Nevercrew : une alerte poétique sur l'urgence environnementale

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité



Nevercrew : un avertissement poétique sur l’environnement

Des animaux en bouteilles, des mammifères marins enfermés dans des glaciers, un ours polaire englué dans du pétrole… le duo Nevercrew expose une réalité pour nous alerter sur les conditions environnementales actuelles et futures.


 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le

 

Christian Rebecchi et Pablo Togni, tous deux formés à l’école des Beaux-Arts de Milan, manient la bombe aérosol avec brio. Ils réalisent ce travail afin de représenter les espèces animales en péril voire condamées à disparaître, si l'homme n’agit pas pour faire cesser ses dérives.


 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le

 

Des chemins qui se croisent, une route qui se construit

Christian Rebecchi naît à Lugano, en 1980, tandis que son collègue Pablo Togni, né en 1979,
vient de Bellinzona. Chacun commence à élaborer des techniques diverses de leur propre chef, puis ces deux artistes italo-suisses commencent à travailler ensemble... Ils en arrivent à fonder leur duo en 1996, durant leurs études à l’école d’art de Lugano (Suisse), nommé Nevercrew. 
Les deux jeunes hommes vont ensuite entrer à l’Académie des Beaux-Arts de Brera de Milan, pour finalement réaliser des fresques murales, rendues publiques partout dans le monde. De Grenoble à New Dehli, en passant par Turin ou Le Caire, les artistes parcourent le monde, en quête de murs susceptibles de transmettre un message écologique.




A leurs débuts, ils s’inspirent de la culture hip-hop et graffiti des années 90, très présente dans leur pays. Les deux graffeurs s’intéressent également au travail d’artistes tels que Daim et Eron, mais aussi de grands maitres peintres comme René Magritte et André Breton.
Portés à leurs débuts par l'art du graffiti, Rebcchi et Togni se tournent peu à peu vers le figuratif, en abordant de plus en plus des sujets hyperréalistes, emprunts de métaphores et de poésie.


 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le



Ils commencent le street art avec une vision particulièrement picturale, mais se tournent ensuite vers d’autres formes d’expression artistique comme la sculpture, l’illustration, la photographie, la vidéo, ou encore la peinture en petit format. 
En 2005, après avoir obtenu leur diplôme de fin d’études, Rebecchi et Togni vont se lancer dans une carrière artistique, en travaillant dans de multiples entreprises publiques.
Trois ans plus tard, ils se reconcentreront sur leur propre travail créatif, tous deux installés à Lugano (Suisse).


 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le



Divers projets artistiques...


Au cours de leur parcours, Rebecchi et Togni participent à de nombreuses expositions collectives. Leurs premières collaborations officielles se font avec des groupes de hip-hop, par l’élaboration de couvertures de vyniles et de cassettes. 




En 2012, la Bally Cultural Foundation les déclare « Artistes de l’année 2012 ». La revue Graffiti Art Magazine les inclut dans les cent artistes les plus influents de 2015, dans leur guide de l’Urban Contemporary Art Guide 2015.
Courant l’année 2016, le duo intervient à l’occasion du Grenoble Street Art Fest, un événement combinant toutes les formes d’art urbain.


 


En 2017, Nevercrew voit sa série Scales exposées à l’Unit 5 Gallery de Londres. Cette exposition personnelle traite également des effets négatifs de l’Homme sur l’environnement naturel et ses écosystèmes.
En cette même année 2017, le crew participe au Stadt.Wand.Kunst à Mannheim en Allemagne, en réalisant leur gigantesque fresque intitulée Propagating Machine, où il est toujours question de l’Homme et de sa relation vis-à-vis de la nature.


 


Le numéro 28 de Graffiti Art Magazine, paru en 2016, parle du travail de Nevercrew comme étant un concept de « comparaison », qui exprimerait graphiquement et conceptuellement leurs opinions sur la condition de l’Humanité et de sa relation avec l’environnement naturel.
L’ouvrage met aussi en avant l’importance de la communication mutuelle existant dans le duo, du fait de leurs idées en commun et de la création d’un concept d’hybridation visuelle, entre le naturel (les animaux) et l’artificiel (les artefacts de l’espèce humaine).


 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le



Alerte (rouge) écologique...
 
Les deux street artistes parviennetn donc à créer, autour de 2010, un style pictural à double sens. Ils réalisent des fresques de grand format, ainsi que des installations et des interventions urbaines, qui questionnent les relations entre l’humain et la nature qui l’entoure.
Par cette interaction entre le naturel et le matériel dans le travail de Nevercrew, on peut s’apercevoir du perpétuel combat de la nature, tentant de subsister dans un environnement lui étant hostile, par les attitudes humaines quant à ses ressources et à son entourage naturel.


 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le

 

Par leurs œuvres, disposées dans des lieux publics, un message est directement adressé aux passants : celuis de faire attention à notre impact sur l’environnement, qui subit nos dérives écologiques.
Nevercrew met en lumière la situation critique, et nous encourage à agir pour protéger les ressources naturelles, la faune et la flroe...
Le duo n'héiste pas à faire réfléchir le public sur la condition humaine et son rapport à l’environnement naturel, ainsi que sur les systèmes économiques et sociaux qui poussent à des extrêmes écologiques.


 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le



Une évolution de techniques

Quoi de mieux qu’un langage graphique pour dénoncer les dérives, afin sensibiliser et de partager les idées au plus grand nombre. Les deux artistes élaborent pour cela un système de comparaison entre leurs deux styles distincts, qu’ils unissent en une seule œuvre.
La figuration des sujets et l’abstraction des lignes de peinture sont donc mêlées, formant une sorte de scène surréaliste. Cette confrontation stylistique accentue le message quant la confrontation de l’Homme face à la nature.


 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le


 
Nevercrew dépeint notamment l’impact humain sur l’environnement par un équilibre entre les éléments composant leurs œuvres. Leur style est très travaillé : il fusionne une structure graphique simple avec des éléments réalistes et complexes, le tout mis en scène dans différents lieux : des impasses, des hangars, des immeubles ou des parkings…
Leurs motifs et leurs techniques sont combinées de manière imprévisible, dans un processus mêlant à la fois éléments naturels (les animaux) et éléments artificiels, fabriqués de la main de l’Homme. Ce contraste, comparant la nature aux activités humaines, démontre l’impact des Hommes sur notre planète.


 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le


 
Tout est construit autour de ces éléments, ce qui forme une composition harmonieuse de structure, mais dissonante par rapport à l’alliance forcée des sujets mécaniques et naturels. 
Par ce travail, Pablo et Christian ne s’intéressent pas seulement à une technique de réalisation, mais à une combinaison de méthodes leur permettant de concevoir des concepts et de les transmettre au public.


 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le

 

Le duo souhaite alerter le public sur les conséquences de l'empreinte écologique. Ces interactions entre les sujets aboutissent à une interaction de l’œuvre avec le public qui est amené à s’interroger sur le devenir de la planète et de ses diverses espèces.
Par son art de rue, Nevercrew désire susciter l’émotion, le choc, puis la prise de conscience et enfin la réflexion des passants. Pour Nevercrew, l'art de rue permet de laner un signal d’alarme écologique, à la fois poétique et éloquent.

 
 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le

 

Pour en savoir plus sur le Nevercrew :
 
 

Une publication partagée par NEVERCREW (@nevercrew) le


 
 
  • Alice Nicolas
    (Owner)
    • 2018-07-05 12:51:38
    • 1,310 views
  • Tags - #street art #peinture #nature #animaux #environnement #art de rue #art de la rue #art urbain #murs #urban art #bombe aérosol #Nevercrew #Christiqn Rebecchi #Pablo Togni #Lugano #impact #pollution
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI