Les tableaux urbains et électriques de Remi Besse !

FEATURED

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité



Remi Besse est un jeune photographe basé à Paris. En quelques années, il a imposé un style graphique hypnotique, acide et dense. Ses oeuvres sont imprégnées de la rue et de ses visages où les portraits s’entremêlent aux textures de la ville, donnant naissance à une vision quasi-épileptique… Tour d'horizon d'un univers prolifique.


 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Remi Besse (@remibesse) le

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Remi Besse (@remibesse) le



Se décrivant comme "faiseur d'images », Remi Besse met en lumière des visages et des lieux bétonnés. Il nous fait visiter la ville, son urbanisme et ses protagonistes aux looks street wear, avec un regard rempli de poésie flagrante sur cet univers prolifique…


 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Remi Besse (@remibesse) le

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Remi Besse (@remibesse) le



Un regard pris à la volée, un bâtiment éraflé voire déchiré… les couches se superposent et donnent lieu à des compositions où ces détails accumulés témoignent d’une véritable narration.
Une enseigne lumineuse comme un échantillon de graffiti peuvent devenir point de départ de l’histoire, qui se raconte sous nos yeux.


Passé par l’école des Art déco à Paris, Remi signe également des clips et court-métrages, où cette même sensibilité se met en mouvement. Comme dans le film pour le lieu éphémère Le Consulat, ou bien ce projet tourné à New York commissionné par la mythique marque de feutre Posca.


Ces galeries de portraits vivants délivrent un témoignage vibrant d’une génération dans l’urgence et la fureur de vivre. On y décèle des influences anglosaxonnes, comme celle du cinéaste et peintre Harmony Korine.

 
Remi Besse a récemmentréalisé le court-métrage « Tout devient possible», à mi-chemin entre peintures expressives et réel fantasmé.
Prenant la forme d'une relecture du langage politicien, le spectateur se voit alors plongé dans un bad trip à l'esthétique léchée...


 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Remi Besse (@remibesse) le



Suivez les actualiés de Remi Besse :
  • Alia Euchi
    (hôte)
    • 2019-01-09 11:22:50
    • 1 089 views
  • Tags - #paris #clip #video #photos #collage #posca #artistup #culture urbaine #nike #révolte #Remi Besse #le Consulat #street culture #Tout devient possible
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI