Les illustrations douces et pétillantes d'Alice Colas

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité



Directrice artistique, storytelleuse, designer graphique, illustratrice... Alice Colas touche à tout.
Intéressée par le cinéma, la musique, le graphisme et la littérature, elle créée des oeuvres empreintes de sa patte artistique, à la fois tendre est espiègle !







Alice Colas © Tous droits réservés



Quelle a été ta formation et ton parcours ?

J’ai fait des études littéraires puis une licence d’arts appliqués à Toulouse où j’étais davantage designer d’objet et d’espace.
A Paris, je me suis retrouvée un peu par hasard dans une formation de communication visuelle puis dans la télévision, puis dans la culture, puis dans la publicité puis freelance. 



Alice Colas © Tous droits réservés

Alice Colas © Tous droits réservés



À quel moment as-tu « su » que tu étais destinée à un métier créatif ?

À partir de l’âge où j’ai su tenir un crayon.


Alice Colas © Tous droits réservés

Alice Colas © Tous droits réservés

 

Dans tes illustrations on retrouve beaucoup de corps féminins… Que veux-tu transmettre à travers tes créations ?

Je n’ai pas su tout de suite pourquoi je dessinais. C’était surtout un exutoire. 
J’ai réalisé plus tard que je pouvais dire des choses à travers mon travail et que cela pouvait toucher des gens. Les thèmes comme la femme, le corps et la dysmorphophobie sont des thèmes importants pour moi.


Alice Colas © Tous droits réservés



Alice Colas © Tous droits réservés


Tu as aussi collaboré avec Arte Creative, Canal +, Idol... et des marques comme Georgio Armani ou Adidas. 
Qu’est-ce qui te motive dans ces projets et comment parviens-tu à exprimer ta créativité dans les travaux de commandes…?

Il faut bien faire la différence entre mon travail d’illustratrice et celui de directrice artistique. 
Je ne me considère pas comme une artiste. Quand on me donne un brief, je laisse loin très loin mes grosses femmes de ma tête (sauf Adidas). Mon travail consiste à donner une vision artistique d’une marque, d’un produit ou d’un évènement. Donc je fais appel à des photographes, illustrateurs.rices, des réalisateurs.rices ou d’autres artistes dont l’univers collera avec le sujet. 
Mais je finis toujours par prendre mon pied.


Alice Colas © Tous droits réservés


Peux-tu nous parler de ton processus créatif et des différentes étapes ?
Quelles sont tes sources d’inspirations : sujets, moments de vie ou artistes qui t’inspirent… ?

Dessiner des saynètes du quotidien des femmes est devenu un terrain de jeu.
Si je gonfle leurs courbes, si je les mets en scène dans des situations ou des positions parfois troublantes voire surréalistes, je les trouve encore plus belles. Finalement, elles représentent bien mieux la réalité que le modèle de beauté et de bienséance imposés sur Instagram notamment.

Une amie m’a offert le livre de Clarissa Pinkola Estes, « Femmes qui Courent avec les Loups ». 
Le mythe de la femme sauvage me fascine. J’encourage toutes les femmes à grogner le plus souvent possible. 



Alice Colas © Tous droits réservés


Alice Colas © Tous droits réservés

Alice Colas © Tous droits réservés


Dans tes dessins on retrouve des traits très fins et précis ; certains dessins avec des couleurs flashy, d’autres avec simplement du noir et du blanc. 
De quelle manière s’opère le choix entre le NB et la couleur ? Avec quels médiums réalises-tu tes œuvres ?

J’ai un énorme complexe avec la couleur. Je crois que je suis plus à l’aise avec du dessin au trait. Je me force à sortir de cette fameuse « zone de confort » mais il n’y a rien de pire. 
Je dessine au crayon sur n’importe quoi, n’importe où et à n’importe quelle heure. Des fois, ça donne rien. Et quand ça me plaît, je le reproduis sur illustrator. No more. 




Alice Colas © Tous droits réservés

Alice Colas © Tous droits réservés


Tu as également fait de la photographie. Envisagerais-tu de développer cette pratique ou est-ce un simple loisir ?
Y-a-t-il d’autres domaines artistiques qui t’attirent et dans lesquels tu aimerais t’aventurer ?

Pour être passionnée de séries & de cinéma, je crois que la photo et la vidéo pourrait combler mes attentes en matière d’écriture, de composition d’image, d’ambiance et de couleurs…
Aujourd’hui on peut se dire photographe à partir du moment où tu as un Canon 5D et une belle lumière. J’ai trop de respect pour ce métier pour me dire photographe. Mais j’aimerais beaucoup apprendre et persévérer là dedans, c’est un sentiment incroyable que de voir sa photo coller à l’idée que tu avais en tête. 



Alice Colas © Tous droits réservés


Alice Colas © Tous droits réservés


Quels conseils donnerais-tu aux jeunes créatifs qui voudraient se lancer dans le design graphique, l’illustration?

Quand j’avais des doutes pendant mes études d’arts appliqués, une enseignante me répétait : « Fais ». Ça fonctionne.



Alice Colas © Tous droits réservés

 

Quels sont tes futurs projets et collaborations ?

Aujourd’hui, j’ai une agente. Elle me trouve des jolis projets à droite à gauche, ce qui me prend du temps et de l’énergie. Mais je veux continuer de créer des choses pour moi. 
J’attends encore des réponses pour une compétition créative. 
On finit aussi le montage de 24 films pour une marque de bière (chut).
Je travaille aussi pour El Hey, un collectif d’humains géniaux dont je suis assez proche. Je commence à dessiner quelques tatouages pour les copains. Et c’est ultra touchant de voir que tes potes ont confiance en ce que tu fais.



Alice Colas © Tous droits réservés


Suivez Alice Colas :

Site
Instagram

 

    • 2019-04-11 13:01:03
    • 1,279 views
  • Tags - #graphisme #graphic design #INTERVIEW #illustratrice #artistup #directrice artistique #alice colas #interview artistup #storytelleuse #designer graphique
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI