Exposition C215 "Perdus de vue" à la galerie Mathgoth

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité



La rue, c’est de là que vient C215. Il y est resté, tout en s’épanouissant en tant qu’artiste reconnu. Son exposition à la galerie Mathgoth « Perdus de vue », ne sous-entend pas l’éloignement. C’est au contraire le retour sur ce qui reflète une réalité sociale, vécue par l’artiste lui-même, qui reste sa source d’inspiration première.


 
C215 © Tous droits réservés 


Lorsqu’il commence à peindre ses pochoirs à Paris en 2005, C215 fait d’emblée du portrait de sans-abris un sujet de prédilection. « J’ai été l’un des tous premiers à explorer ce motif », rappelle-t-il. Son choix procède d’abord d’une nécessité intime : celle de donner à voir sa situation personnelle. « A l’époque, je vivais dans une précarité totale, je n’avais rien, aucun patrimoine, et touchais le RSA », explique Christian Guémy. 

La figure du « clochard » lui dessine en somme un horizon possible, et vient refléter sur les murs sa propre fragilité matérielle psychique et sociale. « Le visage morcelé des clochards parlait de moi-même, explique-t-il, de ma personnalité morcelée, de mon identité brisée ».
Mais pour C215, le SDF est aussi un motif plastique, les traits creusés et les épais sillons étaient alors le reflet de cette identité qui ne demandait qu’à être reconstruite. Cette identité était au final la fibre créatrice inhérente à l'artiste qui ne demandait qu'à s'exprimer et s'extraire. 




En révélant la force esthétique de ces visages cabossés par la vie, à travers un travail (paradoxalement) très coloré, l’artiste inaugure un genre, dont les photographies de Lee Jeffries et les pochoirs de Jef Aérosol, offrent autant d’exemples. Au risque, suggère Christian Guémy, de réduire un fait social et psychiatrique en simple motif, et d’en vider la représentation de toute portée critique.
C’est pour mieux questionner les limites de l’exercice que C215 a souhaité y faire un retour à l’occasion de sa première exposition monographique à la galerie Mathgoth.
Du 21 septembre au 20 octobre, il y présente une vingtaine de portraits de sans-abris sur des supports variés, pour nombre d’entre eux en lien avec les habitus de la rue : parcmètres, bois, pierres, etc. 


C215 © Tous droits réservés 


Pour l’artiste, renouer avec ces « perdus de vue » tient évidemment du bilan personnel et artistique.
Depuis 2005, il a vu sa situation considérablement évoluer. La naissance de sa fille, comme son changement de situation ont été les deux éléments déclencheurs dans son identité artistique. A travers tout ces portraits, C215 dit vouloir montrer l'invisible afin de mieux dénoncer pour au final ne rien perdre de vue....



Retrouvez les actualités de la galerie Mathgoth :
Les actualités de C215 :
 
  • Alia Euchi
    (Owner)
    • 2018-09-13 12:28:29
    • 1,804 views
  • Tags - #paris #exposition #peinture #SDF #Artist up #Sculpture #C215 #galerie mathgoth #perdus de vue #vitraux #Christian Guémy
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI