LA FORET ESCARGOT réunit 22 street artistes pour un projet unique et poétique !

FEATURED

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité



Après la Réserve Malakoff,
découvrez la Forêt Escargot, le nouveau projet d'Inzouk Assoc.

Une oeuvre monumentale ...
Un escargot géant
300 m2 d'exposition
9 mètres de haut et 35 mètres de long
22 artistes

 


LA PREMIERE SCULPTURE COLLECTIVE D'ART URBAIN
 
itinérante Paris 19, place de la Bataille de Stalingrad. Un escargot géant de 35 mètres de long, avec sa coquille de 9m de haut.
Il est fait de bois, de métal, de caoutchouc et de tous matériaux rencontrés au gré de sa construction. C’est un projet manifeste du street-art, hors normes de par sa conception, son itinérance et son collectif.


UN ESCARGOT QUI TRANSPORTE SA FORET

22 street-artistes se mêlent et s’entremêlent pour façonner un escargot géant, sculptent, peignent, fabriquent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Œuvre collective, certains élaborent l’ossature externe quand d’autres habitent la coquille d’installations sur le thème de la forêt : au détour d’un sentier, surgissent totems, suspensions, souches magiques, arbres et animaux. Les installations communiquent et fusionnent entre elles, dessinant les contours d’un petit monde poétique et indissociable.


VOYAGE A TRAVERS LA FRANCE

Depuis des mois, avec le soutien du maire de Malakoff, l’association Inzouk mène ses travaux projet dans un lieu de passage mis à disposition par la ville: une ancienne CPAM de 800 m², progressivement investis par des artistes qui construisent leurs installations librement. Entièrement démontables, les installations et l'escargot sont construits et déconstruits se déplacer de villes en villes. La forêt d'escargots commence son voyage place de la Bataille de Stalingrad, Paris de juillet à septembre 2019, Malakoff de janvier à avril 2020.



Anis

  
ENVIRONNEMENT - Recyclage artistique

À l’instar de l’escargot qui vit en osmose avec la forêt, la Forêt Escargot a été pensée dans le respect de l’environnement. Nous avons pour cela favorisé le réemploi de matériaux et déniché de nombreux trésors. Une estrade en polystyrène renaît sous forme de grande araignée, des phares de voitures deviennent les antennes lumineuses de l’escargot. Nous réutilisons tous les matériaux possibles : bois, mobilier, PVC, ferraille… le tout issu d’évènements éphémères, de déménagements, de déchetteries, ou bien trouvés en bas de la rue. En arpentant la Forêt Escargot, née des rebuts de la consommation urbaine, les visiteurs, enfants comme adultes, pourront s’interroger sur le devenir de nos déchets, comprendre que le beau n’est pas indissociable du neuf, et ainsi reconsidérer les objets en fin de vie qui se trouvent autour d’eux, comme des ressources, et non plus comme des simples déchets.

 
UNE SECONDE VIE

Dans cette démarche, nous sommes soutenus par CoRecyclage, premier service de recyclage collaboratif et partenaire de la ville de Paris. Grâce à eux, nous avons récupéré, entre autres, 7 tonnes de bois issues d’un défi lé DIOR au musée Rodin, 20 m3 de polystyrène, tasseaux, et équipé l’intégralité de nos bureaux. Nous récoltons également des matériaux à la déchetterie de Véolia. Les artistes détournent ou transforment les objets trouvés et les intègrent à leur œuvre.


UNE OEUVRE COLLECTIVE

A l’extérieur, l’escargot est orné d’une couronne dorée, la queue habillée par EvazéSir et la coquille peinte par Michael Beerens. Par sa tête illuminée de phares de voitures, le visiteur entre et découvre une vaste forêt, et déambule devant un totem gigantesque de Nosbé aux allures animales, vers la douceur d’une suspension d’origamis lumineuse de Mademoiselle Maurice, au rêve de Dame Nature imaginée par Vinie.
Au détour d’un arbre d’Anis, le visiteur pourra se reposer dans les bras des pandas de Doudou’Style, animer les girafes de Mosko, traverser la souche sphérique de Wayne pour découvrir les araignées géantes de Swar. Les sculptures et les espaces se mêlent et se répondent pour ne former qu’une seule œuvre florale et animalière. A l’image de la spirale de l’escargot, de manière continue et infinie, le spectateur est immergé dans la forêt, passant d’un univers à l’autre.




LES ARTISTES

LE DEFI 
Tout est démontable pour voyager et durer Chaque artiste dispose d’un espace, qu’il sculpte, habille, décore et peint avec des matériaux récupérés, chinés, trouvés, pour créer une œuvre en volume. Chaque œuvre et espace sont pensés avec la contrainte technique d’être démontables et transportables, comme des LEGO®. De sa conception à sa réalisation, la Forêt Escargot est donc un assemblage de « briques » : tête, coquille, queue, installations en plusieurs modules. L’ensemble est monté en une semaine, place de la Bataille de Stalingrad à Paris, du 4 au 11 juillet 2019, et sera réassemblé environ une dizaine de fois.
 
CONTINUITE DE LA RESERVE MALAKOFF

Depuis la Réserve Malakoff, nous voulions continuer à réaliser des expositions porteuses de sens, tant en termes de scénarisation qu’en termes artistiques, C’est ainsi que la symbolique de l’escargot nous paraissait convenue par rapport à nos engagements et notre rapport au quotidien. La coquille porte le symbole de la vie et du temps, un mouvement cyclique infini de la vie et de la mort. Elle est l’éloge de la lenteur et un indicateur de pollution. Nous peignons pour la rue, pour les gens, et notre art est collectif, accessible et compréhensible par tous. Notre volonté est la simplicité de faire plaisir, de partager, de montrer de la poésie, du rêve, afin d’apporter de la joie et stimuler l’imagination des passants, leur changer les idées.


UN PROJET COLLECTIF
 
Dans l’unité et l’harmonie Notre environnement, forme un équilibre organisé. Il s’assemble, se mélange, se rassemble et tout cohabite ensemble. Cette harmonie se retrouve dans toute la nature. Il faut réussir, en tant qu’artiste, à la représenter, la magnifier, la montrer sans cesse au grand jour pour ne pas l’oublier.
Que chaque ajout, chaque pierre à l’édifice s’insère comme le font la faune et la flore. Il faut préserver cet équilibre pour qu’il reste cohérent. Notre collectif travaille afin que chacune des œuvres dans son essence individuelle soit en cohésion avec celles des autres pour former un ensemble global et harmonieux.


PARTAGE ET SIMPLICTÉ

Une forêt dans un escargot : Ce concept montre que nous pouvons jouir des choses simples et universelles proches de nous : une discussion entre amis, un arbre au printemps, un oiseau qui chante. Les animaux, la nature et les hommes peuvent cohabiter dans un même espace sans se détruire, car nous sommes une même énergie, nous avons tous la même lumière.

 
RENOUVELER LE PRINCIPE D'EXPOSITION

Nous rendons un hommage à la créativité de la Vie, à l’assemblage et au mélange dont est fait notre Terre.
Dans cette optique, nous éprouvons le besoin de créer, de faire, de fabriquer, de reprendre, d’améliorer.
... Et ainsi, de proposer une expérience nouvelle au grand public, en redonnant du sens et de l’inspiration par le biais de l’art.


LA FORET ESCARGOT
Place de la Bataille de Stalingrad 75019 PARIS


ACCÈS
Jaurès • Stalingrad
Bus 48 : Arrêt Stalingrad • Bus 54 : Arrêt
Quai de la Seine – Stalingrad


OUVERTURE AU PUBLIC
DU 12 JUILLET AU 10 SEPTEMBRE 2019

Horaires Exposition : du lundi au dimanche 13h-20h
TARIFS Adultes : 5€ Enfant – 12 ans : 3€ Artshop, librairie, goodies…
  • Saam WB
    (Owner)
    • 2019-07-08 11:38:00
    • 1,217 views
  • Tags - #street art #graffiti #Wayne #Shaka #djalouz #art urbain #Stoul #fkdl #Mademoiselle Maurice #SNEZ #Anis #urban art #NOSBE #Mosko #Swar #Vinie #Iza Zaro #Photograffée #Reaone #EvazéSir #sly2 #street artiste #street art paris #foret escargot #Michael Beerens #Bojan #Doudou'Style #Hakic #Jibé
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI