Interview du plus français de tous les anglais : Paul Taylor

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité


Paul Taylor est un phénomène.
Coqueluche du web depuis quelques mois, il nous amuse avec sa série de vidéos « WTF France », dans lesquelles il revient avec humour et véhémence sur les mauvaises habitudes et les inepties des français…
Tout y passe : l’administration française, les parisiennes, la boulangerie, la langue française, le doublage ou encore la conduite. Repéré par Canal +, l’ascension est fulgurante !
Cet étonnant comédien est devenu, en seulement quelques mois, un incontournable de la scène parisienne.

Paul joue son spectacle #Franglais au Sentier des Halles et les représentations affichent complet jusqu'en mars ! No worries pour les retardataires, Paul Taylor a pris les choses en main en rajoutant de nouvelles dates ! Après tout, il "n’est pas Rihanna" !

WARNING :

/!\ Paul Taylor au Sentier des Halles du 30 mars au 20 mai /!\ 

Venez l'applaudir dans #Franglais sur la scène du Sentier des Halles à partir du 30 mars
et pour patienter, allez voir ou revoir toutes les vidéos WTF FRANCE
sur sa chaîne Youtube
► ICI ◄

►VOS BILLETS POUR #FRANGLAIS




►►► PAUL TAYLOR dans #Franglais ◄◄◄

Places disponibles du 30 mars au 20 mai 2017 

au Sentier des Halles
50 rue d'Aboukir
75002 PARIS 

VOS BILLETS ICI 



 

Dans ta biographie on peut lire que tu as grandi en Espagne, en Suisse, en Angleterre mais aussi en France… Pourquoi as-tu jeté ton dévolu sur nous ? Sommes-nous si caricaturaux ?
Quand j’ai commencé la scène en France, j’ai essayé de parler de l’Angleterre et de montrer à quel point on pouvait être con, mais ça n’intéressait personne (rires). C’est au moment où j’ai commencé à me moquer de vous, que les gens ont ri. J’ai l’impression qu’on aime parler de nous-même en France, et c’est encore mieux quand c’est quelqu’un d’étranger qui le fait. Le fait d’être extérieur à tout cela donne une certaine légitimité.


© Fifou


Etais-tu destiné à être comédien ? Peux-tu nous parler de ton parcours ?
Au début je voulais faire des films et être réalisateur. A 16 ans je faisais des courts métrages avec un caméscope. Puis j’ai étudié les langues à l’université et je n’avais plus le temps de filmer.
Un jour l’université a organisé une soirée stand up à Londres, les humoristes présents ce soir-là n’étaient pas si drôles que ça mais je me suis dit que ça pouvait être marrant d’être sur scène.
En parallèle j’avais un job chez Apple, je faisais des présentations de produits avec un grand écran et j’animais des ateliers. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à prendre du plaisir à parler devant les gens, j’ai attrapé le virus !
Par la suite, j’ai fait une dizaine de scènes ouvertes à Londres pour voir ce que cela pouvait donner et je suis ensuite arrivé en France en 2009. Je n’ai rien fait pendant 3 ans, et en janvier 2013 je me suis remis en scène c’était ma bonne résolution de l’année !



© Tous droits réservés 


Qu’en pensent papa et maman ?
Maman je savais qu’elle allait m’encourager et me dire « fais ce qu’il te plait » ! J’avais plus peur de la réaction de mon père quand j’allais lui dire que je quittais mon job plutôt bien payé chez Apple pour faire de la scène.
Je crois qu’au final lui aussi était très content, il m’a fait comprendre qu’il était d’accord que je suive mes rêves. Il ne me l’a pas dit clairement, car les pères anglais ne communiquent pas leurs émotions. Ce que j’ai compris dans son discours c’est qu’il était heureux que je me consacre à ma passion, lui n’a pas forcément eu cette chance.
Les deux m’ont beaucoup soutenu ! 

Ayant vécu dans différents pays (et pour que tout le monde en prenne un peu), si tu devais faire une vidéo sur un cliché suisse ou espagnol duquel parlerais-tu ?
Olala sur la Suisse je ne sais pas vraiment, j’y ai vécu quand j’étais petit (entre 2 et 4 ans) je n’ai presqu’aucun souvenir. En revanche si je devais faire un WTF Spain, la première vidéo serait sur les horaires… Je ne comprends pas comment ils s’organisent. Ils mangent à 23H, ils sortent jusqu’à 3h du matin et vont au travail le lendemain. Comment ce pays arrive-t-il à fonctionner ?



© Tous droits réservés


Ta série de vidéos WTF France est un vrai succès ! C’est après ta vidéo sur « la bise » (+ de 2 millions de vues auj) que tu as été approché par Canal + pour en tourner d’autres. 
Peux-tu nous parler de ta collaboration avec la chaine ?
 
A la base, la bise est un sketch que je faisais sur scène. Je participais souvent à un plateau d’artistes anglo-saxons, le French Fried Comedy au Paname Art Café géré par Robert Hoehn. Comme la scène anglophone à Paris n’est pas très développée, Robert m’a dit que ce serait cool de faire une vidéo pour faire la promo de ce plateau. Nous avons donc tourné la bise au Paname et en une semaine nous avons atteint 1 million de vue !
C’est au bout de la deuxième semaine que j’ai été contacté par des chercheurs de talent de la chaine qui m’ont mis en contact avec Lorenzo Benedetti, chef du studio Bagel qui gère la partie web de Canal +.
Nous avons commencé à travailler sur de nouvelles vidéos, tout en gardant l’esprit de « la bise ».
Nous avons tourné un pilote en français et un en anglais. Nous avons pris la décision de tourner les vidéos WTF France en anglais. J’étais plus à l’aise. Par ailleurs dans la version française je mettais un faux accent anglais que je n’ai pas dans la vraie vie.
Après le pilote nous avons écrit 2 épisodes que nous avons tournés en juillet dernier, puis ils ont commencé à être diffusés en septembre.




Es-tu toujours force de proposition quant aux sujets des vidéos ?
 
La majorité oui. J’arrive avec des thèmes, puis nous faisons un brainstorming à 5 ou 6 autour d’une table. Tout le monde contribue et donne des idées de vannes. Je prends des notes puis remets tout en forme à ma manière. Il y a pas mal de références à la culture française que je n’ai pas et qui sont finalement ajoutées aux vidéos grâce à l’équipe.
Pour la vidéo sur le café par exemple, un des membres de l’équipe a dit « en France on est tellement cons que nous avions une série où les personnages ne faisaient que boire du café », en référence à Caméra Café. J’ai trouvé ça cool, j’ai ajouté ça au scénario et nous avons eu Bruno Solo et Yvan Le Bolloc’h en guest.
Le seul thème qui nous a été imposé a été : La cérémonie des Césars.




Peux-tu nous parler des réactions du public français ? Certains sont-ils vexés ?
Cela arrive oui. Je dirais 85 % disent que c’est génial. Et 15% me détestent en me disant « si tu n’es pas content, rentre dans ton pays connard d’anglais… » et ça devient assez raciste dans les commentaires sur Internet.
Bon après je ne prends pas vraiment en compte les commentaires…
En tout cas les gens qui me reconnaissent dans la rue sont toujours très sympathiques. Il y a peut-être des gens qui me reconnaissent et qui me détestent mais ils ne viennent pas me voir ceux-là (rires).




Et le public anglais ?
Il y a pas mal d’anglais qui regardent mes vidéos mais comme les références françaises sont nombreuses ils ne comprennent pas tout. Les français ont le clin d’œil, mais je pense que les anglais ne peuvent pas apprécier pleinement.
 
Dans tes vidéos tu es assez virulent au sujet des français, il faut bien sur prendre cela au second degré mais…
Es-tu aussi direct dans la vraie vie ?
Avant je m’énervais très vite pour des choses qui n’en valaient pas la peine. Mais à force de faire de la scène et de jouer ce personnage toujours énervé ça me permet d’évacuer cette agressivité (rires).

A l'occasion de la St Valentin… as-tu remarqué quelque chose de particulier sur la manière dont les français la célèbrent ?
Une vidéo sur le sujet va bientôt sortir. Je dis que dans les grandes villes et surtout à Paris c’est très difficile de ne pas être romantique. Il suffit de marcher dans la rue et on devient romantique. C’est le romantisme « accidentel ».
Il y a aussi le cliché des hommes français qui sont les meilleurs loveurs au monde, je ne sais pas d’où ça vient ! Toutes les parisiennes à qui je parle me disent que les français « sont tous des connards » (rires). Je pense que ça vient juste de la langue, les anglophones pensent que la langue française est très romantique.




Tu joues ton spectacle « Franglais » au Sentier des halles jusqu’au 20 mai, il faut se dépêcher de réserver car c’est déjà complet jusqu’en mars… Quel en est le concept ?
Il y a des thèmes que j’aborde dans mes vidéos mais je les approfondis. Le thème global c’est la vie d’un anglais en France, qui parle bien français mais qui ne comprend pas tout à fait la culture. Le spectacle est dans les 2 langues, même si on ne parle pas français ce spectacle est très accessible.



© Tous droits réservés


Parles-nous de tes collaborations pour la création de ce spectacle (écriture, mise en scène...).
J’ai tout fait tout seul. C’est un peu la règle de base pour le stand up dans les pays anglophones.
Le fait de tout faire seul rend mon spectacle plus authentique et je me dévoile vraiment sur scène vu que je décide tout moi-même.

As-tu un objet fétiche ou un petit rituel avant de monter sur scène ? Si oui, j’espère que ce n’est pas un secret…
Des fois je sautille pour faire circuler le sang mais je ne suis pas vraiment superstitieux.
J’ai juste une paire de chaussettes qui me portent bonheur je crois, je les porte pour des dates importantes si elles ne sont pas sales.

Quelle couleur ?
Elles sont bleu clair avec des pois orange ! Elles sont vieilles mais pas encore trouées.



© Christine Coquilleau Nait Sidnas


As-tu d’autres actualités ou projets en cours ?
Je continue les vidéos et le spectacle. Cela me prend déjà beaucoup de temps. Il va y avoir quelques dates exceptionnelles pour le spectacle dans de plus grandes salles à Paris. Déjà pour voir si ça rempli et pour penser un peu à la rentrée prochaine et savoir dans quelle salle je me sentirais bien. En ce moment c’est complet tous les soirs, on veut donc trouver une plus grande salle, le public n’a pas à attendre aussi longtemps pour me voir, je ne suis pas Rihanna !


⇒ TEST : PAUL TAYLOR EST-IL DEVENU PARISIEN ? 

Pour conclure, tu n’as pas été tendre avec les français mais maintenant que tu as passé plusieurs années ici nous allons voir si tu n’as pas pris de mauvaises habitudes… Découvrons si tu es devenu un vrai bon français, voire un parisien…
De quoi parles-tu à table ?
Waouh c’est une bonne question, je ne suis pas souvent à table… Qu’est-ce que je raconte ??? C’est surement le moment pour moi de râler et de raconter ce qui m’est arrivé dans la journée. Mais je n’en suis pas encore à parler de bouffe quand je mange (rires).

Quelle option as-tu finalement choisi pour dire bonjour ?
2 bises, efficace, parisien.
Mais quand je rentre en Angleterre, je ne sais plus quoi faire, surtout avec les femmes. Avec les hommes c’est simple on se sert la main.




Quand tu vas chez un pote qui vit dans un 14m2 et qui a les toilettes sur le palier est ce que tu trouves cela bizarre ?
Je suis moins choqué qu’avant, je me dis qu’on est à Paris et que c’est normal. C’est surtout quand il m’annonce le loyer que je suis étonné. Si cher, avec les toilettes dehors ?!!

Que commandes tu à boire dans un bar la journée / le soir ?
La journée, un café ou un allongé. Les allongés ça dure un peu plus longtemps pour le même prix que l’expresso.
Et le soir un demi, je suis toujours à la bière.
Après si on mange entre amis on prend une bouteille de vin. Mais je laisse les autres choisir même s’ils n’y connaissent rien non plus.




Coincé dans un embouteillage comment réagis tu ?
Je pète un câble ! (Rires). Je pense que c’est le pire moment pour toute l’espèce humaine ! On devient tous cinglés. Je me retiens parfois de klaxonner, mais quand je vois que tout le monde le fait pour aucune raison ben je le fais aussi.

Tu préfères un 9m2 au Trocadéro ou un 35m2 à Ivry ?
9m2 au Trocadéro. Je suis devenu parisien sur ça. J’ai vécu deux ans à Puteaux et il n’y a rien à faire. Si encore il y avait des choses à voir, des endroits où sortir. Mais là c’était juste un bar PMU à côté de chez moi. Et puis c’était très mal desservi. La banlieue très peu pour moi sauf s’il y a des choses à faire et un métro proche.

Comment parles-tu des provinciaux ?
Ils sont en général très sympas. Ils sont beaucoup moins râleurs que les parisiens. Ils ne sont pas pressés et vivent tranquillement. Ils aiment la vie !




Quelqu’un te sourit dans la rue, que fais tu ?
Je suis très timide et mal à l’aise socialement. Maintenant quand les gens me sourient je ne sais jamais si c’est parce qu’ils me reconnaissent ou si c’est autre chose. Je n’ai pas envie de passer pour le mec qui se la raconte et qui dit « ouais ouais c’est moi Paul Taylor », du coup je souris en regardant par terre.
Je suis très mal à l’aise. Je suis anglais en fait.
Sauf si on ajoute l’alcool, là c’est « YOOUUUHOUU » (rires)



► Résultat du test : Paul Taylor est un franglais…! 




►►► PAUL TAYLOR dans #Franglais ◄◄◄

Places disponibles du 30 mars au 20 mai 2017 

au Sentier des Halles 
50 rue d'Aboukir
75002 PARIS 

►VOS BILLETS ICI ◄


++++++++++++++++++++++++++

RETROUVEZ PAUL TAYLOR

SITE OFFICIEL 
FACEBOOK 
YOUTUBE 
TWITTER 

    • 2017-02-27 12:06:40
    • 2,574 views
  • Tags - #paris #videos #french #anglais #comédien #english #Sentier des Halles #Franglais #WTF France #Paul Taylor #la bise #canal + #stand up #bilingue #parisian
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI