Un grand OUI pour la pop de Cléa Vincent !

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

La nouvelle French Pop est décidemment gâtée. Cléa Vincent fait partie de ces artistes qui se sont construits petit à petit, en débutant par des petites scènes, en découvrant les gens, en tatonnant, en découvrant la musique à travers l'écriture de petites chansons. Cléa Vincent ose proposer des choses nouvelles, utilise sa fragilité pour mieux transmettre les émotions. 
A l'image du titre "Château Perdu", les mélodies sont sensibles et le groove est présent. Accompagnée de Raphaël Léger de Tahiti 80, la jeune musicienne s'apprête à concrétiser ses deux premiers EP "Non mais oui" et "Non mais oui volume 2" par la sortie d'un premier album en 2016.
Récemment signée chez Midnight Special Records, n
ous avons pu discuter avec la jeune parisienne, elle nous parle de sa musique, de ce que l'aime et de ce qu'elle est… 
Du 19 au 27 novembre Cléa Vincent sera sur la route avec le North and Belgian Frites Tour 2015 (LILLE, LIEGE, BRUXELLES, COMPIEGNE, NAMUR, AMIENS, CAEN..)

 

Où est-ce que ton projet a réellement commencé et avec qui ?

Le projet Cléa Vincent a démarré officiellement le 9 juin 2011 par un concert solo (piano-voix) à la Loge Théâtre : 77 rue de Charonne dans le 11 ème arrondissement de Paris. Je me suis pointée là-bas un jour avec un disque gravé de 4 maquettes pourries. Alice Vivier qui dirige toujours le lieu m'a reçue super gentiment, a écouté mes maquettes et a dit OK. J'ai fais mon concert devant 80 personnes, dans une salle de 70 places. J'étais super heureuse, l'accueil a été très positif et m'a encouragée à continuer dans cette voie.
A partir de là, j'ai joué dans tous les endroits possibles et imaginables. Je suis passée par les scènes ouvertes du Popin, par l'International, les Combustibles, la Faille, la Flèche d'Or, les Trois Baudets etc etc...
Petit à petit j'ai rencontré des gens, Kim avec qui j'ai écris quelques morceaux, Raphaël Léger de Tahiti 80 avec qui j'écris aujourd'hui quasiment tout mes morceaux, Raphael Thyss très bon multi-instrumentiste, Baptiste Dosdat mon bassiste actuel etc.
Et le groupe s'est formé. Notre groupe actuel que je peux qualifier d'optimal à mes yeux, a mis 5 ans à se construire. C'est comme le bon vin, c'est comme tout, ça prend du temps.. Et c'est pas fini, on a encore beaucoup de choses à apprendre, plein de choses à vivre, des milliers de gens à rencontrer !

 



© Benjamin Hénon

 

Tu as commencé par la scène, que retiens-tu de l'expérience des premiers concerts ? 

Je suis partie de zéro, sans avoir jamais pris un cours de chant, en sachant vaguement jouer du piano et en écrivant au feeling des petites chansons mignonnes. J'essaye aujourd'hui de conserver cette fragilité, ma spontanéité et mon honnêteté tout en améliorant la technique. J'ai pris beaucoup de cours de piano, j'étudie maintenant le chant... Je veux garder mon identité mais améliorer un peu la forme. Quand je revois des vidéos de ces premiers concerts, j'ai vraiment HONTE. Aujourd'hui je n'aime toujours pas me regarder en vidéo mais j'ai moins honte de l'exécution même si je sens que j'ai encore beaucoup de progrès à faire !

 

 

Sur ton deuxième EP, tu as un duo avec Baptiste W. Hamon, vous faites un peu partie de la relève de la french pop avec Alma Forrer ou Mustang et d'autres... est-ce une chose dont tu as conscience ? 

Ce qui est sûr c'est que tu me cites des groupes que j'adore. Quand ça arrive, j'ai beaucoup plaisir à collaborer avec eux, à les croiser en co plateau, à passer des bonnes soirées. J'ai un super projet en ce moment avec Baptiste W Hamon, pour 2017 ! Je souhaite à ces groupes de continuer à faire ce qu'ils font, c'est trop bon.

 


 

Aujourd'hui tu travailles avec un petit label, après être passée par la case Polydor, sens-tu que c'est plus adapté à ton projet ? 

Après l'échec Polydor, j'ai eu besoin de faire table rase. Je suis repartie à zéro avec mes amies de Midnight Special Records. J'avais vraiment besoin d'être accompagnée. Chez Polydor ce sont de grands professionnels mais il ne savent pas faire de développement, il faut leur apporter un projet déjà connu et c'est là qu'il peuvent faire un super travail. C'est presque un autre métier. On leur demande un résultat financier immédiat, c'est une telle pression qu'il n'ont pas le temps de bosser avec des jeunes gens en devenir... :)
Aujourd'hui on aurait plus les épaules pour bosser avec ce genre de structure. A l'époque clairement c'était trop tôt.

 


© Benjamin Hénon

 

Tu as joué à Rock en Seine, qu'est-ce que ça fait de partager l'affiche avec Tame Impala et tant d'autres artistes internationaux ? 

Ce qui est génial en festival, c'est le public. Il sont là pour faire la fête, ils sont souvent bourrés très tôt et ils sont donc à 100%. L'accueil qu'on a reçu à Rock En Seine était incroyable, c'était des hurlements, je ne m'entendais même plus chanter, on avait la grâce ce soir là, la chance était avec nous et on a mis le feu ! Quel souvenir, j'en ai encore des frissons. On revenait de notre tournée DIY aux Etats Unis dans des conditions beaucoup plus hard, et là c'était la récompense de tout le travail fourni pendant l'été. 

 

Y a-t-il un live qui t'as particulièrement plu ces derniers temps ? 

Je viens de voir Rachid Taha au Mama Festival, j'ai trouvé que le groupe jouait ENORME, et que lui avait une attitude super ROCK'N ROLL. Ça me plaît de voir des concerts comme ça. Je m'ennuie souvent dans les concerts de maintenant que je trouve trop lisses, trop parfait, je vois toutes les ficelles. Là, c'était complètement n'importe quoi et j'ai pris énormément de plaisir, ça donnait envie de se lâcher à fond !
J'ai vu un live de Flavien Berger aussi, et j'avoue que dans un autre genre, j'ai trouvé ça super cool. Il improvise en partie, et dégage beaucoup de sympathie, il est plus dans un délire de méditation.

 


© Michelle Blades

 

Nous avons interviewé Tahiti 80 récemment, comment se passe le travail avec Raphaël Léger ? 

On a composé tous les titres du nouvel album ensemble. Je n'ai jamais eu une tel sensation de complémentarité. On part d'une idée de l'un ou de l'autre et on la développe simplement, sans prise de tête. On s'amuse beaucoup. Composer avec quelqu'un c'est très difficile, il y a un niveau d'intimité qui va au delà de tout, et avec Raph j'arrive à dépasser ma pudeur et à me dépasser. 


INTERVIEW DE TAHITI 80 SUR ARTIST'UP
 


Toi qui est notamment claviériste, as-tu des claviers à nous conseiller ? Sur quel matériel travailles-tu ? 

Je joue en live sur Nord Electro 5, 61 touches. C'est sûr que c'est pas un Steinway, mais il faut ménager son dos et pour le coup il est léger et les sons de pianos électriques sont bluffants.
Après, il y a un clavier que j'adore c'est le Rolland JX 3P, plus pour de l'habillage, des nappes etc. C'est le clavier qu'utilise Mac Demarco, que j'adore.
Et pour finir, j'ai un Roland FP4 pour bosser ma technique du piano, il n'a aucun intérêt niveau son, mais le toucher est très proche de celui du piano. Après mon rêve serait d'avoir un vrai piano à la maison, mais avec les voisins c'est mort !

 


 

 Quelles sont tes passions en dehors de la musique ? 

J'aime beaucoup les gens. Je les observe, je parle avec eux, j'aime savoir leur prénom, leurs histoires, leur signe astrologique. Je ne sais pas si on peut parler de passion, mais voilà j'affectionne particulièrement l'espèce humaine. J'aime bien les vidéos d'animaux. J'aime aussi le calme, regarder des docus sur Arte+7, manger du chocolat et lire des bouquins d'auteurs japonais. J'adore les clips à midinette qui passent sur W9, M6 Musique, MTV, MCM. Ca me change les idées. M.Pokora, Justin Bieber tout ça, je suis fascinée par ces mecs. Je les trouve plutôt cools dans le genre ultra pop et ultra cheesy.

 

Un album prévu pour 2016, auras-tu choisi entre le oui et le non ?

Le prochain album c'est UN GRAND OUI !!!!! Je suis hyper fière et heureuse du travail qu'on a fait avec Raph (Raphaël Léger ndlr). Avec l'aide précieuse de Marius Duflot et de Bertrand Fresel les deux ingésons avec qui on a bossé ! Voilà, j'espère maintenant que notre public va kiffer !!

 

Non Mais Oui, deuxième EP disponible !

 

RETROUVEZ CLÉA VINCENT SUR :
Facebook
Youtube
Midnight Special Records

CLÉA VINCENT EN CONCERT :
13/11 | Soirée French Chic à la Flèche d'Or PARIS
17/11 | Festival Nouvelles Voix En Beaujolais VILLEFRANCHE
19 au 24/11 | Frites Tour 2015
02/11 | Iboat BORDEAUX
03/11 |Bars en Trans RENNES

  • Saam WB
    (hôte)
    • 2015-11-19 13:16:06
    • 1 347 vues
  • Tags - #paris #album #french pop #cléa vincent #chateau perdu #oui mais non #raphael léger
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI