Le corps en mouvement, par Gilles Aguilar

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Gilles trouve son bonheur dans les choses simples. Intitié jeune à la technique argentique, il aime prendre des clichés de la vie quotidienne dans ce qu'elle a de plus authentique. Pour lui, les seules retouches sont parfois le recadrage et quelques filtres. Les danseurs amateurs sont pour lui la base de cette spontanéité qu'il recherche tant. Discret, il s'efface pour laisser place aux danseurs et ainsi capturer un moment unique.
 

Depuis quand t’intéresses-tu à la photographie ? Quel a été le déclic ?

Je fais de la photo depuis mon adolescence, j’ai appris à faire de la photo avec un photographe qui était le père d’un ami. A l’époque c’était une passion. J’ai commencé par l’argentique car le numérique n’existait pas. Je reste très proche de ce mode de travail. Je n’utilise jamais de logiciel. Je recadre, utilise parfois des filtres mais je ne fais pas de retouche particulière.


GILLES AGUILAR © Gilles Aguilar
 

Pourquoi t’intéresser à la danse, au corps en mouvement ?

J’ai commencé à m’y intéresser par hasard, suite à une rencontre. Toutes les photos que j’avais faites jusqu’à présent ne me satisfaisaient pas vraiment. Seul le portrait ou les situations quotidiennes m’intéressaient. Avec la danse j’ai vraiment retrouvé l’esprit qui me convenait : saisir l’instant, figer des portraits… la relation avec le danseur est très différente que celle avec les comédiens par le fait que leur corps s’exprime a travers la danse. Cela créé des liens avec le photographe.


Gilles Aguillar © Gilles Aguilar
 

Gilles Aguilar© Gilles Aguilar

 

Es-tu photographe de métier ? Si non, ton métier a t’il un rapport avec l’art visuel ?

Non je ne le suis pas, c’est une activité parallèle à ma profession. Je suis ingénieur en environnement. Cela n’a pas de rapport avec l’art visuel même si j’aime mélanger certaines choses. L’aménagement urbain a en partie façonné cette vision que j’ai de la ville et d’un point de vue architectural cela concorde avec mon état d’esprit lorsque je prends des photos.

 

Gilles Aguilar© Gilles Aguilar
 

Quelles sont les conditions dans lesquelles tu préfères travailler ?

Je me considère plus comme un photographe de reportage qu’un artiste photographe. Je fais des photos de ce qu’il se passe dans son authenticité. Je ne vais pas aller chercher la lumière là où elle n’est pas. Je recherche l’instant pris sur le vif, la lumière et les conditions du moment.


Gilles Aguilar© Gilles Aguilar


Sur quels événements es tu présent ? Dans quels lieux pouvons-nous te trouver ?

Je fonctionne beaucoup par réseau, je travaille en fonction des gens et non du lieu. Je suis lié au Pole Pik où je prends beaucoup de photos, Il y a des compagnies avec qui j’ai créé des liens comme la compagnie Acte. En échange des photos que je fais pour elle, la compagnie me prête le studio d’Héridaux. C’est avec la compagnie Acte que j’ai commencé à faire des photos suite à une rencontre avec une des danseuses.

Je suis également présent à l’INSA , au théâtre de l’Astrée où j’accompagne les danseurs dans leurs différents projets comme avec le festival Chaos Danses par exemple. Je trouve que la manière qu'ont les amateurs d'aborder la danse regorge de surprises et de spontanéité. J’aime beaucoup travailler avec eux.

A LIRE SUR ARTIST'UP INTERVIEW DE LA COMPAGNIE ACTE !


Gilles Aguilar © Gilles Aguilar


As-tu déjà exposé ?

J’ai déjà exposé plusieurs fois. Une exposition permanente se trouve dans le hall du Pole Pik. J’ai également fait une exposition dans le restaurant chez Richard, à Gambetta.

En 2010, j’ai exposé dans le cadre de l’association ICARE, structure de réinsertion par l’activité économique pour aider les personnes à s’insérer en exerçant des petits métiers. L’exposition se présentait sous la forme d’un Labyrinthe qui évoquait le parcours de ces personnes. De format A1, les photographies étaient pendues par des fils et au verso figuraient des textes sur la vie de ces personnes en réinsertion.

 
Gilles Aguilar© Gilles Aguilar


Gilles Aguilar

© Gilles Aguilar


Quels sont les événements à venir dans ton agenda ?

Je vais sûrement être présent pour le festival LES INVITES de Villeurbanne en juin.

En décembre je serai au festival Karavel organisé par Mourad Merzouki.


A LIRE SUR ARTIST'UP INTERVIEW DE MOURAD MERZOUKI

Gilles Aguilar © Gilles Aguilar

RETROUVEZ GILLES AGUILAR :

Sa Page Facebook

    • 2014-09-03 14:04:08
    • 3 131 views
  • Tags - #photo #photographe #danse #corps #Chorégraphie #mourad merzouki #Pôle Pik #reporter
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI