Les toiles de maîtres prennent vie avec Alexey Kondakov !

FEATURED

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité



Les personnages de toiles de maîtres sortent du cadre
avec Alexey Kondakov !

Dans le bus, les terrasses de café ou au kebab... Dieux, nymphes et autres héros de peintures classiques envahissent notre quotidien, instaurant leur scène historique dans des lieux urbains modernes.
Un contraste au premier abord étonnant, qui amène à des interprétations complètement délirantes, tel le concept du Historical Art Memes.




 
Sous le regard amusé de qui ? Alexey Kondakov, artiste photographe ukrainien qui a décidé un jour de dynamiser les œuvres académiques en les sortant des musées et littéralement du cadre.
Se baladent ainsi dans les rues bacchantes et chérubins, à la découverte de notre ère moderne…




Et puis un jour, une idée de génie…

Alexey Kondakov est un directeur artistique qui vit et travaille à Kiev, en Ukraine. Petit, ses parents l’emmenaient au musée. Une activité d’un ennui mortel pour le petit Kondakov. Devenu passionné de peinture classique une fois adulte, c’est en voyant le tableau de Bacchus sur un trône de Caesar Van Everdingen qu’il a eu un déclic.




Tout en contemplant le tableau, une idée lui vient en tête : « Et si je transposais la scène dans notre environnement moderne ? ». En rentrant du travail, Alexey lança Photoshop, donnant vie à son premier collage numérique, « un excellent moyen de ne pas gaspiller de la peinture », dit-il d’un air amusé.


 

C’est en finissant son œuvre qu’il constate avec admiration que le résultat est plutôt concluant. Il se remet donc à l’œuvre, avec d’autres toiles de maîtres à redynamiser.
C’est ainsi que Le Caravage, William Bouguereau, Francesco Hayez, Nicolas Régnier, ou encore Francesco Furini ont vu leurs œuvres détournées dans la rue, au resto ou encore dans un minimarché.

 



Les mises en scène de ces divinités grecques, rois ou personnages mythologiques sont détonantes. Leur lien avec le sacré étant gommé une fois dans ces espaces urbains photographiés par l’artiste lui-même.
Intégrés dans la vie de tous les jours, ces personnages deviennent presque ordinaires, perdant de leur superbe une fois assis à moitié nu ou en toge au fond d’une rame de métro ou sur une banquette de voiture…

 


Pour cela, Alexey détoure les figures et les intègre soigneusement à une de ses photographies de la vie quotidienne ou des rues de la ville de Kiev, en plein 21ème siècle. Ce projet se nomme alors 2 Reality (« deux réalités »), afin d’insérer la peinture classique dans les photos du Kiev d’aujourd’hui.
Il ajoute bien sûr au montage les ombres, les contrastes et les lumières adéquates à la scène, afin que les personnages s'intègrent parfaitement dans l’œuvre. Ce rendu est à la fois absurde, poétique, et également drôle de par la confrontation entre deule passé et le présent.



 

L’art de la désacralisation par le photomontage

Alexey Kondakov est, vous l’aurez compris, un maître du détournement. C’est avec sa série Art History in Contemporary Life qu’Alexey crée ses photomontages mêlant deux époques aux cultures complètement différentes. L’art académique du passé s’intègre ainsi aux paysages modernes du présent. Cette rencontre impossible entre deux temps crée alors une collision spatio-temporelle délirante !





Ce contraste prête à rire par les vêtements (ou tenue d’Ève) inadaptés à notre société actuelle. Même leurs positions sont en décalage : dans leur cadre respectif, la position est symbolique, divine... qui perd de son superbe dans le contexte actuel.
Par sa série The Daily Life of Gods (la vie quotidienne des dieux), montre ce qu’aurait été la vie des divinités grecques ou romaines si elles avaient pour routine le fameux dicton « métro, boulot, dodo ». Une façon pour Alexey de faire sortir les peintures du musée, toujours avec humour et finesse.




Le côté théâtral et dramatique des œuvres classiques, une fois sorti de son contexte, est perdu par la fusion des œuvres picturales dans le monde actuel, ce qui est d’autant plus hilarant ! Mais pour Alexey, son travail n’a pas seulement pour but une bonne rigolade entre copains.
En effet, le fait d’amener les œuvres hors des institutions, à même les réseaux sociaux (au temps où tout le monde a au moins Facebook) est aussi une volonté d’intéresser les personnes n’ayant pas d’intérêt pour l’art classique.




Il intègre aussi des anges, des muses et autres créatures mythologiques dans les rues de Naples. Après avoir séjourné un temps dans la ville italienne, Il élabore seize montages de figures mythiques dans les paysages napolitains.
Par ces travaux, Alexey Kondakov met en lien les personnages mythologiques avec les paysages de Naples, en s’inspirant notamment de l’ambiance de la ville : des femmes au balcon, en train d’étendre le linge, ou encore des scènes de plage…




Alexey Kondakov ayant acquis énormément d’expérience en matière de manipulation photo, il est apte à concevoir des images harmonieuses et équilibrées, qui justifient un deuxième regard. C’est donc toute une réinterprétation de Naples par Kondakov, la ville étant vue à travers un regard digne des grandes peintures classiques…




Après ces projets, Alexey Kondakov continue à produire ses photos anachroniques afin d’en remplir son compte Instagram… pour le plus grand plaisir de ses followers !


Pour en savoir plus sur Alexey Kondakov :

  • Alice Nicolas
    (hôte)
    • 2018-11-27 09:03:57
    • 888 views
  • Tags - #photographe #photographie #photomontage #artiste #peinture #personnages #realité #intégration #Renaissance #dérision #Alexey Kondakov #peintures classiques #académiques #toiles de maîtres #héros #sublimation #monde réel #ukraine
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI