La pop-folk envoûtante de NAYA avec "Blossom"

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité


A la veille de la sortie de son nouvel EP "Blossom", Naya foulait la scène du Printemps de Bourges. Seule sur scène, accompagnée de sa guitare et de ses machines, la jeune musicienne originaire de Bordeaux donne vie à une pop-folk envoûtante et inspirée des plus grands songwriters. Guitariste depuis son enfance, Naya fait partie de ces très jeunes artistes dotés d'une grande maturité.... Cela se ressent dans sa façon d'appréhender la musique, l'écriture et la scène....

Rencontre avec Naya, quelques heures après son concert, elle nous parle ce nouvel EP et de l'avenir de son projet encore tout frais !

 


"Blossom" Disponible sur iTunes

 

Comment travailles-tu les prod que tu utilises sur scène ?

Ça fait très peu de temps que j'utilise les machines sur scène. D'habitude, j'étais uniquement guitare-voix, je jouais même avec une guitare acoustique. Maintenant depuis peu j'ai une guitare électrique et des machines. Je travaille avec un copain qui s'appelle Arnaud. Il m'a un peu initié, il m'a montré les logiciels de musique. On travaille d'abord en studio, puis on peaufine en résidence.

 


© Chris Fellonneau

 

Pourquoi es-tu passé de la guitare acoustique à la guitare électrique ? Tu joues un peu comme si tu jouais de la guitare acoustique...

Moi je préfèrais la guitare électrique, même pour le côté esthétique.

 

C'est vrai que ta Duesenberg est très belle… 

Oui, elle est assez jolie et puis au niveau du son c'est hyper fort sur scène, j'adore cette puissance. J'aime bien l'acoustique, comme ça, pour faire des sessions par exemple mais en live je préfère l'électrique.

 

 

Le fait que tu sois très jeune, dans ce monde parfois hostile, comment le vis-tu, est-ce que c'est une force… ?

Je suis entourée de mes parents, ils sont toujours avec moi. Donc oui, c'est une force ! Il y a Petit Biscuit qui a mon âge ou un an de plus, qui est dans la programmation aussi. Le fait d'être jeune, de pouvoir jouer dans des gros festivals et d'être jeune, c'est une chance.

 

INTERVIEW de PETIT BISCUIT

 

Toi tu as grandi avec les Beatles, quel regard tu as sur la scène pop/rock aujourd'hui ?

J'adore Peter Peter. Il est canadien. J'adore également Lescop, dans le milieu un peu pop/ chanson française, ou même le Prince Miiaou, Marie-Flore… Moi j'ai une influence plutôt pop-folk, mais maintenant avec l'arrivée des machines, j'ai tendance à écouter un peu d'electro, Petit Biscuit , Lorde… J'aime beaucoup mêler l'electro et la musique folk dans ma musique. Tout le monde le fait et je trouve ça chouette de mêler ces différents sons.

 


© Chris Fellonneau

 

Selon toi, est-ce qu'il y a une sorte de recette pour un(e) jeune artiste pour « percer », est-ce que Bourges fait partie des étapes ?

Je pense que c'est d'abord la passion, il faut vraiment croire en ce que tu fais. Et puis, je pense qu'il faut travailler. Moi je travaille entre 3 et 5h par jour, en plus du lycée, je suis en première littéraire. Je pense qu'il n'y a pas de secret, on peut avoir du talent mais il faut quand même travailler, il n'y a que ça. C'est ça le secret.

 

Tu n'as pas encore bifurqué totalement sur la musique… ?

Non mais j'y arrive plutôt bien, je passe mon bac français en fin d'année, mais je suis assez bien organisée et ça se passe bien.

 

 

Comment as-tu travaillé pour cet album ?

Cet album a une vraie histoire, parce qu'à la base je l'ai enregistrée toute seule chez un copain. Entre temps, j'ai signé chez Sony Columbia, qui est une énorme maison de disque. J'ai re-travaillé l'album chez Antoine Gaillet et Olivier Leduc qui ont produit le dernier opus de Julien Doré. J'ai aussi retravaillé les morceaux avec Valentin Marçeau qui a travaillé sur le dernier album de Slimane. Je me suis entourée de pas mal de producteurs et ça a été une super expérience. C'est vrai que ça fait maintenant 2 ans que je travaille sur cet EP donc il me tarde qu'il sorte.

 

© Sunny Ringle

 

Toi qui joue de la guitare depuis longtemps, est-ce que tu es un peu une fanatique du matos ?

Mon père est hyper fan de matos, donc il achète régulièrement des magazines. J'aime beaucoup les guitares, je regarde toujours dans les festivals. Hier soir j'ai vu Vianney par exemple, même si ce n'est pas forcément mon style musical, je m'intéresse à sa guitare, j'étudie comment il peut avoir ce son là etc… c'est quelque chose qui me passionne.

 

INTERVIEW DE VIANNEY

 

Quels sont tes projets pour la suite ?

Il y a des concerts qui vont s'enchaîner. Je joue au We Love Green en juin, puis à Garorock. Je dois entrer en studio cet été pour enregistrer mon premier album, et les concerts qui vont s'enchaîner à la rentrée.

 

"Blossom" Disponible sur iTunes

 

RETROUVEZ NAYA SUR : 
Facebook 
Instagram
YouTube
Site

NAYA EN CONCERT :
10.06 • Festival We Love Green Paris
30.06 • Garorock Marmande

 

  • Saam WB
    (Owner)
    • 2017-06-06 15:08:04
    • 2,156 views
  • Tags - #printemps de bourges #INTERVIEW #Artist up #nouvel EP #Naya
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI