GoddoG, graffeur de rêves

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

GoddoG est un touche-à-tout qui peint et dessine selon ses envies du moment, sans jamais de poser de limites. Fort d'une inspiration puisée chez les "maîtres" (Wharol, Basquiat, Haring), dans ses voyages et son environnement immédiat, il réalise des oeuvres très variées, où sa patte est toujours reconnaissable !

 

Peux-tu nous parler de ta première rencontre avec le graff ?

J’ai commencé le graff à 16 ans, parce que le côté « interdit » m’intriguait, ainsi que tout ce que ça générait comme culture, ce qui se passait aux états unis autour du tag, du hip-hop, et des différentes cultures alternatives New-Yorkaise… Et puis, j’avais un bon pote qui en faisait pour lui dans son coin et qui m’a initié. Au début j’étais plus un tagueur, même si j’ai fait vraiment très peu de graffiti vandale. Pour moi le tag c’est un vrai Art, faire un beau tag n’est pas donné à tout le monde. Donc ma première approche c’était vraiment ça : comment réussir à trouver un équilibre entre la lettre & l’espace. Sinon j’ai toujours aimé dessiner, depuis tout petit.

 

© GoddoG

© GoddoG

 

Tu es aussi habile sur une feuille A4 que sur un mur de 3 mètres par 4. Tu commences par faire des croquis ou c’est 2 choses différentes ?

Il y a deux méthodes : soit je travaille sur un mur qui « me parle » avec une ambiance, un espace, et je m’adapte en fonction en faisant juste un petit croquis avant de commencer. Mais la plupart du temps, je prépare des croquis à l’avance selon mon inspiration du moment en vue de prochaines peintures. 

 


© GoddoG

© GoddoG

 

Ton univers est fantastique, coloré et original. Voici des thèmes que nous avons repéré dans tes œuvres, dis-nous si nous avons vu juste :


Sentiments humains : tristesse ennui solitude désespoir…

Oui complètement. Je travaille dans le social depuis un bon moment, donc forcément je vois des choses qui ne sont pas toujours gaies… Et dans tous les cas ça m’inspire, cet isolement, cette solitude…
 

Mythologie : centaures, créatures ailées, cyclopes…

Depuis que je suis petit, j’ai toujours été fasciné par les différentes cultures ethniques et tribales qu’elles soient Africaines, Indiennes…Elles m’inspirent beaucoup. Et puis je suis originaire de Sardaigne, et là-bas il y a quasiment une culture différente dans chaque village. Donc, je ne pense pas que ça soit anodin ! J’aime les costumes, les codes culturels, et l’impact identitaire de cette culture. D’ailleurs ça fait un peu penser à l’Art Africain avec des masques à longues cornes, des peaux... J’y suis retourné il y a trois ans et ça m’a bien inspiré. Et puis avec internet on a vite fait de tomber sur des photos d’anthropologues.
Par ailleurs, il y a aussi le voyage ! J’ai eu la chance de pas mal voyager en Thaïlande, au Vietnam, en Inde, en Indonésie, en Malaisie… La culture des Arts Asiatiques m’a également beaucoup inspiré. J’aime ces pays que ce soit pour leurs aspects religieux, esthétiques et culturels…
 

Théâtre, comédie ?

Habitant sur Avignon, il est difficile pour moi d’y échapper ! L’histoire des masques qu’ils soient de commedia, vénitiens, africains ou autres m’a toujours intéressé et intrigué. Mes peintures tournent aussi beaucoup autour du rêve, pas forcément nocturne d’ailleurs parce que je rêve tout autant la journée, donc ça explique un peu tout le côté fantastique. J’ai toujours aimé le côté féérique, l’illustration pour adultes mais qui rappelle l’enfance, du coup je m’inspire beaucoup des illustrations jeunesse.

 

© GoddoG

© GoddoG

 

Ton trait rappelle parfois Keith Haring. C’est une de tes influences ?

Keith Haring c’est un maître ! Et je ne pense pas être le seul à être sensible à ce fameux trio d’une époque révolue… Haring, Basquiat et Warhol. Ce qui m’a toujours plu chez Keith Haring c’est cette simplicité du trait qui n’est qu’apparente, cette rapidité à se montrer, comme au début de sa carrière dans le métro par exemple… Et puis ensuite il y a eu toute cette réflexion autour de l’éventuelle marchandisation de son travail, c’est très intéressant.
Ces mecs-là ont marqué leur temps et ont permis à mes yeux de lancer une nouvelle génération d’artiste en créant un nouveau regard sur l’Art avec un grand A. 

 

© GoddoG

© GoddoG

 

Certaines œuvres rappellent Noël, avec beaucoup de références au bois…

J’aime ce côté hybride, pour moi ça rejoint la question des tribus. Du coup tout ce qui tourne autour de la nature me plaît, je suis autant citadin que campagnard. Les bûches coupées, les branches et autres matières végétales reviennent régulièrement d’une manière limite « obsessionnelle ».
Après, je t’avouerai que je ne suis pas un grand fan de la magie de Noël.

 

© GoddoG

© GoddoG

 

Tes œuvres sont-elles de plus en plus abstraites…?

Oui ce sont mes nouvelles créations. Je m’éloigne de plus en plus du figuratif pour aller vers des pièces plus abstraites et graphiques ! Ça fait un moment que je m’éloigne du graffiti classique, j’aspire à autre chose. J’ai envie d’aérer mes pièces, de les rendre un peu plus graphiques, tout en essayant quand même de rester dans mon univers. Donc c’est un peu délicat, surtout parce que j’ai des phases avec des envies différentes, mais je ne me mets aucune contrainte, j’avance sans œillères, tout en gardant ma ligne de conduite. Si demain j’ai envie de me remettre au figuratif à fond je le ferai ! 

 

© GoddoG

© GoddoG


Tu es partisan de la libre interprétation par le public ou y a-t-il des clefs à détenir pour apprécier pleinement ton art ?

Je suis très à l’écoute, mon art n’est vraiment pas fermé… Chacun a sa sensibilité. Quand je crée, je ne me dis pas « je vais faire passer telle émotion », je crée pour moi, en fonction de mes envies et contraintes du moment, et ensuite si ça me plaît je garde, j’encadre, ou sinon je mets de côté. Rien n’est réglé, je sais que j’aime bien travailler en séries, par exemple en ce moment je suis sur une série inspirée du cubisme, je vais peut-être faire 10 œuvres et puis je passerai à autre chose… C’est ce qui fait la diversité de mon travail.

 

© GoddoG

© GoddoG

 

Tu es très prolifique, la peinture c’est un besoin de tous les jours ?

Oui, complètement. Je peins quand j’ai le temps, et je suis un peu boulimique de la peinture ! C’est un équilibre qui s’est installé dans ma vie, si tu me retires mes pinceaux et mes bombes, au bout de 15 jours ça va commencer à me titiller !
A une période je peignais un mur par semaine, j’ai un peu ralenti parce que j’ai d’autres projets notamment sur papier. Maintenant, je préfère partir sur des projets plus imposants, et passer deux jours sur une peinture plutôt que de faire ça en une demi-journée.
 


 

 

Tu as collaboré avec RNST, il y a d’autres collaborations passées ou futures dont tu voudrais parler ?

C’est un bon pote ! Je passe par lui pour faire mes sérigraphies, on se connaît bien. On ne fait pas du tout le même boulot puisqu'il fait des pochoirs mais on arrive à se rejoindre parfois sur des peintures murales, j’aime beaucoup ce qu’il fait.
Je suis toujours content de rencontrer des artistes différents, c’est super enrichissant ! 
A l’heure d’aujourd’hui, j’ai peint avec différents artistes…Je pense à Amose de Lille, Kashink, BaulT, Sixo, Alber, Pedro… Trop de monde pour tous les citer ! Il y a également la scène marseillaise Ohido, Virginie Amo… j’en passe !!!

 

© GoddoG

© GoddoG

 

Des projets, actus, expos à venir ?

Je vais exposer au festival K-Live à Sète fin mai, je suis content parce qu’il y a du beau monde : HONET dont j’apprécie le travail depuis un moment. Mais également BAULT, Virginie AMO, SETH, mais aussi KASHINK.
Fin mars début avril je monte une semaine à Londres pour peindre un restaurant, je suis content car il souhaite que j’amène mon univers.
D’autre part, j’expose au SPOT à Nîmes début Avril aux côtés de SANAIR un artiste à suivre de très près. Je vais exposer également à « l’appartement », galerie d’art de Marseille, l’expo devrait être au mois d’octobre. J’ai aussi une autre expo à venir à Paris, dans la salle de concert « l’international ».
Sinon, j’aimerais partir au Chili, il y a une grosse scène peinture, et je veux découvrir l’Amérique du Sud, rencontrer encore d’autres peintres et peindre sur place.
Ah et surtout, je voudrais monter un projet avec un conteur, toujours en rapport avec le monde de l’enfance : j’adorerais illustrer un conte et je cherche une belle histoire qui me parle… J’ai une petite idée d’histoire assez moderne, autour des thèmes du consumérisme par exemple, mais je ne veux pas le faire seul parce ma plume n’est pas parfaite. Un conte jeunesse qui parle tout autant aux parents qu’aux enfants.



GoddoG expose avec SANAIR le 16 avril au SPOT de Nîmes !

Le mot de la fin ?

Je suis agréablement surpris de tous les retours, parce que je bosse dans mon coin, et même s’il est vrai qu’avec internet l’info circule bien, ça fait toujours un grand plaisir d’avoir des retours sur mon travail. J’espère qu’il y a des belles choses qui vont continuer d’arriver, et en tout cas je ne suis pas près de lâcher mes bombes et mes pinceaux ! Je ne compte pas en faire une profession parce que ce n’est pas le but mais je veux continuer afin de rencontrer toujours plus de monde, voyager et être heureux !

 

© GoddoG

© GoddoG

 

! EXPOSITION COLLECTIVE !

DECOUVREZ D'AUTRES ARTISTES DE L'EXPOSITION :

INTERVIEW DE BAULT
INTERVIEW DE PABLITO ZAGO
INTERVIEW DE RNST
INTERVIEW DE BIG BEN

 PAGE FACEBOOK L'EXPO DE OUF!

Retrouvez GoddoG :

Sur Facebook
Sur Blogspot
Sur Flickr 

    • 2014-09-05 15:43:04
    • 3,530 views
  • Tags - #dessin #graff #indé #Voyage #afrique #GoddoG #Tribal #Sardaigne #Keith Harring #Jean Michel Basquiat #Andy Warhol
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI