VANESSA DZIUBA, exploratrice du dessin contemporain

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Le dessin est au coeur du travail plastique de Vanessa Dziuba. Telle une exploratrice, elle arpente des paysages qui lui font perdre les sens, allant d’une forme organique jusqu’à l’abstraction. La nature est son terrain d’observation, elle en dégage les formes et les étapes de création pour malaxer ce qui nous entoure et le reproduire, afin d’en comprendre toute la complexité.
Portée par la synergie créatrice, Vanessa Dziuba fait également partie du collectif Modèle Puissance et de l’équipe rédactionnelle de la revue Collection

  

montagne-bassins-dziuba

© VANESSA DZIUBA -montagne-bassins


Parlez-nous de votre parcours... 

J'ai toujours dessiné aussi loin que je m'en souvienne. Je me suis donc naturellement engagée dans des études d'art. Dans un premier temps, j'ai fait une licence à l'Université de Metz en arts plastiques puis j'ai poursuivi par un dnsep à l'école des beaux arts de Paris. Depuis, je suis installée dans un atelier à Montreuil.


l'exposition-du-catalogue-modèle-puissance© VANESSA DZIUBA- l'exposition-du-catalogue-modèle-puissance


Vous faites partie du collectif « Modèle puissance ». Comment s'est passée la rencontre et qu'a-t-elle changée pour vous ?

C'est au cours de mes études à l'Université que j'ai rencontré Julien Kedryna et Nicolas Nadé. Jean-Philippe Bretin nous a rejoint lorsque nous avons décidé de monter ensemble un collectif en 2008. L'idée principale était de produire avec notre travail de dessin d'autres formes et propositions que nous ne pouvions faire qu'ensemble : produire des éditions, des multiples ainsi qu'élaborer des expositions. Nous ne souhaitons pas devenir éditeur du travail des autres, mais bien produire une synergie commune avec nos propres images. De là est né le collectif Modèle Puissance et s'en est suivie la création de livres comme Random, un livre édité à 100 exemplaires tous uniques puis plusieurs autres comme Supersymétrie, Uno Duo… ainsi que des expositions dont la dernière en date est L'exposition du catalogue qui a eu lieu en janvier dernier à la galerie 65 à EsadHar, l'école des beaux arts du Havre. Récemment, nous sommes allés assister au fashion show Paris museum tour d'Andrea Crews  pour laquelle nous avons réalisé une image qui a été imprimée sur rouleau de tissus. Différents dessins se retrouvent donc sur les pièces de la nouvelle collection pour l'été 2015.


architecture-noire-dziuba-2© VANESSA DZIUBA- architecture-noire


Quelle est l’histoire et les objectifs de la revue Collection ?

La revue Collection est un projet commun crée par des amis : Sammy Stein, Antoine Stevenot, Jean-Philippe Bretin, Julien Kedryna, Marine Le Saout et moi-même. Nous avons commencé à réfléchir au projet en 2009 pour éditer le premier numéro de la revue en mai 2010. Notre envie commune est de rencontrer des artistes, de discuter avec eux de dessin, de mettre en avant à la fois le travail d’artistes peu connus et celui d’artistes reconnus. Les artistes que nous choisissons proviennent de différents milieux : de l'art contemporain en passant par la bande dessinée et le design graphique. Notre revue est annuelle et bilingue, disponible en librairie française et à l'international. Nous travaillons actuellement au numéro 4 qui sortira en automne prochain. 


motifs-sur-motifs-dziuba-2-72dpi© VANESSA DZIUBA- motifs-sur-motifs


Parlez-nous de votre technique...

Je dessine principalement au crayon à papier, à l'aquarelle, au feutre et au stylo bille. Ma technique varie en fonction des séries de dessins sur lesquelles je travaille. Dernièrement, je me suis mise à faire des collages avec des papiers sur lesquels j'ai dessiné des motifs.  
 


architecture-noire-dziuba-3© VANESSA DZIUBA- architecture-noire


Comment composez-vous vos créations? Pouvez-vous nous parler plus précisément de la manière dont vous avez travaillé sur la série de dessins « Architecture noire » ?

Architecture Noire est une série qui a beaucoup évoluée avant de devenir ce qu'elle est aujourd'hui. Ces images proviennent d'un travail de mémoire que j'ai commencé à faire en 2003 sur des lieux où j'avais habité. J'ai retranscrit différents espaces au stylo bille. J'aime ce stylo pour sa matière spécifique qui me permet de cumuler des couches successives et créer de la transparence. Puis la série a évolué vers des formes de plus en plus abstraites, évoquant des éléments simples s'interpénétrant, se superposant. Ils créent des espaces non réels isolés de leurs contextes, proposant un espace dans lequel on peut naviguer, du vide et du plein.  J'ai été marquée aussi par ce livre l'Architecture de verre de Paul Scheerbart.
 


detail-montagne-bassins-dziuba.© VANESSA DZIUBA- detail montagne et bassins


Sur quel projet avez-vous préféré travailler ?

Je n'ai pas réellement de projet préféré, si je commence un projet c'est qu'en général il m'anime sinon je ne le fais pas. 



architecture-noire-dziuba-1© VANESSA DZIUBA- architecture-noire


Vous avez travaillé sur de nombreux supports. Avez-vous un support de prédilection ?

Je travaille principalement le dessin, c'est la colonne vertébrale de ce que je produis. Il m'arrive de plus en plus d'élargir mes médiums et de tenter de nouvelles expériences. Récemment, j'ai fait une lecture à partir d'un travail de recherches manuscrites. C'est quelque chose de nouveau pour moi mais qui me plaît bien. Tout dépend du projet, j'espère trouver ce qui est en adéquation avec mon propos. Il m'arrive aussi de faire des sculptures en plexiglass et avec d'autres matériaux comme de la terre.
 


motifs-sur-motifs-dziuba-1-72dpi© VANESSA DZIUBA-motifs-sur-motifs


Vous accordez beaucoup d’importance aux paysages et aux formes dans vos créations. Comment s'opèrent vos choix et qu’évoquent-ils ?

Quand on parle de paysage, c'est très vaste. On peut s'aventurer dans diverses directions, ce que l'on pense comme naturel et sauvage ou bien ce qui a été formé ou transformé par l'homme, c'est en ça que je m'intéresse autant à l'architecture qu'au paysage. Pour moi, je les aborde de la même façon. On peut penser au paysage comme un archétype, comme cette image de fond d'écran… Ce que l'on pense comme naturel mais que l'homme a forgé. Le paysage est un domaine vaste qui peut me mener à différentes réflexions suivant ce que j'en extraits. Isoler un élément, c'est produire un paysage, peu importe l'échelle, car on réalise un point de vue sur quelque chose. Je travaille sur l'étendue, l'espace, celui qui m'entoure ou celui que j'imagine ou projette. Il peut définir nos mouvements, notre manière de vivre et de penser. Je suis fascinée par l'imagerie scientifique, par la matière et sa composition. Toutes les formes que l'on peut trouver dans la végétation sont aussi pour moi des éléments captivants.  
 


courbe-dziuba.© VANESSA DZIUBA- courbe


Quelles sont vos sources d'inspiration ? Avez-vous été influencée par des artistes ?

Beaucoup de choses sont attrayantes et me motivent à me mettre au travail. Je lis beaucoup, Georges Perec a ouvert dans mon imaginaire de multiples portes, Romain Gary, Jean-Yves Jouannais, Richard Chapelle et Raymond Maufrais pour leur rapport si particulier au paysage. Pour ce qui est des artistes visuels, j'apprécie le travail de Michel Blazy, Gabriel Orozco ou encore Louise Bourgeois, Henri Matisse… J'ai eu l'occasion de voir quelques spectacles de danse comme Maggy Marin, Marco Berrettini, Miet Warlop, Nature Theater of Oklahoma qui m'ont permis d'imaginer d'autres possibles.


motifs-sur-motifs-dziuba-3-72dpi© VANESSA DZIUBA- motifs-sur-motifs


Avez-vous des actualités pour la rentrée de septembre ?

Je prépare actuellement "Coral Gables", une exposition personnelle qui aura lieu à la galerie Straat, à Marseille. Cette exposition se déroulera mi-octobre 2014.

Certains de mes dessins seront aussi exposés à partir du 20 septembre 2014 et jusqu'au 23 novembre 2014, à la galerie Louise au Pré st Gervais lors de l'exposition collective Nuages aux contours de roches. Sur une proposition de Sophie Gaucher, cette exposition rassemblera des œuvres des artistes présentés sur la galerie en ligne.
 

laborne-dziuba© VANESSA DZIUBA-Laborne

 

! EVENEMENT ! 


EVENEMENT FACEBOOK

 

RETROUVEZ VANESSA DZIUBA SUR

SON SITE WEB

LE SITE DU COLLECTIF "MODELE PUISSANCE

LE SITE DE LA REVUE "COLLECTION"

    • 2014-10-17 16:19:12
    • 2,812 views
  • Tags - #contemporain #paris #illustration #dessin #aquarelle #collectif modele puissance #mine #graphite #stylo à bille #revue Collection
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI