Kouka, un guerrier dans la ville !

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

Kouka est un graffeur à univers ethnique et un rappeur nomade. La rue est son atelier, il y peint des oeuvres universelles mais aussi introspectives. Rencontre avec cet artiste peintre d'origine africaine qui fait voyager ses guerriers bantus partout dans le monde, en les confrontant à la jungle urbaine. 
 
 

© Marc Panchaud Morac (2011) – Kouka au M.U.R. (Paris)

 



Qu'est-ce qui vous a conduit vers le street art ?

J'ai d'abord commencé a écrire mon nom sur les murs de ma ville, vers l'âge de 15 ans. Pour moi c'était un pur exercice de style! Puis je me suis rendu compte que l'art pouvait être au service d'un message. J'ai peu a peu délaissé le simple fait d'écrire mon nom pour diffuser des images.

 

 © Arnaud Baumann (2011) – Kouka, Guerriers Bantus

 

Quelle est la relation entre vos univers créatifs, le rap et le graffiti ?

Le rythme, la spontanéité, l'énergie et la liberté. 
 

© Kouka – Pochette de l'album l'Enfant-Blam (2013)

 

 


Quelles sont vos sources d'inspiration ?

Les voyages, les vidéos de skate, les tags dans le métro, ma femme, les publicités mensongères, El caravaggio, le succès de Andy Warhol, la haute altitude, les grandes métropoles, les bars de quartier, les fêtes populaires, YouTube,...
 

© Kouka – Nous Sommes – Acrylique sur affiche (120x180cm)

 

Vous vous définissez comme un artiste nomade. Comment s'expriment l'univers ethnique et les voyages dans vos œuvres ? 

A travers mon travail, j'exprime le métissage. L'univers ethnique qu'on peut trouver dans certaines de mes œuvres est sans cesse mis en confrontation avec un univers plus urbain, plus occidental. Le voyage quant a lui s'exprime dans le fait que je crée une géographie en faisant voyager mes guerriers bantus à travers le monde.
 
 

©Kouka – Guerriers bantus, Azmmour, Maroc (2013)

©Kouka – Guerriers bantus, Azmmour, Maroc (2013)

 

©Kouka – Guerriers Bantus, Rio de Janeiro, Brésil (2008)

 

Comment décririez-vous votre style ?

Brut et réfléchissant, expressionniste et réaliste, singulier et pluridisciplinaire.
 

©Kouka – Guerrier Bantu, Hommage à Madiba (Vitry-sur-Seine, 2013)

 

© Kouka – Guerriers Bantus, Azmmour, Maroc (2013)

 

Parlez-nous de votre exposition New HeArt City Project...

Cette exposition est le résultat d'une résidence de 4 mois au sein de "New HeArt City project", où j'ai décidé pour la première fois de représenter mes guerriers bantus dans un univers différent que l'espace urbain. Le travail en galerie étant totalement différent de celui dans la rue, j'ai du m'attacher a créer de nouveaux décors parfois artificiels parfois chargés d'histoire comme peuvent l'être  les murs des villes.

 

©Kouka - Sans titre (2013), Acrylique et papier marouflé sur toile, New heArt CitY Gallery, Paris

 

Quelles sont vos aspirations et projets à venir ?

Prendre le temps de finir tous les projets que j'ai commencé !
 

©Kouka – Bills, Jouy-en-Josas (2012)

 

 

Retrouvez Kouka sur :

Site Officiel

Facebook

YouTube

Bandcamp 




Guerrier Bantu - Opus délits #21 (Critères Editions) 
Commandez cet ouvrage ICI 

 

! EXPOSITION A VOIR !

DECOUVREZ D'AUTRES ARTISTES DE L'EXPOSITION :

INTERVIEW DE L'ARTISTE OUVRIER
INTERVIEW DE FRED CALMETS
INTERVIEW DE HADRIEN DURAND-BAÏSSAS
INTERVIEW DE LEVALET
INTERVIEW DE ARNAUD RABIER "NOWART"
INTERVIEW DE PAELLA
INTERVIEW DE PIOC PPC
INTERVIEW DE ZOKATOS
INTERVIEW DE JADIKAN

  • Alice Oziol
    (Owner)
    • 2014-09-05 16:12:26
    • 6,861 views
  • Tags - #graphisme #paris #street art #graffiti #INTERVIEW #kouka #guerrier bantu #l'enfant blam #article kouka
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI