"Profane", la très attendue exposition personnelle d'INTI

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité



L’hommage lumieux d’Inti à son pays natal

C’est à l’âge de treize ans que tout commence pour Inti (qui se traduit par "soleil" en langue quechua), qui se découvre une passion et un talent pour l’art urbain. Réalisant au départ ses fresques dans sa ville natale de Valparaíso, c’est maintenant dans le monde entier que l’on peut découvrir les immenses créations murales d’Inti.
Des fresques de couleurs chaudes, de symboles et de personnages empruntés à la culture latino-américaine se répandent partout aux États-Unis, en Europe et en Amérique Latine...
Portrait d’un artiste qui aura l’honneur d’exposer une seconde fois à la Galerie Itinerrance (Paris) dès le 15 février.


 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le  



Valpara
íso, une ville riche en art et en histoire

L’aventure d’Inti débute à Valparaíso, ville chilienne riche en cultures immigrantes. Son histoire et sa configuration architecturale en hauteur fascinent les graffeurs, et Valparaíso devient très vite un véritable nid à street artistes.
De plus, la ville est influencée par la culture hip-hop exportée des États-Unis, et tire aussi son inspiration des événements de mai 68, en France.
Des artistes se développent donc dans cette matrice artistique, tels que LRM, Hecho, Cekiset ou encore Inti. Ces artistes, ayant pour point commun l’art de la rue, se rassemblent parfois pour travailler ensemble.


 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le  



Une passion précoce pour l’art urbain

Inti est un street artiste chilien aujourd'hui très reconnu du milieu de l’art urbain, et qui rend hommage à ses origines chiliennes. 
L’artiste naît en 1982 à Valparaíso, et s’initie à l’art de la rue à l’âge de treize ans.  Il fait ses études à l’École des Beaux-Arts de Viña Del Mar, et y développe un style à la fois poétique et surréaliste.
Le choix de son nom n'est pas lié au hasard... « Inti » signifie « soleil » en quechua et c'est aussi à l’origine le nom du Dieu du Soleil.


 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le



Son art plaît et va progressivement se répandre en Amérique du Sud, aux États-Unis et en Europe, dans les rues comme dans les galeries.
En 2000, Inti décide de rejoindre le groupe Stgo Under Crew, composé de street artistes chiliens, comme son ami LRM, ou encore Fisek et Saile 78.


 



L’art mural comme message politique

Le travail d’Inti est avant tout un hommage à ses racines latines. Par ailleurs, l’artiste n’hésite pas à introduire dans son art des messages militants qui dénoncent la violence et la pauvreté qui règnent au Chili.
Inti défend son pays à travers son art, fier de l’histoire et de la culture que son pays lui a apportée et ce, malgré le capitalisme mondial qui influe sur l’Amérique du Sud.
On sait aussi que le travail d’Inti est influencé par l’art mural propagandiste de la Brigada Ramona Parra, groupe militant composé d’étudiants et d’ouvriers communistes.


 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le  



Une technique propre à ses racines et aux inspirations diverses

À travers son travail, Inti aborde des thèmes variés, tels que la religion chrétienne ou païenne, la vie et la mort, la civilisation inca ou encore la révolution chilienne des années 70.
On reconnaît le travail d’Inti par ces personnages et ces symboles typiques, tous droits sortis de la culture populaire sud-américaine. De ses œuvres et de par cette vibration de couleurs chaudes, il se dégage une énergie propre à l’Amérique Latine. Son univers est coloré et théâtral, appuyé par une mise en scène savamment étudiée.


 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le



Autre signature du street artiste chilien : le patchwork de motifs et de détails minutieux que revêtent les protagonistes qui peuplent ses fresques. Le graffeur tire son inspiration de la tradition muraliste mexicaine, mais aussi de l’art précolombien.
Pour ce qui est des personnages, trois sont récurrents dans l’œuvre d’Inti. On a d’abord le Kusillo, clown carnavalesque au vêtement bariolé issu de la culture bolivienne, puis le Sudaka, crée par l’Espagne fasciste lors du régime franquiste. Ce dernier servait alors de caricature pour représenter les émigrés sud-américains arrivant en territoire espagnol. La figure d'Ekeko, Dieu de la prospérité, est aussi usée par l'artiste dans son œuvre. 
Le talent d’Inti réside donc dans le choix de sa palette de couleurs, des personnages et des détails, symboles de toute une culture à laquelle l’artiste dédie son œuvre.


 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le



« Profane », la nouvelle exposition d’Inti à la Galerie Itinerrance

C’est avec joie que l’on apprend qu’Inti revient présenter son travail à la Galerie Itinerrance, cinq ans après sa première exposition, en 2013. Depuis 2008, Inti fait voyager ses peintures sur toiles aux quatre coins du monde, et cela fait un an qu’il prépare cette exposition, niché dans son atelier.
Sa troisième exposition personnelle, intitulée « Profane », sera inaugurée le 15 février prochain, en présence de l’artiste. 
« "Profane" nous pousse à réfléchir à la banalité de nos croyances et de nos dogmes, par opposition à la beauté de la vie, naturelle, délicate et éphémère.» - Inti
Une fois de plus, la poésie d’Inti nous amènera à une réflexion toujours plus profonde…



 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le



Pour en savoir plus sur l’exposition « Profane » :

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le  



Pour en (sa)voir plus sur INTI :

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 

Une publication partagée par INTI (@inti_cl) le

 
  • Alice Nicolas
    (Owner)
    • 2018-01-30 17:12:59
    • 2,759 views
  • Tags - #paris #street art #exposition #graff #culture #vernissage #galerie #chili #art urbain #galerie itinerrance #urban art #amérique latine #profane #Inti #Valparaiso #amérique du sud
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI