L’expressionnisme abstrait moderne par Zokatos

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

L'harmonie entre les couleurs et les traits, les points, les demi-cercles, les coulures... le tout créant de l'énergie, de la poésie et un équilibre. En regardant les œuvres de  Zokatos, on s'échappe du monde réel... puis on retrouve du figuratif à travers ses éléments picturaux abstraits.
Sans plus tarder, partons à la rencontre de Zokatos, messager de l’expressionnisme abstrait moderne.

 

Pouvez-vous nous parler de votre parcours, décrire votre travail ?

Je peins depuis tout petit et ado, j'ai fait la rencontre de mon meilleur ami qui n'est autre que le frère de MistAvant cela j'ai toujours "caché" ce que je peignais, j'ai même brûlé de grandes toiles avant que ma copine arrive chez moi, je cachais ce jardin secret, de crainte qu'il soit perçu comme quelque chose d'étrange, difficile à expliquer et également par crainte de jugement/critique négative. Ma mère ramenait des catalogues de ventes, de grandes maisons de vente d'art quand j'étais jeune et je regardais ça, les couleurs, l'abstrait, je "comprenais"… et faisais. Je peignais dans ma chambre, chez mes parents, les formats n'excédaient pas 1m x 1m.

Au collège j'ai fait la rencontre d'un ami qui faisait des sketchs en cours et m'expliquais ce qu'étaient les graffitis, je me suis lancé avec lui me suis mis à acheter des magazines de graffiti. Puis un peu plus tard lorsque je bougeais à Paris et à travers la vitre du RER C je voyais tout cet art, ces couleurs, cette énergie, ce nombre... puis en pleine capitale j'ai découvert les collages, cette technique m'a plu aussitôt. Puis je me suis dit qu'il fallait que je m'exprime sur les murs et au début je me suis lancé dans le pochoir, le figuratif. 

En 2006, époque myspace, les artoys sont arrivés. Ce sont des petites figurines que l'on peut personnaliser soi-même. Donc je rencontre mon meilleur pote qui me montre les toys de son frère et je tombe fan, je me mets à collectionner et à en peindre. Je les personnalisais avec mon style abstrait, au posca et puis les mettais en vente sur ebay, j'ai vu que ça se vendait bien, puis très bien. Un jour mon pote me dit "tu devrais faire ce que tu fais dans la rue" (mes abstractions), je me suis lancé, j'ai peint sur papier, puis coller dans la rue. Au début c'était une sorte d'excitation de le faire mais ça cachait un paradoxe qui était d'exposer justement à des milliers de personnes quelque chose de très personnel dont je n'étais pas du tout sûr. A l'époque je signais Zoka puis un jour en tapant mon nom je me suis rendu compte que des photographes avaient pris mon travail en photo et j'avais de bons commentaires sur mon travail.

J'ai rencontré Némi avec qui j'ai créé le UHU (Une Histoire Urbaine) et avons commencé à écrire notre histoire. Là, je ne pensais qu'à ça, continuer, faire évoluer mon travail, l'adapter aux outils du graffiti, bombe aérosol et puis voilà ça continue ;)
 

Zokatos Uhu in da street ! from FeedzeCat Steffi on Vimeo.

© Zokatos - Photo Amaury Grisey

 

Parlez-nous de votre univers artistique ?

Différentes techniques :

Techniques mixtes (huile, aquarelle, acrylique, encre, gouache..) un travail à plat assez moléculaire basé sur les fusions de pigments et temps de séchage. Plutôt tachisme.

Bombe aérosol, un travail à la verticale, abstraction lyrique assez proche de l'action painting.
 

© Zokatos - Photo Amaury Grisey

 

Zokatos UHU from eyeconnexion on Vimeo.


Comment définiriez-vous votre style ?

Ça serait de l’expressionnisme abstrait moderne.

Beaucoup de "violence" technique et de poésie visuelle en harmonie avec les couleurs et l'équilibre d'une dynamique, toujours paradoxal. Toujours spontané mais maîtrisé.
 

 © Zokatos - Photo Amaury Grisey

 

Quels outils et matériaux utilisez-vous ?

Tout dépend de la technique. A plat avec techniques mixtes c'est beaucoup d'huile, d'acrylique, de gouache, d'aquarelle, encres de tag etc...

A la verticale de la bombe aérosol avec différentes pressions et caps. Pour la rue je peins sur du papier qu'ensuite je colle et sinon sur toile ou autres supports.
 

 © Zokatos - Photo Amaury Grisey

 

Les différentes techniques que vous utilisez sont-elles des sources d’inspiration à part entière ?

Oui, car je suis autodidacte et j'ai toujours été guidé par la curiosité. J'achète du matériel et je l'adapte à ma façon de voir, de penser puis d'évoluer. Il m'arrive même souvent de fusionner des techniques mixtes avec de l'aérosol. Puis la bombe aérosol est un bel outil, puissant de par le fait d'appuyer sur la capsule et que les pigments sortent assez puissamment mais en même temps très technique car il faut gérer cette pression et je suis fasciné par les traits, les coulures, points et demi-cercle...
 

© Zokatos - Photo Amaury Grisey    

Quels sont les messages ou les émotions que vous souhaitez faire passer à travers vos compositions colorées et abstraites?

Je ne saurais trop les décrire, c'est comme lorsque je regarde du Bryen, Wols, Riopelle, Michaux, Messagier, Rainer, Kandinsky, Kline et bien d'autres, c'est inexplicable, on vit des émotions et en peignant on les partage, les accouche...

Lorsque je peins je me déconnecte de la réalité, je pense énormément et selon les émotions, je sélectionne les couleurs et puis l'âme s'exprime...

Une sorte de miroir que les gens regardent, ça les touche ou pas. Et ce qui est amusant avec l'abstrait c'est que souvent les gens y voient du figuratif et cela les reflètent.

     

© Zokatos - Photo Amaury Grisey

 

Parlez-nous de votre démarche artistique, qu’est-ce qui vous a poussé à venir exprimer votre art dans la rue ?

Au début comme je le disais c'était juste pour intervenir dans la rue, puis ensuite j'ai collé ce que je faisais vraiment et puis ai eu de bons retours donc cela m'a motivé.

Puis au final lorsque je peins un collage, le coller dans la rue reste l’accomplissement total même au-delà de la signature.

La rue est la plus pure des galeries, même avec ses risque (se faire prendre) ou le fait que ce soit éphémère, les gens peuvent déchirer, voler mes peintures mais à l'inverse en profite en tombant dessus et s'interroger ou découvrir mes nouvelles œuvres. La rue est "gratuite" même si en amont elle peut ruiner... Et puis l'abstrait est très rare donc j'apporte quelque chose de quasi inexistant.
 

 © Zokatos - Photo Amaury Grisey

 

Quels sont vos projets en cours ?

Je pars vivre à Londres et je vais matérialiser un projet sur lequel je travaille depuis 3 ans.
 

 © Zokatos - Photo Amaury Grisey



! EXPOSITION A VOIR !

DECOUVREZ D'AUTRES ARTISTES DE L'EXPOSITION :

INTERVIEW DE L'ARTISTE OUVRIER
INTERVIEW DE FRED CALMETS
INTERVIEW DE HADRIEN DURAND-BAÏSSAS
INTERVIEW DE KOUKA
INTERVIEW DE LEVALET
INTERVIEW DE ARNAUD RABIER "NOWART"
INTERVIEW DE PAELLA
INTERVIEW DE PIOC PPCS
INTERVIEW DE JADIKAN

 

Retrouvez Zokatos sur :

FACEBOOK

SITE OFFICIEL

  • Artist UP
    (hôte)
    • 2014-09-09 13:41:33
    • 4 972 views
  • Tags - #paris #street art #art contemporain #abstrait #Zokatos #coulure #trait #aérosol #pinceaux #cercles
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI