Gagnez vos places pour Hyacinthe, artiste rap nouvelle génération !

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité



3 x 2 PLACES A GAGNER
Concert du 31 Mai aux Etoiles Paris
  ►►► PARTICIPEZ AU CONCOURS ICI ◄◄◄



3 x 2 PLACES A GAGNER 
31 Mai 2018 à 19H30
LES ETOILES : 61 rue du Château d'Eau 75010 PARIS 10
●●●
►►► PARTICIPEZ AU CONCOURS ICI ◄◄◄
avant Mardi 29 Mai à 20H
Les gagnants seront prévenus par mail après tirage au sort.




Hyacinthe est un artiste de 25 ans, que l’album « Sarah » sorti fin septembre 2017 a installé parmi les favoris des médias spécialisés et des bloggeurs avertis.
Entre pop hardcore et rap sensible, il n’en est plus à bousculer les genres, il a investi un espace musical qui lui est propre sur un premier opus produit par King Doudou (PNL), Nodey (Youssoupha) ou encore Krampf (DFHDGB) et avec les participations de Jok’Air, The Pirouettes, Laylow…



Hyacinthe © Tous droits réservés


2017. Le rap n’est plus tenu en laisse par les codes du Hip Hop, ni de la rue, ni par aucun principe de genres. Il est aujourd’hui devenu le moyen d’expression privilégié d’une génération toute entière, dont chaque jeune artiste s’empare à sa façon presque partout dans le monde, de Tokyo à Salvador De Bahia. A Paris, Hyacinthe, 24 ans, élabore une solution hybride de rap, d’électro et de pop. Il dépose ses rimes riches en émotions dans lesquels vivent ses espoirs et ses doutes, son vague à l’âme, et ce qu’il définit lui-même comme « sa part d’ombre ». 


HYACINTHE - Premier album : Sarah 
Sorti le 29 septembre 2017 (Chapter Two / Wagram) 


Pop hardcore et rap sensible, Hyacinthe n’en est plus à bousculer les genres, il a investi un espace musical qui lui est propre. Sa plus évidente qualité, c’est d’abord l’écriture, vive et écorchée. Ce premier album est un disque d’auteur, sans l’aspect formel que peut laisser entendre cette expression, mais avec les vertiges que peut provoquer sa plume lorsqu’elle se plante dans vos tripes ou décroche le coeur. Plonger dans ses textes équivaut à pénétrer ses pensées, à regarder le monde à travers ses pupilles, une immersion dont on sort rarement indemne. On éprouve les cicatrices d’une adolescence tumultueuse, la démission d’un père absent, les cycles infrangibles de ses angoisses et des sentiments fanés… Mais aussi bien sûr l’espoir, l’amour, et le besoin de s’enivrer, de se perdre dans la fête comme si elle était éternelle. En parlant de lui-même, et sans jamais prétendre incarner une génération toute entière, il raconte les douleurs et les joies éphémères de la jeunesse de l’époque. « Quelque part dans la ville, les filles dansent sur le bar / je regarde, à travers la vitre, les corps dans le noir / qu’est-ce qu’on va faire de nos vies ? / du cash, des amours absurdes ? Chaque nuit, une vanité de plus… ».




Sa précédente mixtape (« SLRA2 : Mémoires de mes putains tristes » sortie en 2015) lui avait valu l’estime de ses contemporains : Hyacinthe est aujourd’hui adoubé par une équipe des meilleurs compositeurs actuels qui façonnent ce nouveau disque avec, parmi d’autres, Nodey (Youssoupha), King Doudou (PNL), et Krampf (du crew DFH DGB avec Hyacinthe et L.O.A.S.).

 



Synthés, samples, nappes, breaks, snares : au final, pas un seul musicien n’a joué sur ce disque, entièrement construit sur ordinateurs, sans aucun instrument acoustique enregistré en studio. Chez Hyacinthe, les effets digitaux ne filtrent pas les émotions, au contraire, ils les subliment. 
Il n’a pas vu depuis dix ans) et son incapacité à le pleurer, le tout sur fond de grésillements et de bugs digitaux. Il y a aussi ce duo chanté avec son ami Jok’Air, dans lequel leurs voix autotunées invitent à une ballade céleste, ou encore cette pop sombre et synthétique sur laquelle il répond au duo The Pirouettes. Il lance un pavé de hardcore aux influences gabber (« Sur Ma Vie »), du rap volontairement prosaïque et tapageur, qui côtoie une chanson d’amour déposée sur un canevas électronique aux textures flamboyantes (« Sarah »)…



Hyacinthe © Tous droits réservés


Il y a enfin ce duo brûlant avec la chanteuse Ammour, qui prend le contrôle de son âme et de son sexe sur « Le Regard Qui Brille ». Au fil des treize plages de ce premier album, Hyacinthe prouve que cette discipline libre qu’est devenu le rap n’est pas antinomique avec une sensibilité à fleur de maux, et que les beats des machines peuvent définitivement se confondre avec les battements du coeur humain. 


 

 
SUIVEZ LES ACTUALITES DE HYACINTE :
  • Artist UP
    (Owner)
    • 2018-05-18 09:55:06
    • 1,021 views
  • Tags - #paris #Live #Concert #rap #hip hop #concours #rap Francais #Youssoupha #The pirouettes #places a gagner #Hyacinthe #theatre des Etoiles #Etoiles Paris #pop hardcore #rap sensible #King Doudou #PNL #Nodey #Krampf DFHDGB #Jok’Air #Laylow
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI