Techno et mapping avec le duo FEMUR !

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité


FEMUR c'est un duo de jeunes DJ à l'avenir prometteur.
Avec leur projet aux sonorités grincantes et industrielles, ils nous proposent un voyage qui mêle musique et performance audiovisuelle...
pour une expérience des plus immersives.




Comment est né FEMUR ?
FEMUR c'est la rencontre improbable de deux étudiants en arts appliqués il y a quelques années lors d’une rave farfelue. Deux mois après cette fameuse rencontre, l’envie d’unir nos compétences et de créer quelque chose ensemble s’est imposée. Aujourd’hui le projet a été rejoint par une chargée de production et une chargée de communication et bizarrement FEMUR avance comme nous l’avions imaginé quatre ans plus tôt.


Pourquoi ce nom ?
Le nom fut trouvé assez rapidement. On voulait quelque chose de court et percutant, faisant écho à la réalité. Pour prendre le contre-pied à la représentation de tête de mort pour signifier le côté dark, hardcore et punk on a choisi de représenter un FEMUR. Une identité plus personnelle qui est globalement détournée des codes actuels et révèle une satire de l’univers techno sombre qui se prend parfois trop au sérieux.




Vous avez collaboré avec la Paris Electronic Week, l'année dernière et cette année notamment à travers le projet Signal Space. Comment tout ça s'est organisé ?
Nous avons tous les deux une formation classique de designer et depuis nos débuts nous étions intéressés par l’idée de collaborer avec une telle entité qu’est la PEW.
La première édition de Signal Space s’est articulée autour d’un questionnement : « Comment allier musique électronique, arts numériques et nouveaux médias dans un contexte alternatif ? ». Le projet a été proposé à Tommy - président de Technopol - et il a tout de suite donné son feu vert.
C’était à la fois incroyable et intense comme expérience et ça nous a donné envie de poursuivre l’aventure avec une seconde édition. C’est en mars 2018 que nous avons agrandi l’équipe pour proposer un événement plus dense et plus immersif !





Vous vous produisez de plus en plus... vous avez fait un passage à l'Aérosol et au Centre Pompidou pour la soirée électro japonismes. Comment les choses se sont enchainées pour vous ?
L’union fait la force ! Nous avons tout simplement décidé de laisser nos projets personnels de côté et de tout miser sur un travail à quatre mains et deux cerveaux. L’un a toujours un regard sur le travail de l’autre et vice-versa, ce qui nous amène à un sentiment d’unité et de cohésion entre l’image et le son.


Et votre collaboration avec le festival Entente Nocturne ? Vous êtes en charge de la charte graphique de l'événement. Quelle identité visuelle vous vouliez donner à l'événement ?
Le concept d’Entente Nocturne est assez unique : des collectifs d’horizons différents qui s’unissent afin de créer un seul évènement. Un festival où la mixité, l’éclectisme et la coalition humaine sont de mise. Notre parti pris a été de ne pas s’inspirer d’un seul genre musical ou collectif, mais favoriser cette mixité, ce mélange. Les typographies ont été faites à la main faisant écho à la culture DIY et la liberté d’expression. Les formes enivrantes symbolisent le mouvement, la danse et se mêlent au fond de couleurs vives tel une rencontre.


Quel type de matériel utilisez-vous - à la fois pour le côté musical mais aussi visuel ?
Pour ce qui est de l’image nous utilisons des logiciels tels que After effects, Resolume ou encore Cinéma 4D. Pour le son Ableton Live, un synthétiseur analogique, cubase, des platines, etc. Mais de façon générale, nous adorons mixer les techniques : peindre sur des bâches plastiques afin de créer des textures, créer des éléments sonores avec la poubelle métallique des toilettes… Par exemple, notre premier logo avait été réalisé avec un feutre, du carton et des crachats. Oui, oui des crachats !


Pourquoi allier le mapping à la musique techno ? Qu'est-ce que vous voulez donner à voir et à entendre ?
Le son et l’image sont, pour nous, directement liés, l’un ne va pas sans l’autre. Nos deux passions communes s’unissent afin de proposer à travers la vue et l’ouïe des expériences immersives dans lesquelles le spectateur est plongé.





Ça serait quoi votre plus gros kiff ?
Notre plus gros kiff serait de voir fleurir et rayonner une scène audiovisuelle où l’image et le son ne font qu’un. Les raves augmentées via la réalité virtuelle prospèrent tout en gardant l’esprit humain et fêtard… Le turfu quoi !


L'esprit rave pour vous c'est quoi ?
Pour nous, l’esprit rave c’est ce que nous essayons de véhiculer à travers Signal Space. Un moment où des artistes visuels et sonores jouent entre eux sans forcément se connaitre créant ainsi un moment de cohésion totale et laissant les spectateurs ébahies avec un seul mot à la bouche : ENCORE.

  • Alia Euchi
    (hôte)
    • 2018-10-08 11:24:42
    • 949 views
  • Tags - #électro #hardcore #techno #Vjing #Artist up #mapping #entente nocturne #Paris Electronic Week #Signal Space #musisue #rave
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI