agit de notre première participation aux Solidays. C’est un gros festival qui permet de toucher un grand nombre de personnes… et comme c’est pour la bonne cause, c’est d’autant plus plaisant de jouer ici.


 
Vous brouillez les pistes depuis plus de 10 ans… Comment avez-vous réussi à faire ce grand écart entre le hardcore de vos débuts et la house actuelle ?
On est en permanente évolution et on ne s’est jamais conforté dans un style. 
En fait, ça nous ennuie très vite de rester dans la même esthétique musicale, de faire la même chose. On a sans cesse envie d'aller chercher d'autres influences et couleurs… de nous renouveler au maximum.
On a aussi l’impression que ce qui nous appartient est plus profond qu’un style de musique - il s’agit d’harmonies et de choses plus métaphysiques…
On explore depuis le début et donc on a envie de continuer en ce sens… !

Vous avez aussi évolué au niveau des membres du groupe en passant de 4 à 2. Comment avez-vous vécu cette étape ?
Les 2 autres membres du groupe en ont tout simplement eu assez… du fait notamment des tournées aux Etats-Unis qui étaient relativement longues, fatigantes et contraignantes du point de vue personnel. Ce n'est pas évident pour la vie de famille et il faut accepter ce mode de vie un peu « jet-set clodo ». Arrivé à la trentaine, il y a beaucoup de gens qui ont plus envie de faire ça.
Nous, on fait ça depuis qu’on est en 4eme et on a envie de continuer. C’est ça une vie d’artiste, tu créé quelque chose et ça fait partie de toi - on a tout simplement pas envie de le perdre…



Par rapport à votre dernier album «Sound of Shambala», d’où vient votre intérêt pour les mythes, la dimension ésotérique ?
On a toujours été très attiré par le paranormal - petits, on faisait des séances de spiritisme…
Depuis le début du groupe sous le nom de Chateau Marmont, on est fans et très influencés par la science fiction, l’ésotérisme, les OVNI… On aime cette sorte de secret, de légende qui s’en dégage… 
Il s’agit de sujets qui nous font rêver et qu’on a envie d’explorer - loin du réel qui nous ennuie profondément.



 

Parmi les mythes, légendes, faits paranormaux… est-ce qu’il y en a un que vous aimez tout particulièrement ?
Pour l’album «Sound of Shambala» on aimait justement le mythe de Shambala. Le paradis perdu, auquel tu y accèdes après avoir beaucoup travaillé et acquis la sagesse… On aimait beaucoup cette idée !
C’est assez proche d’une autre théorie qu’on aime bien et qui s’appelle « la terre creuse ». Cette théorie dit que la Terre serait creuse à l’intérieur et des gens y vivraient. On y accèderait par des entrées présentes au pôle Nord et au pôle Sud, ou à travers de profondes failles de la surface de la planète. On a plusieurs bouquins là dessus et c’est une théorie qu’on adore.
Comme l’Atlantide aussi… tous ces endroits mythiques auxquels on a envie d’accéder, où il semble que l’humain était mieux, plus malin, avec des comportements sociaux plus évolués.


Comment gérez-vous vos morceaux en live ?
Quand on écrit un morceau, on ne réfléchit pas du tout à la manière dont on va le jouer en live. C’est un travail qui arrive en second temps et qui est hyper geek. 
Là par exemple on a mis en place une grosse machine qui gère plein de trucs que nous nous ne pouvons pas gérer.
On essaye de jouer le maximum et d’avoir un maximum de machines qui tournent en même temps.
On aime bien cet aspect du travail et le moment où tu redécouvres tes morceaux et les retravailles pour le live… !


© Barrere&Simon
 

Quelles sont vos actus… projets à venir ?
On rentre d’une tournée au Japon et parallèlement à des dates de concerts on travaille sur l’écriture de notre album… !




SUIVEZ LES ACTUALITES DE CHATEAU MARMONT :
  • Artist UP
    (hôte)
    • 2015-07-21 13:48:16
    • 1 385 vues
  • Tags - #festival #music #label #scene #solidays #producteur #CHATEAU MARMONT #Sound of Shamballa #Green Room #produce #Julien Galner #Raphael Vialla. #Chambre404
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI