Liliwenn : "l'art ne s'explique pas, il se ressent"

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

Les oeuvres de Liliwenn éveillent les sens, sollicitent notre sensibilité et spiritualité originelles car "l'art ne s'explique pas, il se ressent." Avec une forte empreinte métaphorique et parfois symbolique, ses fresques se distinguent par leur aspect interculturel et intergénérationnel. Elles font appel à l'essentiel, au côté sauvage de l'être humain plongé dans le monde moderne et de hautes technologies. C'est une invitation à revenir au fondamental, à la "source" de l'humain et à retrouver son humanité. Prenez le temps aux côtés de Liliwenn de vous rappeler que l'homme est lié à la nature, source d'enseignement et de richesse... c'est une question de survie !

 

Qu'est-ce qui vous a décidé à faire du graff ?

Depuis mes 17 ans je voulais peindre dans la rue. Le trajet a été plus compliqué et souvent dévié car on ne choisit pas toujours son chemin et les choses ne sont pas toujours fun mais à un moment donné la vie m'a ramenée à ce que j'ai toujours voulu faire. Et quand on y a vraiment goûté on ne peut plus s'arrêter. J'y ai pensé très longtemps avant de me lancer vraiment. Le déclic ça a été mon ami Solo One, graffeur à Londres qui m'a poussée à venir le rejoindre pour peindre là-bas. J'adore peindre sur mural que ce soit en pleine rue ou dans des lieux désaffectés car il n'y a aucun cadre et c'est une véritable prise de liberté. Cela n'a rien à voir avec le travail sur toile et je trouve que les deux se complètent bien selon si j'ai envie de bouger, prendre l'air, me retrouver confrontée aux éléments, voyager, découvrir, échanger ou si j'ai envie de m'isoler seule, au calme et prendre le temps. Je ne peux me passer ni de l'un, ni de l'autre.

 

Liliwenn

© 2011 - collaboration Liliwenn et Djalouz - credit Ti Adam

RETROUVEZ L'INTERVIEW DE DJALOUZ SUR ARTIST'UP

Liliwenn© Liliwenn - Brest - 2013 

 

"La pêche miraculeuse" - Mural Boom.K & Liliwenn
Musique Mattic & Mononome 

 

Peut-on dire que vos oeuvres sont d'inspiration ethnique ou tribale ? 
Pouvez-vous nous parler de vos sources d'inspirations ? 

Je ne qualifierais pas mes oeuvres de ethniques (du moins pas volontairement). Elles peuvent concerner, toucher (ou pas) chaque être humain sans distinction culturelle, sociale ou générationnelle car elles n'ont d'appartenance à aucune culture ou population précisément. Elle ne sont pas non plus d'inspiration tribale, même si la présence d'ossements peut faire pencher en ce sens selon l'interprétation qu'on en fait. C'est ça qui est intéressant, on lance une idée, une scène, un personnage et chacun se créé sa propre histoire. C'est peut-être aussi pour ça qu'il est difficile pour beaucoup d'artistes d'expliquer leur travail, l'art ne s'explique pas, il se ressent. Et ce de différentes façons selon les personnalités, expériences et influences propres à chaque spectateur. Pour ma part c'est souvent après coup que je comprends mieux voire analyse pourquoi j'ai dessiné ou peint ceci ou cela. Sur le moment je ne conscientise pas. Une idée surgit, une inspiration et je la suis ou la note pour plus tard.

 

Liliwenn

© 2012 - collaboration Liliwenn et Bom K - Londres
 

Liliwenn

© Liliwenn
 

Vous peignez des personnages avec des masques. Pouvez-vous nous en dire plus ?


Ce que je peins actuellement est beaucoup plus personnel que ce que je faisais avant. Je suppose que c'est par rapport à certaines choses que j'ai vécues ces deux ou trois dernières années qui font prendre conscience de l'essentiel. C'est là d'ailleurs que les crânes et ossements interviennent. On est dans le primaire, l'instinctif, l'originel, la nature sauvage de tout être. Le fondamental. Ca fait du bien dans un monde 2.0 de revenir à l’essentiel. De se rappeler également que, nous le voulons ou non, nous sommes connectés à la nature. Il y a en parallèle un aspect métaphorique, voire spirituel et parfois symbolique. Les os ne représentent par ailleurs pas que la mort mais également la solidité. Ce qui est paradoxal avec une représentation souvent de nus et de fragilité. Les mécanismes souvent présents peuvent représenter les cycles, le temps, le renouvellement permanent. Difficile d'expliquer tout cela, c'est surtout un ressenti qui peut concerner tout le monde car nous sommes tous faits de chair et d'os.

Quant aux masques, ils s'agit des masques portés par nombre de personnes car aujourd'hui qui se montre tel qu'il est? On porte un masque pour mentir, pour se donner une image, image qui règne socialement. On peut en porter un pour se protéger, pour manipuler... Tant de personnes portent des masques. J'ai mis beaucoup de temps à intégrer cela et j'ai encore du mal aujourd'hui à l'accepter.

 

'Splice the Mainbrace' is the second single from ASM's new album "CROWN YARD" - Directed by David Sedlaczek, featuring Liliwenn. 2011

 

Liliwenn © Liliwenn - Husfreyja
 

Liliwenn
© Liliwenn - Buenos Aires - credit photo Awll
  

Petite fourmi from OAOFB on Vimeo.
CRIMES OF MINDS - EPISODE #4 - 2011
"Petite Fourmi' est une vidéo réalisée par Fred Louot dans le cadre du projet Crimes of Minds.
Musique : Sinuous - Peinture : Liliwenn - Production : OAOFB.
 

Avez-vous des projets, des expos à venir ?


Quelques murs, beaucoup de peinture et plus de temps en atelier. Quelques voyages se sont profilés depuis janvier. Après Los Angeles et Berlin je reviens tout juste d'Erriadh (Tunisie) où j'ai eu le plaisir de participer à un très beau projet. Une belle aventure artistique et humaine. Peut-être la Grèce à venir, j'attend de voir si ça se confirme. Peut-être également un petit livre dans quelques mois. Difficile d'en dire plus tant que rien n'est sûr mais on peut suivre toute mon actualité sur mon site et sur les réseaux sociaux.

 

Liliwenn

© Liliwenn - Toulbroch - 2010 - credit Kevin Perro

 

RETROUVEZ LILIWENN SUR :

  • Artist UP
    (hôte)
    • 2014-09-03 15:46:47
    • 5 155 views
  • Tags - #graphisme #illustration #street art #dessin #nature #humain #visuels #visages #Masques #fresques #liliwenn #djalouz #tour paris 13 #metaphore #symbolique #sauvage
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI