Mises en scène inspirées et surréalistes de Brooke Shaden

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité



Brooke Shaden, créatrice d'ambiances surréalistes...

Brooke Shaden est une artiste américaine, reconnue pour ses compétences en montage photographique. Après des études dans le cinéma, Brooke se passionne pour la photographie, conjointement liée au cinéma par l’idée du quatrième mur, qu’elle traite dans la série Fourth Wall.




Le monde de l’artiste, qui navigue entre photographie et effets picturaux, surprend le public et l'emporte à la fois par son côté sombre et poétique.
Brooke Shaden connaît tout autant de succès avec les professionnels du domaine de la photographie, par les nombreuses récompenses reçues !




Le parcours artistique de Brooke Shaden

Brooke Shaden est une photographe américaine qui naît en mars 1987, et qui grandit à Lancaster, Pennsylvanie. Elle est connue pour se mettre en scène dans des autoportraits envoûtants qui nous emmènent dans un univers onirique.




Après des années d’études en cinéma et en anglais, Shaden obtient un baccalauréat de l'Université Temple. C’est en 2008 à Los Angeles (Californie) qu’elle commence sa carrière de photographe.
Passionnée par la narration, elle décide de débuter dans l’autoportrait, et interprète elle-même divers personnages pour raconter des histoires à travers ses clichés.




Le travail de Brooke se construit à partir d’un lieu de thème, la plupart du temps de la nature sauvage ou des lieux abandonnés, dont le charme captive la photographe. 
Dans ses créations, Brooke traite de sujets sensibles comme la mort, thème qui la fascine par cette idée de possible renaissance, mais aussi de dégradation.




L’univers des contes de fées, par son côté fantasque et irréel, influence grandement le travail de Brooke.
Nombreux sont les artistes qui inspirent la jeune femme. Dans ses références on peut compter Frank Hébert et son roman Dune, Gregory Crewsdon, dont l’atmosphère photographique est sombre et mystérieuse, et le film du Labyrinthe de Pan de Guillermo Navarro.




Une technique photographique basée sur la retouche

Brooke Shaden aime travailler simplement et qu’en général, ses séances photo n’excèdent pas plus de quinze minutes. Lors de ses shootings, l’artiste n’utilise ni lumière ni accessoire, excepté ce qu’elle peut trouver sur son lieu de création.


 

Brooke est experte en retouche photographique. Par de multiples modifications informatiques, son style se confond avec un univers pictural. Cela donne un tel rendu qu’il est d’autant plus saisissant à regarder le travail de Brooke, ne sachant alors plus quelles sont les limites entre photographie et peinture.

 


L’artiste privilégie le format carré dans son cadrage, qui permet au spectateur de contempler et de s’intégrer entièrement dans son œuvre. Avec ce format précis, Brooke associe deux à quinze images, obtenant une composition finale comme une histoire.


 

La captivante série du "Quatrième Mur"

Brooke créé cette série entre décembre 2015 et novembre 2016. Il s’agit d’une composition de plusieurs photos représentant chacune une salle, où une femme est isolée. Chaque salle a son thème, ainsi que son émotion.




Par cet ensemble, l’idée de Brooke est la suivante : « En cinéma, le quatrième mur est la rupture entre la caméra et le spectateur, où soudain le spectateur est conscient que le film est, en fait, un film. Quand le cinéma devient autoréflexif, en soulignant d'une certaine manière que le médium n'est qu'une construction, il permet au spectateur de mieux comprendre le processus plutôt que le produit. »




La question que la photographe pose n’est autre que : « Quel serait le résultat si, en tant qu'individus, nous renversions le quatrième mur entre nous, nous laissant entrevoir le vrai visage de nous-mêmes ? »
Afin de concevoir la série, Brook a monté une piste, pour que la caméra glisse en dehors et dans le centre de la pièce. Chaque ensemble, assemblé à la main, a parfois pris une soixantaine d’heures de travail pour une seule scène.




Avec cette série, Brooke amène cette réflexion : « Chaque scène est une émotion que le sujet ne partagera pas. Par peur, ils intériorisent ce qu'ils croient que personne ne devrait ressentir. Cette série de douleurs illustre comment nous nous blessons et, dans certains cas, nous noyons. »
La solitude et l’isolement pèsent sur le spectateur dans cette série. Le personnage est mis à nu, faible, enfermé entre des murs sans issue. Seul un élément lui permet d’interagir avec son environnement si étroit.




Un travail qui connaît un franc succès


C’est en octobre 2010 que Brooke Shaden expose dix images de sa série The Re-Imaging of Ophelia à la JoAnne Artman Gallery. Le cliché Jumping séduit Dot Hutchison, romancier pour jeunes adultes, qui utilise l’image comme couverture pour son livre A Wounded Name.
De 2011 à 2012, l’exposition Digital Darkroom d’Annenberg Space for Photography réunit dix-sept artistes fusionnant l’art à la technologie. Brooke apparaît dans cette liste, et est la candidate la plus jeune de tous, âgée seulement de vingt-quatre ans.




En 2014, Brooke Shaden est invitée à collaborer avec le site Web CreativeLIVE, à l’occasion du concours « The Brooke Shaden Contest. Par cet événement, le gagnant remporte une place dans l’atelier Master your Craft de l’artiste américaine, ainsi qu’une demi-journée de tournage avec elle.
Le concours poussera Brooke à organiser son propre show : The Brooke Shaden Challenge.




Au cours de son parcours, elle écrit aussi son livre nommé Inspiration in Photography : Former votre esprit à faire du grand art une habitude, qui est publié par la maison d’édition Focal Press, en 2013.

 


En 2011, l'artiste voit son semi-portrait Running from Wind sélectionné pour inspirer le court-métrage Imagin8ion de Bryce Dallas Howard. Brooke Shaden connaît aussi l’occasion de discourir à la conférence du « Photoshop World », et d’exposer à Las Vegas en 2013.




Entre-temps, l’artiste remporte de nombreux prix, notamment les Frame Awards, qu’elle gagne trois fois de suite en 2013, la seconde place de l’International Photographer of the Year 2016, ainsi que le Fine Art Photography Award en 2017.




Une belle avancée pour Brooke Shaden, qui a su séduire le public et les professionnels par son style et ses compétences techniques !




Pour en (sa)voir plus sur Brooke Shaden :

 

  • Alice Nicolas
    (hôte)
    • 2018-03-20 10:54:57
    • 1 094 views
  • Tags - #photographe #cinema #photographie #photoshop #peinture #image #poésie #mort #sombre #personnage #Renaissance #fascination #conte de fées #Brooke Shaden #univers fantastique #fourth wall #quatrième mur #artiste américaine
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI