L’univers factice d'un photographe bien réel… Le Turk

FEATURED

NOUVEAU !

un espace pour chaque discipline
MusiquePhotoVidéoArts GraphiquesSpectacle Vivant

Chercher une news

Publicité

Le Turk est un artiste aux multiples facettes dont le travail se situe entre le cinéma et la peinture. Ses clichés sophistiqués et authentiques, déroutent. Ils sont tout aussi obscurs et lugubres qu’éclatants et drôles. Suivant les codes picturaux de la bande dessinée américaine et inspirées de la culture populaire, ces oeuvres sont surtout le sulfureux résultat de l’imagination bouillonnante de ce photographe. Le Turk créé des décors aux couleurs vives et aux éclairages atypiques. Cet environnement et ses personnages ambivalents éveillent chez le spectateur à la fois inquiétude et fascination enfantine... Interview !


© Le Turk Photographe - La Commune



‘’Le Turk est simplement né un soir en écoutant par accident l’introduction de la Passion Selon Saint Jean de Jean-Sébastien Bach‘’… 
La photographie n’est clairement pas la seule discipline artistique impliquée dans vos clichés. Vous êtes un veritable metteur en scène, un chef d’orchestre, un explorateur esthétique, un conteur d’histoires… Si vous pouviez vous inventer une profession, quelle serait-t-elle ? 

Il faudrait rétablir la monarchie alors je pourrais devenir artiste à la Cour de Versailles, au service de Sa Majesté et de l’Eglise. Composer des messes, servir les offices, écrire des opéras et décorer les plafonds des Cathédrales.


© Le Turk Photographe - Le Tombeau des Sirènes


© Le Turk Photographe - Breakfast in Hell


© Le Turk Photographe - L'automne



Quel adjectif pourrait vous définir  ?
Vivant.



© Le Turk Photographe 



Vous dites n'avoir « aucun amour particulier » pour la photographie. 
Aussi, vous ne réalisez pas de photo-montage et très peu de retouches. Pourtant, pourquoi avoir choisi le medium photographique comme moyen d’expression ? 
Car avec la photo, tout est sensé être vrai. Il y un rapport ambigu avec le réel et j’aime ça, car une photo dit en substance : « ceci existe ».  Et puis plus simplement,  j’ai eu dans cette pseudo-discipline une immédiateté de production que je n’avais jamais eu avant. Alors ça s’est « fait ». Car il n’y a que le « faire » qui compte, et avec le photo, c’est facile. 


 © Le Turk Photographe - Sandrine et Sophie


© Le Turk Photographe - Saint Sébastien


© Le Turk Photographe - Marie sur les Toits 



Quelle est votre vision de l’esthétisme ?
C’est la seule raison d’exister de l’art. La seule. C’est le « grand style » Nietzschéen. Là où se jouent des puissances cosmiques contradictoires, là où elles se confrontent avec le réel, la matière, où elles s’entrechoquent, s’harmonisent pour enfin se dépasser dans l’incarnation. Se dépasser dans une synthèse accessible à nos sens. C’est une des formes les plus élégantes et les plus sophistiquée de transcendance divine. Ce n’est ni le corps, ni l’intelligence, c’est au delà de ça. C’est la recherche de ce qui ne se discute pas. Ce qui s’impose sans preuve. La Vérité.  


Qu’aimeriez-vous transmettre à travers votre univers et vos créations ?
Surtout rien d’intime. La mélodie qui hante le fond du monde.



© Le Turk Photographe - Les Enfants Perdus


© Le Turk Photographe - Le Peuple


© Le Turk Photographe - Gomina-L



Vous êtes un artiste dont l’univers et les décors sont créés de toutes pièces et se démarquent par une grande richesse. 
Qu’est-ce qui vous inspire ? Avez-vous un attrait particulier pour le monde du cirque et du cabaret ? 
Je n’ai pas d’attrait particulier avec le monde du cirque ou du cabaret. Je construis des mondes pour mes personnages, tels qu’ils me les réclament. Ce monde a l’air faux, burlesque, je n’y peux rien, car je compose avec ce que j’ai, et la culture pop y tient une grande place.  


Comment se déroule votre processus créatif ? 
J’en sais que dalle, et ça ne m’intéresse pas. Je bosse, c’est tout.


© Le Turk Photographe 



Vous avez récemment sorti le livre ‘’ Opera Mundi ‘’… 
Pouvez-vous nous en dire plus ?  Que représente-t-il pour vous et pourquoi l’avoir sorti à cette étape de votre parcours ? 
Ce livre résume un peu six années consacrées pleinement à mes histoires. Sort-il à un moment clé? Disons que j’ai simplement attendu d’avoir suffisamment d’images. Et pourquoi un livre?  Deux contractions : d’une, je n’ai pas les moyens d’acheter mes propres tirages, de deux, je puise sans cesse dans la culture populaire, mais le seul moyen qu’avait le public de repartir avec mes images, c’était de se payer ces mêmes tirages, très chers… Et qui dit culture pop, dit produit qui va avec, sinon cela n’a pas de sens.
Toute mon enfance je l’ai passée agrippé à des bouquins, des comics, des Jules Vernes, des livres « avec plein d’images ». Heureusement que j’ai eu ça. Alors il fallait que j’offre ce truc là à ceux qui aiment mon boulot, en plus des tirages. Concilier ces deux mondes économiques (et pas seulement économiques…). 



© Le Turk Photographe - Le Chat Noir


© Le Turk Photographe - Le Chat Noir



Vous avez réalisé le teaser de "Solaire" de Jeronymus avec Aliashka Hilsum… 
Comment s’est déroulé ce projet ?
Une semaine, des restes de polystyrène, un morceau sublime, des gens qui s’aiment, du pain au noix, 17 heures de tournage d’affilé, une nuit de montage. Du bonheur. 

 

 



Pensez-vous vous rapprocher du Cinéma par la suite ?
Oui, j’y pense. Patience. Le cinéma, c’est une vraie discipline, autre chose que la photo…


Quels sont vos projets à venir ? 
Là, pile en ce moment? Envoyer tout valdinguer. Redistribuer les cartes.



© Le Turk Photographe

 

LE LIVRE ''OPERA MUNDI'' DISPONIBLE ICI


RETROUVEZ LE TURK PHOTOGRAPHE :

    • 2017-04-17 19:04:24
    • 3 863 views
  • Tags - #photographie #photography #lumière #mise en scène #burlesque #couleurs #univers #Le Turk #baroque
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI