MC Baldassari : la féminité jusqu'au bout du pinceau

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité


Marie-Clémentine Baldassari, alias MC Baldassari, est une artiste basée à Montréal. Avec des illustrations inspirées de la bande-dessinée, MC Baldassari dit être une artiste visuelle plutôt qu'une muraliste. 
Membre actif du projet collaboratif "EN MASSE", elle créée par ailleurs des fresques murales aux côtés d'autres artistes.
Artist UP vous invite à découvrir MC Baldassari à l'occasion du Festival LaBel Valette, du 1er au 3 septembre 2017.
" Dans mes peintures, je travaille souvent l'équilibre fragile et essentiel entre l'homme et la nature, que je retrouve dans le Festival LaBel Valette.. " Venez à la rencontre de MC Baldassari et de ses peintures pleines de douceur.

1 - 2 - 3 septembre 2017
3 jours - 100 steet artistes
10 000m2 de murs
36 hectares de parc arboré
2 scènes musicales - 1 urban village
 



INFORMATIONS PRATIQUES -

Festival LaBel Valette

1-2-3 septembre 2017 

Château de La Valette Pressigny-les-pins - 45290

ARTICLE - LABEL VALETTE SUR ARTISTUP



© Tous droits réservés


Vous êtes allée faire des études de design industriel à Montréal, quelles ont été les raisons de ce départ ?
Un hasard, je voulais continuer mes études mais ne trouvais pas vraiment de diplôme qui m’attirait. Un couple d’amis avait une connaissance à Montréal qui nous a motivée à tenter l’expérience. Je crois que j’avais surtout envie de voir d’autres choses !

Pourquoi avez-vous décidé de rester là-bas après votre diplôme ?
J’ai rapidement pris goût à la vie Montréalaise et je suis surtout tombée amoureuse de la culture québécoise. Je crois qu’il y a aussi plus d’ouverture et de possibilité quand tu travailles dans le domaine artistique, surtout en tant que travailleur autonome. Dans l’ensemble tout est plus simple, notamment la bureaucratie, le logement, etc. Le standard nord-américain est probablement plus souple à ce niveau-là et on dirait qu’il y a moins de barrière quand tu essayes de sortir du moule.



© Tous droits réservés

© Tous droits réservés


Vous avez solides compétences dans divers domaines, ce qui vous permet d’être une artiste polyvalente. Dans quel domaine, entre peinture et illustration, êtes-vous la plus épanouie ?
Je suis effectivement assez polyvalente. Quand tu débutes en tant qu’artiste, tu prends un peu n’importe quels projets qui s’offre à toi. Je pense que ça m’a rendu curieuse et permis de tester plusieurs choses. J’adore avoir cette diversité, ça fait que je n’ai pas le temps de me lasser car c’est toujours différent et excitant ! J’adore tout autant travailler à grande échelle sur des murales, que sur de petites illustrations avec mon iPad. Je n’ai pas de préférence car il faut toujours pousser ses limites et des fois, c’est quand on se sent trop confortable que ça devient dangereux. Je crois qu’il faut toujours pousser ses compétences pour s’épanouir de projets en projet. On n’est jamais au top, on peut toujours faire mieux !



© Tous droits réservés

© Tous droits réservés


Vous aviez commencé en tant qu’artiste et illustratrice indépendante en 2010 (travaillant seule). Qu’est-ce qui vous a amené à rejoindre un projet collaboratif comme EN MASSE ?
Pouvez-vous nous en dire unplus sur ce projet et sur les membres actifs de ce collectif ?
EN MASSE est un réseau d’artistes qui collaborent sur des créations murales, principalement en noir et blanc. On vient tous de disciplines différentes : l’illustration, le tattoo, la BD, la murale, le graphisme, la peinture… Tous nos styles deviennent cohérents et fonctionnent ensemble grâce à l’utilisation du noir et du blanc. C’est un processus vraiment basé sur la spontanéité, la communication et l’improvisation. Quand on commence une murale, on ne planifie jamais la composition, ça se construit petit à petit. En tant qu’artistes visuels, on travaille souvent de manière solitaire dans nos ateliers. EN MASSE est un peu comme un « jam » d’artistes visuels.



© Tous droits réservés


Qu’est-ce que cette collaboration a-t-elle apporté à votre expression artistique ? 
C’est toujours très formateur de travailler côte à côte avec d’autres artistes professionnels et de partager nos techniques et nos savoirs faires. J’ai énormément appris et progressé grâce à mon travail avec EN MASSE.

Qu’est-ce qui vous a amené à réaliser votre première fresque murale en 2012, et qu’est-ce qui attire sur cet espace d’expression ?
J’ai commencé à travailler avec l’équipe d’EN MASSE en 2012, c’est ce qui m’a introduit à la peinture à plus grande échelle. Depuis plusieurs années à Montréal et un peu partout d’ailleurs, l’art mural est en plein essor et se démocratise. Je pense que c’est un bon timing qui a fait que j’ai eu l’opportunité de peindre des murs de plus en plus gros. J’aime la visibilité que ça offre pour toute sorte de public. C’est l’opportunité de toucher des gens qui ne s’intéresse pas nécessairement à l’art visuel et qui ne se déplacerait pas dans des galeries par exemple. Je crois que ça met aussi l’accent sur les compétences que ça demande, ainsi que le travail et le professionnalisme que ça représente.



© Tous droits réservés

© Tous droits réservés


Souhaitez-vous nous parler d’un ou de plusieurs thèmes dans vos œuvres qui vous tiennent à cœur ?
Je choisis mes thèmes pour leur potentiel graphique et esthétique. Avec mon travail, je cherche à offrir du bonbon pour les yeux. Je ne cherche pas nécessairement à véhiculer des messages ou à critiquer quoi que ce soit. Je crois qu’on n’a pas toujours besoin de traiter des sujets sérieux ou de se justifier. Je fais ça pour le plaisir, autant pour le mien que celui des autres.

Vous participez au Festival LaBel Valette en septembre prochain. Ce sera votre premier projet qui aura lieu en France… Quel a été votre ressenti ce retour aux sources (et une première exposition pour vous en France), à l’occasion de cet événement ?
Je suis vraiment excitée de finalement travailler sur un projet dans mon pays d’origine. J’ai vraiment commencé ma carrière au Québec, j’ai eu la chance de travailler au Canada et aux États-Unis mais jamais en France. Je crois qu’en tant qu’artiste visuel, on a la chance de pouvoir faire voyager notre travail. Pour moi la France est un passage obligé et j’aimerais que ma famille et mes amis aient plus l’occasion de voir mon travail ailleurs que sur internet.



© Tous droits réservés

© Tous droits réservés


Voulez-vous nous parler de l’œuvre que vous souhaitez réaliser à cette occasion… et comment vous préparez-vous à ce festival ?
Je dois être honnête, je ne sais pas encore ce que je vais réaliser pour le festival ! J’ai déjà sélectionné mes couleurs et j’ai une idée du rendu esthétique que j’aimerais développer, mais rien de précis pour l’instant.
Quand je fais une murale, je n’aime pas tellement planifier mes visuels à l’avance, surtout quand je n’ai que des photos des murs. Quand on rentre dans une pièce, ou qu’on se retrouve devant un mur à peindre, il y a des facteurs qui rentrent en compte et qu’on ne peut pas envisager en photo. J’aime garder l’opportunité de me laisser inspirer par l’endroit et par le moment. Je vais donc arriver avec des idées et des croquis, et improviser en fonction de ce que j’ai sous les yeux le moment venu !



© Tous droits réservés


Songez-vous rester travailler en France à la suite de ce projet ou allez-vous repartir au Canada ?
Ça va faire 10 ans cet été que je vis au Québec, ma vie est maintenant là-bas, mes amis, mon conjoint, mes contacts professionnels… disons que jusqu’ici, ce n’est pas dans les plans de revenir vivre en France. Mais encore une fois, ma profession me donne l’opportunité de travailler n’importe ou à travers le monde, et j’espère vraiment avoir à nouveau l’occasion de travailler sur des projets à travers la France, et d’y faire connaître mon travail !



Work in Progress - Fresh Paint Gallery © Tous droits réservés


SUIVEZ LES ACTUALITES DE MC BALDASSARI :
 

- Artistes sélectionnés pour le Festival Label Valette - 
à la date du 1er avril 2017 :
 
Joachim Romain - INTERVIEW SUR ARTIST UP
Michael Husser - INTERVIEW SUR ARTIST UP
MC Baldassari - INTERVIEW SUR ARTIST UP
Kronyk
Noon
JEF
Yakes
Softwix
100 Pression
Jérôme Mesnager
Moins 12 Prod
French
Igy Clouin
Chakaligraff
Tom Herck
Ox-Alien
Falk Land
Ives Ones
Said Dokins
Bier en Brood
Smok
Chemis
Sys
Licia Santuz
BustArt
Lapiz
Ringo
Mark Gmehling
Vegan Flava
Serge KB
Dopie
MrX
....
  • Chloé Guyot
    (hôte)
    • 2017-05-29 13:08:45
    • 1 886 views
  • Tags - #street art #graff #Montréal #Festival LaBel Valette #En Masse
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI