Etienne Rougery Herbaut interroge la mémoire dans sa 1ère exposition, Ellipse

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité


Etienne Rougery Herbaut commence la photographie à l’âge de 16 ans ; il emprunte secrètement l’appareil photo familial, un Nikkormat semi-automatique, pour faire des reportages dans les rues de Paris.

« Alors que j’observais la foule, j’ai été témoin d’une scène très violente entre un manifestant et des policiers. J’ai été projeté au sol alors que je photographiais la scène. En me relevant, je me suis rendu compte que j’avais saisi un moment unique. »
Cet instant est déterminant pour Etienne. Il décide alors de suivre un cursus artistique et de voyager pour photographier l’ailleurs.
En 2009, Il fait la rencontre de l’artiste JR, fascinant d’énergie et de démesure. Il participe au collage des quais de l’île Saint-Louis, il est alors le premier stagiaire de l’artiste. Il devient ensuite chargé de production et reste à ses côtés pendant 7 ans. Il coordonne ses actions et voyage au rythme des projets. Ainsi, il se rend au Kenya, aux Etats-Unis, au Brésil, en Europe, en Asie, en Turquie et aux Émirats arabes unis. Parallèlement, il voyage seul pour ses projets.
Le travail d’Etienne s’inspire des images de René Burri, leur vivacité et leur précision, et de la force des portraits de travailleurs de Dorothea Lange.
« Nos souvenirs nous échappent autant qu’ils restent en nous. J’aimerais pouvoir tout retenir : les visages, les expériences, tout ce qu’un regard raconte ; la sensibilité, la force la dignité. »

En 2017, il prépare ELLIPSE sa première exposition à Paris. ELLIPSE interroge la mémoire, proposant une exploration visuelle du souvenir. Elle s’ouvre avec des reportages réalisés en Sibérie et en Inde et se prolonge avec les photographies plus abstraites des séries «Vision» et «Memories». 



ELLIPSE
Exposition personnelle 
Du 17 au 23 juin 2017





- INFORMATIONS PRATIQUES -

Exposition "Ellipse"
Du 17 au 23 juin
Espace Léon Beaubourg
38 rue Quincampoix - 75004 PARIS

Vernissage le samedi 17 juin à 18h



La mémoire est elliptique. Nos souvenirs nous appartiennent autant qu’ils nous échappent. Dans sa première exposition, ELLIPSE, Etienne Rougery Herbaut interroge cette mémoire : qu’est-ce qu’un souvenir ? qu’en reste-t-il avec le temps ? peut-on le capturer ? ELLIPSE, dont le nom évoque l’omission, la disparition, sonde la fragilité du souvenir. Des photographies de reportage y côtoient des photographies oniriques et la pièce finale de l’exposition, l’installation
« Illusion».

ELLIPSE est une exploration visuelle ; le visiteur parcourt l’exposition en trois temps majeurs :
• Les reportages photographiques réalisés en Sibérie et en Inde ouvrent l’exposition. Etienne Rougery Herbaut voyage de visages en visages ; il part à la rencontre des mineurs de Borodino et des brodeurs du Chennai.
« J’aimerais pouvoir tout retenir : les visages, les expériences, tout ce qu’un regard raconte ; la sensibilité, la force, la dignité. »
• Les photographies des séries « Vision » et « Memories » suivent. Plus oniriques, parfois mises en scène, ces photographies questionnent le souvenir : est-il possible de lui donner forme ? de le reconstituer ? elles suggèrent aussi son altération et sa disparition.
• L’installation « Illusion » clôt le parcours. Elle évoque le caractère vaporeux et stratifié de la mémoire, cet espace de contradiction où se mêlent précision et oubli.



Autoportrait © Etienne Rougery Herbaut


REPORTAGES


BORODINO, RUSSIE
Août 2013.

En Sibérie, dans la périphérie de Kansk. Rencontre avec les mineurs de Borodino, la plus grande mine de charbon à ciel ouvert de Russie.



Borodino #1 © Etienne Rougery Herbaut

Fairy Tale © Etienne Rougery Herbaut


CHENNAI, INDE
Août 2014.

Dans la région du Tamil Nadu. Rencontre avec les brodeurs de la ville ; ces travailleurs œuvrent pour les maisons de haute couture les plus renommées.



Chennai Harbour © Etienne Rougery Herbaut

Gandhi Beach © Etienne Rougery Herbaut

Le Bain © Etienne Rougery Herbaut


SERIES


Oniriques, parfois mises en scène, les séries « Vision », « Memories » et « Illusion » questionnent le souvenir : est-il possible de lui donner forme ? de le reconstituer ? elles suggèrent aussi son altération et sa disparition.


VISION

La quête du sentiment contemplatif provoqué un jour par une image est à l’origine de la série « Vision ». Cette exploration photographique a duré trois ans. Elle illustre le caractère infini et profond de notre mémoire.
« Si tu regardes longtemps un abîme, l'abîme regarde aussi en toi. » Par-delà le bien et le mal, Nietzsche.




Vision #1 © Etienne Rougery Herbaut


Vision #2 © Etienne Rougery Herbaut


MEMORIES

Nous sommes faits d’histoires, des expériences dont on se souvient et que l’on oublie, parfois. La série « Memories » suggère l’altération du souvenir, sa disparition.




Robin © Etienne Rougery Herbaut


ILLUSION

« Illusion » est une installation. Elle évoque le caractère vaporeux et stratifié de la mémoire, cet espace de contradiction où se mêlent précision et oubli.



Illusion © Etienne Rougery Herbaut


SUIVEZ LES ACTUALITES DE ETIENNE ROUGERY HERBAUT :

SITE OFFICIEL

FACEBOOK

INSTAGRAM

  • Chloé Guyot
    (hôte)
    • 2017-06-06 10:55:07
    • 1 179 views
  • Tags - #paris #photographe #exposition #noir et blanc #photography #Voyage #mémoire #ellipse #JR #Espace Léon Beaubourg #reportages photo
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI