Les néons magnétiques de Marilyn Mugot...

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité


"La Chine semblait être un moyen naturel d’immortaliser cette combinaison de couleurs, d’environnements et de lumière". Marilyn Mugot est une graphiste et photographe française. Pour sa dernière série « Night Project », elle immortalise les lumières nocturnes de Chine et d’autres contrées… leurs néons et leurs couchés de soleil.

Un résultat où s’associent avec magie l’ombre et la lumière, pour le plus grand plaisir des yeux !



Night Project © Marilyn Mugot


Comment votre rencontre avec la photographie s’est-elle opérée ?

Vers l’âge de 21 ans, je faisais des études de communication graphique et c’est ce qui m’a poussé à posséder mon premier appareil. J’aime les paysages sombres et mystiques où le temps se fige un moment, où l’on perd ses repères pour réinterpréter une certaine réalité. Je pense que c’est ce qui définirait mon travail. Les thèmes sont souvent tournés vers un nouveau paradigme d’un futur proche, l’univers dickien en fait partie et m’a beaucoup inspiré. C’est une ébauche de ce qui me semble être ma vision du monde où l’humain disparait complètement du paysage urbain qu’il construit laissant place à un monde imaginaire qui évolue tout seul et sans lui.
La solitude m’aide et m’invite à la réflexion et à la rêverie. La peinture m’ouvre à la couleur et aux thèmes abordés. Les artistes qui m’ont inspiré en parti sont Monet, Cronenberg, Philip-Lorca diCorcia. Beaucoup de médiums artistiques m’influencent de toutes parts, ce qui me pousse à réaliser un travail photographique picturale et un esthétisme plastique et surréaliste. 




Night Project © Marilyn Mugot


Night Project © Marilyn Mugot


Vous dites être une passionnée de cinéma…

Le cinéma m’a poussé à faire de la photo tout naturellement. J’aime m’oublier à travers un film, j’aime ressentir des émotions à travers une histoire et parfois ça me rassure quand à ma propre existence et à mes propres conflits que je crois personnels et isolés, c’est le propre de la catharsis. Les années '90 ont bercés mon imaginaire depuis toute petite à travers les écrans par la culture pop de cette époque. J’ai effectivement envie de travailler la réalisation vidéo afin de cultiver mon univers et de le faire évoluer en mouvement. 




Night Project © Marilyn Mugot


Pouvez-vous nous parler de votre série « Night Project » … ?

Je désirais retrouver une culture très contrastée du point de vue de l’architecture où la modernité est différente telle qu’on la voit dans toutes les métropoles du monde. Le but était de découvrir des endroits où l’influence mondiale et aseptisée n’est pas complètement omniprésente et standardisée. En Chine, il y a des lieux où on a l’impression que le temps s’est arrêté et on retrouve des repères esthétiques du siècle dernier. C’était ce que j’ai pu voir à travers des œuvres picturales et cinématographiques sur le thème du rétrofuturisme. C’était très exaltant de marcher à travers le temps. J’avais plusieurs destinations en tête dont Chongqing qui m’attirait par sa croissance démographique importante, Hong-Kong que je souhaitais découvrir par sa mixité chinoise et culturelle, et Guilin pour retrouver une culture plus rurale et moins cosmopolite.
Lorsque je visite une ville je laisse faire le hasard car les lieux touristiques ne sont pas vraiment intéressants. Il m’arrive de ne pas du tout en faire selon les lieux que je visite. Me perdre m’amène à la rencontre d’endroits, de rues oubliées où règnent une ambiance qui me mène à percevoir ma propre interprétation. Il était au départ question de travailler des paysages nocturnes et urbains en jouant uniquement avec les lumières que la ville m’offrait. C’est un travail qui a commencé véritablement aux Etats-Unis (Californie) en 2014, où la lumière est très singulière et surprenante. Revenue en France, j’avais donc décidé que ma prochaine destination serait la Chine tout en sachant que le dépaysement m’aidait beaucoup à capter plus facilement ce qui me touche.
Je suis donc allée en Chine car il me semblait que les rues matcheraient bien avec ce que je souhaitais faire comme photographies de nuit. Je n’aime pas vraiment m’informer du pays que je visite, laisser faire la rencontre avec mon imagination et le réel est plus grisant.




Night Project © Marilyn Mugot


Night Project © Marilyn Mugot


Dans la série « Héroïnes » vous abordez un aspect beaucoup plus graphique…

Dans la série Héroïnes, c’est exclusivement un travail graphique de photomontage sur les formes, les lumières et les jeux de couleurs. L’intérêt était de créer une image et imaginer un personnage évoluant dans des mondes bien définis. Ces sont des modèles d’agences que j’ai prise en photo pour leurs books. Je me suis permise de retravailler les silhouettes afin de les intégrer dans un travail plus personnel.



Héroïnes © Marilyn Mugot

Héroïnes © Marilyn Mugot

Héroïnes © Marilyn Mugot


Quels sont vos projets, envies pour le futur ?

Pour les projets futurs, j’aimerais commencer un travail axé sur la réalisation vidéo et exposer ma série Night Project.



SUIVEZ LES ACTUALITES DE MARYLIN MUGOT :

SITE OFFICIEL

FACEBOOK

INSTAGRAM

  • Chloé Guyot
    (hôte)
    • 2017-07-21 09:16:26
    • 668 views
  • Tags - #photographe #cinema #photos #photographie #Chine #clichés #Héroïnes #Marilyn Mugot #Night Project
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI