The Buns bousculent les convenances !

SPONSORED

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Si l'habit ne fait pas le moine, le tailleur et le chignon ne font pas plus la secrétaire : The Buns en sont la preuve vivante. Sous leur apparence "tirée-à-quatre-épingles", ces dernières cachent l'anticonformisme et la fougue du bon vieux Rock comme on l'aime : simple et ultra efficace. 

 

©The Buns

©The Buns


Comment en êtes vous venues à la musique ?

Julie : J'ai commencé la musique à 7 ans avec le piano, puis à 15 ans mon père guitariste m'a appris la guitare. Je chante depuis que je suis toute petite ! J'ai commencé à être musicienne professionnelle en accompagnant des artistes. C'est comme ça que j'ai rencontré Emilie. Nous avons toutes les deux accompagné un chanteur en 2010. 

Emilie : J'ai commencé la batterie à 10 ans en rencontrant un batteur au cours d'un voyage au Portugal. Puis conservatoire, école de musiques actuelles et groupes à partir de 15 ans.
 


©The Buns
©The Buns


Êtes-vous nostalgiques des 50's ? Qu'est ce qui vous plaît dans cette époque ?

Julie : Nostalgique pas vraiment. C'est l'esthétique de cette époque qui nous plait. Les femmes étaient très coquette, toujours bien coiffées... C'est une période d'émancipation pour elles surtout vers la fin des années 50. Elles travaillent, elles ne sont plus de simples femmes au foyer. Cette idée de liberté naissante à cette époque nous plait beaucoup. Musicalement évidemment il y a de nombreuses influences. A la fois le rock avec Elvis Presley, Chuck Berry, mais aussi tout ce côté glamour avec des femmes comme Marilyn Monroe et les harmonies vocales des Chordettes par exemple. Je pense qu'avec The Buns on s'inspire de l'énergie rock de cette époque et du glamour des femmes tout en ayant un son un peu plus moderne, bien ancré dans notre époque.

Emilie : c'est aussi le contraste entre le côté guindé des secrétaires 50's et le côté rock qui nous intéressait. Faire sauter les convenances, les préjugés, et le machisme en restant perchées sur des talons de 10cm, telle est notre mission !

 

 

Parlez-nous de vos influences...

Julie : Pour les influences plus récentes, disons Little Barrie, The Black Keys, Led Zeppelin, T.Rex

Emilie : le rock, de 1950 à 2014, anglais et américain...


The Buns au Zénith de Lille en première partie d'Indochine officiel
Photo : © Sarah Desti - Compte Pro

 

Molly et June sont deux personnages qui utilisent la musique pour se lâcher et se détacher de leur quotidien et leur condition de femmes des 50's. Peut-on vous qualifier d'artistes engagées ?

Julie : Engagées non, c'est juste un petit clin d'oeil à cette époque qu'on aime pour toutes les raisons citées au dessus. L'idée de liberté, qu'elle soit liée au années 50 ou aux années 2000 est la même. Se détacher du quotidien est une envie qui n'a pas d'époque. Ces personnages auraient pu être deux filles d'aujourd'hui.

Emilie : c'est sûr qu'en comparaison avec les Pussy Riot, non, nous ne sommes pas des artistes engagées ! La liberté que nous défendons et dont nous jouissons, nous ne nous sommes pas battu pour l'avoir. Dans un autre pays ou à une autre époque nous aurions pu être des artistes engagées. 

 

 

Comment procédez-vous pour écrire ?

On fait ça à quatre mains. On compose toute les deux. Parfois ça part d'une rythmique de batterie, ou d'un texte que l'une a écrit et qu'on fini ensemble, ou bien d'un riff de guitare. 
 

3 mots pour décrire votre musique ?

Rock, glamour, coiffé-décoiffé ou tiré-à-quatre-épingles. Bon, ça fait plus de trois mots... :)

 


©The Buns
 

Quels sont vos temps forts en 2014 ?

Toutes les dates et actualités sont sur notre page facebook !
 


Le mot de la fin ?

Ce n'est que le début... ;)


Retrouvez The Buns :
Sur Artistup
Sur Facebook
Sur Soundcloud

    • 2014-09-05 15:46:41
    • 2,701 views
  • Tags - #rock #musique #The Buns #50's #années 50 #Inouïs du printemps de Bourges
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI