Agnostic, artiste du label "Tapage Nocturne"

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité


Agnostic Alias Maxime Gavet est un jeune DJ présent sur la scène électronique lyonnaise depuis plusieurs années. Après de multiples résidences, il est désormais établi au Distrikt (Lyon) aux côtés de Vankiz alias Sophia où il fait ses preuves et a remporté le "DJ Contest" en 2013. Musicien autodidacte, Maxime a exploré de nombreux instruments avant de se passionner pour le mix où il dit pouvoir retrouver tous ces instruments qui ont rythmé ses débuts. Depuis quelques mois Agnostic a rejoint le label Tapage Nocturne.

 

AGNOSTIC

 

Maxime, peux-tu nous parler de ton parcours, de ce qui t’a conduit vers la musique électronique ?

Je suis autodidacte. Depuis tout petit, je passe d’un instrument à l’autre. À 12 ans, j’ai eu ma première guitare et à 14 ans j’ai formé mon 1er groupe. Depuis mon adolescence, je jouais avec des petits groupes de musique rock. Je suis d’ailleurs resté deux ans avec un groupe où on commençait à bien travailler, nous avions même enregistré en studio et sorti un maxi de 7 titres. 

Après le bac, j’ai fait une formation ingé-son. Cela m’a donné de solides bases dans l’univers audiovisuel. En parallèle j’étais régisseur dans des endroits comme à la Marquise. J’ai eu la chance de travailler au Transbordeur (LYON), au Marché Gare, au CCO avec des artistes internationaux. J’ai également effectué 2 tournées européennes et une sur le continent canadien et américain. À la fin de la 2ème année, j’ai effectué un stage en production. De là, j’ai commencé à créer mes propres sons puis je me suis rapproché du monde de la nuit.

Mes premières grandes soirées en tant que DJ ont démarré au Yes qui est maintenant le Distrikt et où je suis désormais résident.

 

AGNOSTIC© Agnostic

 

Que recherches-tu dans la musique électronique ? Que t’apporte-elle ?

Je suis très ouvert à tous domaines musicaux. La musique électronique m’a toujours attirée, c’est une musique que tu peux créer seul en retranscrivant tous les instruments que tu souhaites. Tu peux créer des mélodies à partir de rien du tout, tout transformer par le biais des procédés électroniques et c’est passionnant et fascinant de pouvoir créer seul et à partir de rien, et ainsi faire appel à son imagination.

Durant ma formation d’ingé-son, j’ai eu des cours d’histoire de la musique électronique, cela m’a vraiment captivé et permis de comprendre beaucoup de choses.

J’ai l’esprit vadrouilleur, créatif et curieux, j’aime beaucoup créer, la musique est un bon point de repère qui permet de me canaliser. Pour moi c'est donc un excellent moyen de retranscrire mes émotions.

 

FLYER DISTRIKT

 

T’intéresses-tu à d’autres styles musicaux ? Si oui, comment influencent-ils ton travail artistique ?

Je m’intéresse à beaucoup d’instruments et de par ce fait, à beaucoup de styles musicaux. J’ai déjà utilisé des sonorités classiques pour une commande à l’occasion d’un court métrage. Le rendu était doux, très intéressant. Lorsque je créé pour moi, j’aime mélanger les sonorités, créer un univers particulier, au croisement de plusieurs influences musicales.

 

 

Créés-tu tes propres sons ?

Oui, mais pour le moment ce sont des œuvres très personnelles avec une ambiance psyché qui correspond beaucoup à mon esprit lorsque je me laisse aller. C’est plus une forme de « littérature musicale », un récit personnel et non une musique spectaculaire dédiée à l’écoute du grand public. En ce moment je travaille sur d’autres sons que je pourrai proposer sous mon nom d’artiste très bientôt.

 

AGNOSTIC 

 

Peux-tu nous parler des événements, lieux où tu t’es produit et de tes collaborations ?

Le Distrikt XII avec Charles Mellies a été le début de tout. J'y suis résident depuis septembre 2013.

J’ai pu partager l’affiche dans divers lieux lyonnais avec des artistes tels que : Kiko, Robosonic, Vito, Spencer K, Traumer, Kellerkind, Acid Soda, Jonathann Cast, Miimo, Pascal Roeder, Rule aka Orm, St Jean, Didier Largemain, Vankiz, Julio Lecha, Harkad… 

J’ai joué plusieurs fois à la Marquise. Je me suis également produis à l'Open BBQ chez Tata Lili avec Electro No Limit été 2013, à la Plateforme, aux Workshop Sessions, au Grand Salon et au Petit Salon, au 42 pour les soirées « Canicule » pour des sessions filmées et diffusées en live, à l'Open Air XLR à l'été 2013, dans divers soirées privées et dernièrement à l'Open Air Oxygène à Guillotière devant un public de plus de 8000 personnes.
J'ai été DJ résident au Big White pour des apéro-sonores 2012-2013 ainsi qu'aux Planches pour les apéros lounges du vendredi soir été 2013. 
J’ai aussi remporté le DJ Contest du Distrikt en 2013. 

 

TAPAGE NOCTURNE 

 

Tapage Nocturne est le label qui te produit. Comment es-tu arrivé à cette collaboration, cette rencontre ?

Je me suis vite bien entendu avec Florent et Victor, mon style de musique leur a tout de suite plu. Ma première date avec eux était aux côtés de Kellerkind qui est une bonne tête d’affiche. Nous avons joué à la Marquise et la soirée s’est vraiment bien déroulée. Notre collaboration est partie de là.
J’ai commencé à proposer mes services dans plusieurs boîtes et à force de me produire au Distrikt, des personnes me voient jouer et commencent à me contacter.

 

 

 

Peux-tu présenter le Label Tapage Nocturne ? Sa date de création, les membres qui la composent, ses partenaires et événements ?

Tapage Nocturne est une association 1901, créée depuis juin 2013 et compte désormais 12 artistes à son actif. Deux mots évocateurs qui cachent une équipe de passionnés et d’amoureux de la musique. Nous prônons des valeurs simples, vraies et humaines. Un de nos buts premier est le partage ; le fait de se rassembler autour de causes communes, et de faire naître des moments magnifiques, la base de notre motivation.
Jeunes et éclectiques, nous avons, depuis les débuts, toujours voulu proposer des plateaux colorés, progressifs, et ne pas se limiter à un style en particulier. Par exemple « Outrance », est un concept axé Trance, ou encore « Pulsion » résolument Bass Music et Electro Soul. Nous pouvons également citer les soirées « Opium » que nous réalisons avec les lascars du XLR Jouissive Events et où sont sélectionnés des Djs ayant un parcours atypiques (Harvey Mc Kay, Riton, Rebekah…), et les fameuses « Tapage Nocturne invite » qui elles sont axées Techno, pour des programmations lourdes, où est mis en avant le fleuron national des Technophiles (Ron Costa, Sidney Charles, Leghau, Nicolas Cuer...).

 

 

 

Ayant une véritable toile de partenaires (XLR Jouissive Events, Electro News, 1001 Bass, Make x Lyon, Station Essence, Kiblind…) variant selon les concepts, on peut dire que l’association est supportée par une grande partie des acteurs du monde la nuit à Lyon.
Au niveau de son équipe, le noyau dur est formé par les trois fondateurs ; Alexandre Quintana, Florent Aguerra et Victor Peillon. Le Noyau tendre lui est plus grand avec une dizaine de personnes, allant du représentant au chargé technique. Et enfin, nous avons également une dizaine de dj’s, tous de la maison et eux aussi éclectiques, allant de la House à la Moombah Core.

Pour plus de détails, tout est sur notre site web : www.tapage-nocturne.eu

 

TAPAGE NOCTURNE EU

 

Comment se passe la collaboration au sein du label ? Quels rapports entretenez-vous ?

Pour moi c’est un peu comme une petite famille, on est très proche et il y a une très bonne ambiance au sein de l’équipe. Nous nous entraidons et sommes contents de travailler ensemble. Récemment on  a fait un shooting professionnel pour illustrer le site qui est désormais disponible sur cette adresse : http://www.tapage-nocturne.eu Pour l’occasion nous avons été accueillis par le salon de coiffure Le baronet noir barbier dans Lyon 6ème. C’était très convivial et le shooting était original, ça m’a bien plu.

 


TAPAGE NOCTURNE TEAM
 © Tapage Nocturne
 

Retrouvez INTERVIEW Artist'Up de XLR PROJECT
partenaire du label Tapage Nocturne


 Retrouvez Agnostic sur :

Facebook
Soundcloud


 

Retrouvez le Label Tapage Nocturne sur :

Facebook
Site Officiel

    • 2014-08-31 22:09:32
    • 18 220 views
  • Tags - #électro #Lyon #mix #label #dj #musique éléctronique #xlr project #tapage nocture #platines
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI