Les clichés chics et décalés de Kourtney Roy

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité


Les étonnants clichés de la photographe canadienne Kourtney Roy créent une passerelle subtile entre la réalité et l'univers fantastique.
Dans ses photographies, les sujets du quotidien sont abordés avec humour, dans des mises en scènes teintées de mystère et une pointe de satire.. 
Déjà été lauréate de plusieurs prix - tels que Prix Picto en 2007, Screenings award à Berlin en 2008, Emiliy Award à Vancouver en 2012 et a été lauréate de la carte blanche PMU en 2014 - Kourtney Roy est également auteure de nombreuses photographies de mode pour des magazines et des marques. Son travail, à la frontière de la photographie d'art et de la mode, est à la fois esthétique, fascinant et dérangeant... 



© Kourtney Roy


Comment est née votre passion pour la photographie ? Qu’est-ce que ce médium vous permet-il d’exprimer ? Comment le retranscrivez-vous dans vos clichés ?
Cette passion a commencé à l’université, où j’étudiais l’art. J’ai pris un cours de photo par hasard. J’ai été fasciné par son lien avec la réalité. Du coup j’ai changé de cursus pour me spécialiser dans la photographie.
Le fait que la photo capture une certaine facette de la réalité est quelque chose de vraiment magique et mystérieux.



© Kourtney Roy


Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Je puise mes inspirations dans la vie de tous les jours, ma mémoire mais surtout la littérature et le cinéma. Je suis très attiré par les images de cinéma des années 50, 60 et 70.



© Kourtney Roy


Concernant les thèmes et sujets traités au sein de vos créations photographiques… comment se déroule la création de vos photographies, de l’idée au rendu final ?
Mon travail est assez instinctif. Je commence avec l’idée d’un lieu qui m’attire (la Californie ou la Nouvelle Orléans par exemple), puis je m’organise un voyage dans le lieu choisi pour ensuite commencer à faire des petits « storyboards » de mes inspirations. Cependant, rien et concret pendant ces voyages, je me laisse une ouverture d’esprit quand je suis sur place. Je m’inspire juste des lieux et des situations que je peux observer sur place. Le storyboard me sert seulement de guide par la suite.



© Kourtney Roy

© Kourtney Roy


Vous faites appel à une multitude de personnages diversifiés dans vos clichés – à quoi se réfèrent-ils ?
Ah là, je ne sais pas exactement d’où viennent tous ces personnages… Comme je l’ai dit, je travaille assez instinctivement. Je pense que ce sont des caractères qui vivent en moi et qui se manifestent au moment où je prends mes photographies.



© Kourtney Roy


Vous vous mettez également en scène dans vos clichés – pourquoi cet attrait pour l’autoportrait ?
Je veux juste vivre dans ces univers et lieux qui m’inspirent tant !



© Kourtney Roy


Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la passerelle entre le réel et le fantastique qu’on retrouve dans vos photos ?  
Je pense que l’imaginaire et le réel sont liés. Ils s’influencent et se mélangent. La photo est juste une façon de « saisir » le monde tel qu’il est.



© Kourtney Roy


De quoi vous inspirez-vous pour vos mises en scène ?   
Plein des choses : les lieux et espaces, la couleur, le cinéma, l’histoire, les images présentes dans ma tête… J’aborde mes projets de manière différente car chaque situation est unique.

Pourquoi avoir choisi la ville de Deauville pour vos mises en scène de la série « Lady Deauville » ?
C’était dans le cadre du festival « planche contact(s) », donc le lieu du projet avait été décidé à l’avance !

Quel est votre rapport à cette ville ?
Pas grand-chose à priori !



© Kourtney Roy

© Kourtney Roy


Vos modèles font référence aux années 50 – Pourquoi ce choix ?
A cette époque je travaillais beaucoup avec des références cinématographiques des années 50, comme les films de Douglas Sir, J.M. Stahl, Howard Hawks, Nicolas Ray et John Ford. Cela s’est fait inconsciemment. Mes photographies ont pris le style de cet univers dans lequel je m’étais émergé.

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’humour et l’aspect décalé présents dans ces clichés et plus largement dans vos photographies (Lady Dior, Autoportrait I et II, California, etc.) ?
J’aime bien mélanger l’humour avec les sujets noirs. C’est ma vision des choses, dans l’art comme dans la vie ! J’imagine que ça vient du fait que Bukowski vie dans moi, derrière cette façade féminine.



© Kourtney Roy


La majorité de vos clichés mettent en scène des femmes… Pourquoi avoir choisi de mettre en scène le sexe féminin ?
Par défaut. Je suis une femme et je me prends en photo la plupart du temps.

Qu’est-ce qui vous attire tant dans le look rétro présent dans vos séries ?
Je n’essaye pas de faire des looks retro. J’essaye plutôt de faire des images or du temps, où l’on ne peut dire de quelle époque elles viennent. J’essaye de rester assez ambigu dans ce sens, de faire jouer la banalité, la mémoire et la nostalgie.



© Kourtney Roy


Avez-vous des projets en cours ou à venir pour la suite de l’année 2017 ?
J'ai pleins des projets ! Je viens de rentrer du Texas ou je travaillais sur une nouvelle série. Je suis également en train d’organiser une série que j’aimerais bien réaliser au Canada en Automne. On va dire que je suis assez prolifique. Tant que je suis inspirée, j’essaye de travailler !

 
© Kourtney Roy


SUIVEZ LES ACTUALITES DE KOURTNEY ROY :
  • Chloé Guyot
    (Owner)
    • 2017-12-27 11:26:24
    • 1,731 views
  • Tags - #photo #femmes # photographe #Deauville
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI