2 Places à gagner pour la "Renaissance" colorée de PEPITE à la Maroquinerie !

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité


Le duo parisien avait déjà surpris avec "les bateaux", un premier EP prometteur porté par le titre "Hieroglyphes". Bien que l'on ait toujours la douce mélodie de ce morceau dans la tête, les petits protégés du label Microqlima reviennent déjà avec un nouvel EP, "Renaissance". Ce nouveau 4 titres dévoile un peu plus encore l'univers sucré et coloré de Thomas et Edouard, les 2 têtes pensantes du projet. Belle rencontre avec ceux pour qui musique et image ne font qu'un...  


►►►
 2 PLACES A GAGNER pour vous et votre +1 ◄◄◄

Mardi 24 octobre 2017 à partir 20H

 PEPITE à la Maroquinerie 

La Maroquinerie : 23 rue Boyer 75020 Paris
Envoyez votre Nom + Prénom + PEPITE à : bonne-nouvelle@artistup.fr 
avant Jeudi 19 octobre à 14H

Les gagnants seront prévenus par mail après tirage au sort. 


 

En quoi la rencontre avec le label Microqlima a été déterminante pour votre projet ?

Eddy : C'était déterminant dans le sens où c'était le premier contact du groupe avec un environnement professionnel. Ce sont eux qui sont venus les premiers à nos premiers concerts, même si nous n'avions pas encore les autres musiciens... Ils nous ont bien soutenus. Après, on est allé boire un verre avec eux, on a bien aimé l'ambiance du label, ça faisait penser à un gros arc-en-ciel.
Thomas : Ce sont nos premiers partenaires et ils nous ont aiguillés sur la marche à suivre pour commencer à se faire voir un petit peu...

 


© Julie Oona

 

Aujourd'hui, la dynamique de la french pop est assez intéressante, avec Fishbach, l'Impératrice ou Isaac Delusion, que pensez-vous de cette mouvance ?

Eddy : Oui c'est hyper motivant et ce sont tous des gens très sympas. Tous ceux que tu as cités, on les connaît de près ou de loin et ils sont très gentils et ils nous apportent beaucoup de chose musicalement.

 

 

Vous faites parfois des co-plateaux ?

Eddy : Pas encore..
Thomas : Il y en aura sans doute.
Eddy : Là on joue avec Faire à Bruxelles, c'est une soirée où on va représenter le label. l'Impératrice a fait un remix de notre morceau « Hiéroglyphes ». On aimerait bien faire un peu de musique avec eux.. Fishbach c'est une génie, elle est très très forte...

 

Vous jouez le 24 octobre à la Maroquinerie, avez-vous une tournée de prévue ?

Eddy : On joue à Bruxelles le 29 septembre, après on joue au festival Stéréokids qui est à la Cigale, c'est un festival pour les enfants organisé par Ed Banger. On sera avec Justice et Chassol le 8 octobre.
Thomas : Oui, on va jouer à Lille après. Mais ce sera sans doute des dates un peu disparates parce qu'on va rapidement se mettre sur la suite...

 


© Julia Romanovskaya

 

Sur l'album j'imagine ?

Thomas : Voilà !
Eddy : On compose depuis cet été...

 

Comment est-ce que vous travaillez ?

Eddy : On a chacun notre petit studio dans nos deux villes de banlieue respective. Là on est chez Thomas par exemple. C'est là où Thomas compose les prémices des morceaux, les structures, les textes... Une fois qu'il a fait tout ça, il vient dans mon studio et je commence à l'enregistrer, juste piano/voix et après on discute un peu de la marche à suivre, de la direction à prendre, des ambiances etc...
Après je m'amuse, je fais un grand remix du morceau et après c'est un ping pong entre Thomas et moi pour avancer.

 

 

J'ai lu que votre point de rencontre était le Dub Jamaïcain, mais j'avoue que c'est pas du tout la première impression que j'ai eu en vous écoutant... ?

Thomas : Je ne sais pas si c'est un vrai point de rencontre mais c'est vrai que quand on a commencé, moi j'écoutais beaucoup de musique jamaïcaine et j'ai fait découvrir ça à Edouard. On a essayé d'en mettre des petites touches, notamment sur le morceau « Sensation », ça s'entend un peu. Mais oui, ça vient surtout des rythmiques jamaïcaines.
Eddy : Dans la production également, quand je parle de faire des remix de morceaux, c'est un peu dans cet esprit là. On s'amuse avec une caisse claire, avec la voix dans les amplis.. Il y a un peu l'influence des producteurs jamaïcains.

 


© Julia Romanovskaya

 

Il y a un peu cette dimension d'expérimentation dans le son, vous êtes des bidouilleurs dans l'âme ?

Eddy : Toujours.
Thomas : Même dès la composition, j'essaye de mettre des reverb dans les synthés, des reverbs ou des chorus dans les voix. Dès que je compose j'essaye de commencer par ça.
Eddy : c'est ce qui nous influence aussi, c'est un son qui peut arriver au bon moment.. c'est une atmopshère, une fois que le son est trouvé, qui se développe. Des fois c'est l'inverse. C'est par ce prisme là que j'aime bien arranger les morceaux, il y a les textures, puis les notes suivent naturellement.. Il y a besoin de se créer cet espace, cette ambiance.

 

 

Vos clips ont également un univers graphique très présent, c'est important pour vous cette mise en image ?

Eddy : C'est hyper complémentaire.
Thomas : C'est très important.
Eddy : C'est quelque chose qui s'est fait très naturellement dès le premier titre. C'est mon frère, Baptiste, qui fait tous les clips, qui fait les pochettes, qui vient nous aider pour la scène, pour tout l'aspect visuel du groupe. Tout se fait très naturellement avec lui. Là il travaille sur un nouveau clip. C'est vrai que le projet ne serait pas le même sans cet aspect visuel. On a beaucoup de chance qu'il traîne avec nous.

 

 

Vous vous êtes rencontrés sur une plage en Bretagne, avez-vous envie de jouer sur une plage ? Dans un autre lieu un peu insolite.. ?

Eddy : On a joué sur une plage il y a quelques jours à Trouville, dans un chapiteau. 
Thomas : A Granville on a joué sur une plage aussi, mais c'est vrai que c'est le genre d'endroit qu'on aime bien.
Eddy : On a joué sur un bateau au début de l'été également. Nous on était sur la péniche à quai et le public était sur le quai. C'était le Canal Barboteur, c'est une péniche itinérante qui change de spot toutes les 2 ou 3 semaines.

 


© Julia Romanovskaya

 

Quels sont vos projets ?

Eddy : On va tourner d'autres vidéos, des sessions live, des sessions acoustiques, il y a un live à 2 qu'on est en train de peaufiner également.
Thomas : Mais surtout l'album... beaucoup de composition, de nouvelles idées donc ça nous prend un maximum de temps..
Eddy : Des petites collaborations à prévoir aussi, avec d'autres artistes... Suspens...!

 


"Renaissance" disponible sur Microqlima

RETROUVEZ PEPITE SUR : 

Facebook
YouTube
Microqlima



"Renaissance" disponible sur Microqlima


PEPITE EN CONCERT : 

24.10 • La Maroquinerie Paris

  • Saam WB
    (hôte)
    • 2017-10-03 09:53:28
    • 874 views
  • Tags - #pop #paris #musique #music #INTERVIEW #Artist up #la maroquinerie #nouvel EP #french pop #Pepite #Julia Romanovskaya
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI