Les drôles de dames de Cécile Dormeau

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité



Les drôles de dames de Cécile Dormeau

À l’instar des mannequins de la presse féminine et des réseaux sociaux, ces femmes de tous les jours captivent les followers d’Instagram.
Le secret ? La diversité des corps féminins : tatoués, ronds, maigres, petits, grands, avec ou sans seins, parsemés de poils et de vergetures… Plein de petits détails corporels qui font partie intégrante de la vie, malgré tout effacés dans notre société, obsédée par une apparence uniforme.
Grâce à son talent, Cécile Dormeau sublime les corps les plus ordinaires, nous faisant aimer nos petits défauts !




Une passion et des complexes

Cécile Dormeau dessine dèpuis l'enfance. C’est à partir de l’adolescence qu’elle commence à réaliser des autoportraits basés sur ses imperfections. Ses amies et sœurs, complexant devant les corps sveltes et magnifiés des magazines féminins, l’encouragent aussi à la création.
Elle fait ses études à l’École Estienne de Paris et en sort diplômée en 2011. Elle commence ensuite sa carrière à Hambourg dans deux agences de graphisme et de publicité, et elle occupe notamment le poste de directrice artistique junior chez Ogilvy à Francfort.
C'est lors d'une période de chômage que Cécile Dormeau décide de se lancer dans l'illustration.


 

Inspirée de toutes les femmes qui l’entourent au quotidien, elle réalise des personnages à la fois charmants et drôles, avec la représentation exacerbée de leurs imperfections.
L’idéal féminin de l’illustratrice parisienne n’est pas forcément beau, glabre ou bien coiffé ; mais fort, charismatique, et incroyablement attachant !




Période sombre et lueur d’espoir

Malgré l’humour débordant de ses images, Cécile Dormeau n’a pas toujours connu les rires. Ayant à un moment de sa vie été atteinte de dépression, elle aborde également le thème des émotions négatives et sa maladie passée. Une manière pour la graphiste de tirer un trait sur ce qu’elle a vécu, et de montrer que l’on peut malgré tout s’en sortir, à travers des illustrations pleines d’espoir.




Autre sujet qui a aussi poussé l’artiste à dessiner : le harcèlement sexuel. Un thème abordé avec humour, cette fois un peu plus corrosif, démontrant la pression quotidienne que subissent les femmes dans la rue et les transports en commun.
Par-delà ses dessins, la graphiste dénonce également les violences obstétricales faites aux femmes, y racontant de mauvaises expériences chez la gynécologue.

 


Pied de nez aux diktats !
 
Instant de pression chez la gynéco, moment décisif du trait d’eye-liner, période déprimante de règles douloureuses… des situations que snobent allègrement les diktats de la société, représentant malgré tout une véritable source d’inspiration pour Cécile Dormeau.
L’illustratrice se plaît à représenter les petits et grands tracas quotidiens des femmes... avec humour !




Les femmes sont donc montrées telles quelles, parfois dans leurs moments les plus intimes. L’artiste n’hésite pas à mettre en scène ses personnages aux toilettes ou en période de règles, encore considérées comme taboues de nos jours.




Pour en savoir plus sur Cécile Dormeau :

 
  • Alice Nicolas
    (Owner)
    • 2018-06-19 08:06:25
    • 1,406 views
  • Tags - #graphisme #illustrations #femmes #Instagram #Cécile Dormeau #complexes #diktats #dessinatrice
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI