Avec Mademoiselle Maurice l'origami s'installe dans la rue !

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité



Aussi drôle et sympathique que son patronyme, Mademoiselle Maurice élabore puis créé au sein de sa mini pièce de travail d’innombrables œuvres colorées, portant les fruits d’un parcours riche d’influences et d’enseignements.



Parlez-nous de votre démarche artistique... qu’est ce qui vous a poussé à vous exprimer dans la rue ?

J'ai commencé à travailler dans la rue pour la simple et bonne raison que je n'avais pas assez de place chez moi pour ce que je voulais faire avec des centaines de pliages, et à l'époque, je ne m'étais pas encore essayée aux origamis miniatures vu que je débutais le pliage.
Et puis, j'ai toujours aimé toutes les formes d'art qui s'expriment en milieu urbain, du coup  j'ai trouvé le bitume et le béton trop gris, j'ai voulu y apporter un peu de couleur et aussi tenter d'y faire passer certains messages.


MM



Quelles sont les étapes de création d’une fresque en origami ? 

La première étape, la plus longue est celle de la préparation des pliages. Je récupère mes feuilles de papier ici et là, je plie, je coupe et enfin je créé les différents origamis... Puis je pars avec mes sacs et mon vélo à la recherche d'un mur et là je les installe, sans forcément savoir à l'avance ce que je vais faire. Je fonctionne assez au feeling, selon la configuration du mur, du temps qu'il fait, des ombres, je fais varier l'idée que j'avais en tête. Mais le graphisme que je fais apparaitre est souvent simple et minimaliste.


MM



Vos œuvres sont très colorées, pouvez-vous nous en dire plus ? 

La couleur n'était pas le point de départ de mes installations urbaines en pliages, au début je travaillais en monochrome, mais c'était selon moi beaucoup trop triste. Et puis, depuis toujours j'adore les couleurs du spectre de lumière, elles m'attirent l’œil et me transmettent une impression positive. Le phénomène de l'arc en ciel m'a toujours fasciné et émerveillé. Il est un peu l'image universelle de la beauté de la nature et de ce qui la compose. C'est pourquoi j'ai voulu recréer ce phénomène éphémère dans la rue, à ma manière. Et puis ces couleurs sont symboles de paix, de tolérance, de métissage et ce de manière universelle. Que ce soit Greenpeace, les drapeaux pour la paix, la nation arc-en-ciel de Nelson Mandela ou encore le mouvement LGBT, ils reprennent ces couleurs, toujours dans un but pacifiste, d'harmonie et de tolérance...


MM



Vos œuvres dans la rue sont de nature éphémère... comment percevez-vous cet aspect ; n’est-il pas difficile pour l’artiste de savoir que son œuvre peut disparaître à tout moment ? 

Le seul problème que cela me pose c'est que trop de vent et de pluie arrache tout et que les pliages se retrouvent par terre et polluent.... C'est pourquoi après installation j'essaie de la suivre pour éviter ça, et intervenir et tout enlever moi même avant que tout ne soit par terre. Je les laisse donc parfois quelques jours, mais en ce moment avec la saison automnale et le temps incertain, je les laisse quelques heures seulement voire moins. C'est aussi un travail sur l'éphémère et les paradoxes, c'est ça qui m'intéresse. Cela me permet de réutiliser les pliages aussi, dans une démarche de récupération et de recyclage...



Mademoiselle Maurice



Le papier et le fil sont vos "deux amours", pensez-vous expérimenter de nouveaux matériaux ? 

J'aimerai beaucoup oui, mais surtout des matériaux qui soient simples et humbles, que je puisse travailler de mes mains, comme je le fais avec le papier et le fil... Je suis de plus en plus attirée par le bois, le métal ou encore le verre, voire le plastique, mais bien sur en récupérant tous ces matériaux dans les poubelles.


MM


Vous voyagez beaucoup en Europe pour exposer votre travail dans la rue, il y a-t-il un endroit où vous rêvez d’installer une œuvre ?

On m'a proposé il y a peu de temps une installation en république Tchèque, le lieu est fou, c'est une ancienne usine désaffectée, ce serait chouette d'installer là bas, mais sinon je n'ai pas d'endroit en particulier, même si je suis très attirée par l'Afrique Noire et l'Amérique du sud...
Sinon, c'est surtout une surface immense qui me fait rêver, mais pour cela il faut avoir du temps et des moyens....


MM

Avez-vous un défi en tête ?

Oui mais c'est un très gros et très utopiste défi alors je me contente de dire que je veux apporter ma pierre à l'édifice pour que l'homme respecte sa planète, vive et consomme de manière logique et intelligente, sans la recherche systématique du profit, et qu'il respecte ses semblables.
A différents niveaux de lecture, tout ce que je mets en oeuvre oscille entre la critique et l'admiration de certains faits de notre mode de vie actuel, c'est un simple portrait, mais bien souvent une dénonciation ou juste une manière d'interroger en constatant...
Ceci n'est que quelques lignes dans une interview, mais si cela peut ammener le lecteur à se questionner sur comment vivre mieux dans le respect d'autrui et de la planète, et quels petits changements il peut apporter à son quotidien, je suis sur qu'il trouvera des réponses, il suffit juste de le vouloir.


Mademoiselle Maurice

La nouvelle galerie contemporaine de vente en ligne ART DRONE présente COLLECTIVE SHOW 
en partenariat avec la Cave Show Room Gallery !

Le vernissage du Collective Show aura lieu 
jeudi 26 novembre 18H à 23H30 > 
EVENEMENT FACEBOOK



Suivez Mademoiselle Maurice sur :

Site Internet
Facebook 

    • 2014-11-17 15:10:50
    • 6 370 views
  • Tags - #paris #street art #artiste #Rue #origami #grand format #Mademoiselle Maurice
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI