La synth-pop acidulée de AGAR AGAR... interview !

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité


Nulle question de gâteau gélifié ici, nous parlerons bien de musique... celle d'Agar Agar, une synth-pop acidulée particulièrement groovante. Porté par le titre "Prettiest Virgin", leur premier EP "Cardan" est sorti fin septembre 2016 et a immédiatement sucité une excitation particulière du public. Armés de leur synthés et protégés par leur agent d'insécurité, Armand et Clara cogitent actuellement sur un 1er album... surprenant mais sincère ! 

Rencontre avec Clara, Armand et leur invité mystère dans les coulisses du festival Nouvelles Voix en Beaujolais. 

 

 
© Andrea Mae Perez


Quelles sont les autres disciplines qui vous plaisent en dehors de la musique ?

Clara : (à Armand) Toi tu voudrais passer ton permis d'avion non ?
Armand : Oui.
Clara : Mon rêve c'est d'être experte en oiseaux, de connaître tout sur eux et de pouvoir faire des visites guidées dans la montagne mais je n'ai aucune base pour l'instant.
Armand : Moi non plus pour les avions, mais ça va bientôt se concrétiser. Je commence doucement avec des ULM 3 axes, des tout petits avions.

 


© Racket


Le clip de "Prettiest Virgin" est très esthétique. A quel point êtes-vous impliqués dans la réalisation de vos vidéos ?

Clara : Cela a été un peu étrange parce que Armand a fait toute la 3D du clip. Il était donc extrêmement impliqué. Moi je n'ai pas du tout eu d'implication particulière pour des raisons sentimentales...
Armand : Pour les prochaines vidéos, l'implication sera différente. Moi je ne ferai pas la 3D et Clara sera peut-être plus présente. Dans tous les cas on essaye de faire en sorte de travailler avec des gens à qui on fait confiance, des vraies collaborations artistiques. On leur laisse un maximum de liberté. On évite de contrôler un peu ce qu'ils font.
Clara : En fait c'est aujourd'hui le tournage de notre nouveau clip, c'est en ce moment même.
Armand : On aurait aimé être là, pas pour contrôler mais pour voir, mais dès que tu essayes de mettre un peu de contrôle, généralement ça ne donne rien de bon.
Clara : Oui, quand tu crois au travail de la personne, tu n'as plus rien à faire...




Sur scène, vous êtes toujours tous les deux... ?

Clara : Oui et il y a un gus qui se ramène de temps en temps...


Vous avez un agent d'insécurité c'est ça... ? 

Clara : Oui, c'est le gus en question. (A l'agent d'insécurité : " Viens te présenter ! ")
L'agent d'insécurité : Oui, je me suis acheté un attirail de sécurité, l'oreillette, les brassards, le tee-shirt, les lunettes. Je fais semblant d'être un agent de sécurité le long du concert.
Clara : De temps en temps il va voir les vrais agents de sécu...
L'agent d'insécurité : J'avais un tee-shirt « insécurité » en effet, là j'ai changé, c'est marqué « sécurité » maintenant.

Tu as prévu une apparition ce soir ?

L'agent d'insécurité : Je ne sais pas... En fait on avait prévu de me raser les cheveux sur scène ce soir, mais c'est un théâtre et ça a l'air un peu familial donc ce n'est peut être pas une bonne idée.
Armand : De toutes façons c'est lui qui décide s'il intervient ou pas. Si par exemple on sent que l'atmosphère est trop sécurisante, l'agent intervient pour « l'insécuriser ».



© Fabrice Buffart - Nouvelles Voix en Beaujolais

 

Quel matériel utilisez-vous sur scène ?

Armand : En gros, le principe de base avec Agar Agar, c'est qu'on peut s'imaginer une formation avec deux batteurs, un bassiste, un guitariste rythmique, deux guitaristes solo et une chanteuse. Nos deux batteurs, c'est deux boîtes à rythme, le guitariste rythmique, c'est un synthé que j'utilise beaucoup pour faire des accords, le guitariste solo, c'est un synthé monophonique que j'utilise beaucoup pour faire des lead. Clara aussi a un clavier « guitariste solo » et il y a un clavier bassiste. Le bassiste, on ne le joue pas, c'est l'ordinateur. On choisit quand lancer telle ou telle partition, c'est Clara qui est un peu la chef d'orchestre. C'est la magie du séquenceur.



© Fabrice Buffart - Nouvelles Voix en Beaujolais

 

Vous avez eu un remix sur le titre « Prettiest Virgin », est-ce qu'une collab avec un autre artiste vous tente ?

Armand : Bien sûr.
Clara : Mon rêve c'est de jouer avec Ariel Pink.
Armand : Ha oui, bah bien sûr, moi aussi j'en ai des rêves... Une collab avec Bernard Fèvre, je trouverai ça ouf.  




Vos morceaux sont assez longs, au delà des 5 minutes, ça donne un côté plus club que radio edit. A quel point ce genre de choses est réfléchi chez vous ?

Armand : En fait ça dépend vraiment des morceaux. Les morceaux sur lesquels on travaille actuellement sont plus dans un format 5 ou 6 minutes. Ça dépend du morceau...
Clara : On a une manière de composer qui était dans l'improvisation, on se laissait porter par une répétition qui était constante. C'est assez confortable comme sensation. Quand ça termine, ça termine, mais ça passe par beaucoup de phases. 
Armand : Aujourd'hui, on compose d'une manière un peu moins répétitive, toujours improvisée mais moins répétitif. C'est très naturel en fait, ça dépend vraiment du morceau, il n'y a pas de règle.

 


© Fabrice Buffart - Nouvelles Voix en Beaujolais


Cela se fait beaucoup au feeling en fait ? 

Clara : Oui, je pense qu'on ne peut pas décider en amont. Notre manière de créer c'est, « on fait » c'est tout.
Armand : A un moment donné on avait un truc avec France Inter, ils nous disait que les morceaux ne devaient pas durer plus de 4 minutes, le format radio. Nous ça nous a un peu saoulé. On a fait un edit d'un des tracks. Et pour l'autre morceau, on s'est dits qu'on allait composer un morceau qui allait faire 4 minutes tout pile. Ce qui tombe bien, c'est qu'on a un séquenceur et on peut l'utiliser pour contrôler les machines et le morceau va durer 4 minutes pile. À ce moment-là, je me suis occupé de ça, et c'était une sorte d'hommage à John Cage parce que je suis parti de ce genre de contrainte de 4 minutes... J'ai repris certains de ses principes de composition, mais on n'a pas pu le faire au final comme c'était un morceau instrumental, ça ne leur a pas trop plu...

 


© Racket

 

Que pensez-vous du format radio imposé d'ailleurs ?

Clara : Bah moi, je trouve ça très triste en fait, un morceau de 10 minutes de Pink Floyd, si tu coupes une partie tu perds totalement l'idée du morceau. Nous on a du faire une radio edit du single mais ça nous a soulé.
Armand : C'est comme de montrer qu'une partie d'une image ou de montrer un tableau en petite résolution, mal photographié sur internet... Il y a un truc que ça devient encore un peu plus un produit. Tu formates le truc, tu le coupes là où ça dépasse...

 



Quels sont vos projets ?

Armand : Un nouveau disque dont on a repoussé le moment de sortie. Avec toutes les dates qu'on a fait, on n'avait pas suffisamment le temps pour se retrouver sereinement pour la compo.
Clara : Depuis mai, on est tout le temps en tournée et on a des petites pauses maximum d'une semaine. On ne peut pas composer dans la voiture, c'est pas possible, il faut vraiment qu'on se pose, qu'on se cale dans un endroit, qu'on ait que ça à faire et qu'on soit dans un mood quoi. On n'a pas suffisamment eu l'occasion de faire ça.
Armand : On était dans une sorte d'empressement parce qu'on s'était fixé une date qui était un peu idéale pour tout le monde. En fait on s'est rendus compte qu'elle n'était pas du tout idéale.
Clara : La semaine prochaine, notre dernière date c'est à Berlin, du coup on a deux mois de vacances où on va un peu chiller et de mi-janvier jusqu'à mars, on est en compo. On va louer une maison dans le sud, et on va rester tout seuls et ça va être très bien. Là on va faire un vrai album,
Armand : On veut se laisser le temps d'avoir du recul. L'idée n'est pas de redonner la même sauce qui nous a permis d'arriver jusqu'ici.
Clara : On s'est développés grâce à un titre finalement...
Armand : On aimerait se servir de ce développement pour proposer des choses sincères au public.

 

"Cardan" disponible


RETROUVEZ AGAR AGAR SUR :

Facebook
Instagram
YouTube
Cracki Records


AGAR AGAR EN CONCERT :

01.03 • La Cigale Paris

 

  • Saam WB
    (hôte)
    • 2017-12-26 11:43:41
    • 1 420 views
  • Tags - #paris #Live #Concert #musique #INTERVIEW #Artist up #electro-pop #synth pop #nouvelles voix en beaujolais #Agar Agar #prettiest virgin #Cracki Records
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI