SEE... la vie en graffiti

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

Aujourd'hui figure emblématique du graffiti parisien, SEE a débuté dans le graffiti en 1989 en taggant dans le RER A entre Nanterre et St Germain en Laye. Puis, le RER l'a très rapidement emmené à Paris, dans ses métros, ses trains, ses murs et ses rues. Il a imposé son nom sur les wagons de toutes les lignes du métro parisien de la 1 à la 14 en passant par la 3 et 7bis sans oublier les trains de banlieues. 
En 1994, SEE rencontre les HG : ensemble, ils feront beaucoup de murs et de rues. Puis, en 1999, son destin croise celui des MPV. Avec eux, le réseau ferroviaire d'Ile De France a été un terrain de jeux pour exposer les oeuvres.
Depuis 2009 SEE continue son travail sur toile avec une créativité différente de ses réalisations en graffiti vandale, mais tout en respectant un esprit graffiti.
Le métro parisien et le graffiti sont toujours en lui - c'est sa vie. C'est aussi "simple" que ça.

 


© SEE-canvas-and-ohter-media

Quelle est l’origine de votre nom ? Comment est née votre passion pour le graffiti et comment a-t-elle évoluée ?

J'ai commencé le graffiti par le tag en 1989 dans la banlieue ouest de Paris. Au début, je taguais KRUZ, jusqu’en 1992 - arrêté par la 1ère brigade anti-graffiti. De ce fait, j'ai dû changer de nom. J'ai trouvé AISE, en verlan ça fait SE-AI le ai en français, on peut l'écrire è (seè) et comme dans le graffiti il n'y pas trop d'accent, je l'ai retiré et SEE en plus, cela voulait dire "voir, regarde" en anglais, c'était tout trouvé.
 

EXPO AU PARIS URBAIN SEE

© SEE-expo-au-Paris-Urbain


Pourquoi avoir choisi le métro pour graffer ? 

Je n'ai pas vraiment choisi le métro, c'est lui qui m'a pris. Mes premiers tags étaient dans le RER entre Nanterre et St Germain en Laye... et très rapidement le RER m'a emmené sur Paris faire des métros.
 

 

EXPO AU PARIS URBAIN SEE

© SEE-expo-au-Paris-Urbain


Depuis 2009, vous créez sur toiles. Utilisez-vous la même technique que pour les graffitis ?

La toile est un autre support que je travaille d'une façon complètement différente que le métro ou un mur. Cela ne m'intéresse pas trop de reproduire ce que je fais en graffiti. Même si on peut retrouver dans mon travail une technique plus tags avec coulures, que je peux faire au quotidien.
 

EXPO PARIS URBAIN SEE

© SEE-expo-au-Paris-Urbain


Quelles ont été vos expériences avec le Crews MPV et HG ? 

Avec le Hg, j'ai fait plus de murs et de voies car ils ne sont pas branchés trains, même si j'ai réussi à les convertir de temps en temps. Avec les MPV, il n'y à pas de secret, le métro est notre raison de peindre.
 


Vous avez exposé en juillet à la Galerie Le Pari(s) Urbain. Parlez-nous de cette expérience. Préférez-vous la rue ou la galerie pour présenter vos œuvres ?

Dans cette exposition, je présente un travail consacré à mon amour du métro parisien. Avec de nouvelles pièces dont je suis particulièrement fier. J'ai travaillé sur des objets de récupération qui ont donné naissance à mes nouvelles créations dont un travail sur le verre.

Je n'ai pas de préférence en la rue, le métro ou la galerie. Ce n'est pas la même chose pour moi. Je n'ai pas le même costume quand je peins un métro ou une toile. Mais une chose est sûre, le plaisir reste ma principale motivation.

 

EXPO AU PARIS URBAIN SEE
© SEE-expo-au-Paris-Urbain

 

CANVAS AND OTHER MEDIA SEE© SEE-canvas-and-ohter-media


Quels sont vos projets en cours et à venir ? 

Pas de projet, pour le moment. J'attends que l'exposition se termine. A la rentrée, je dois participer à l'exposition collective Traits d'union.
 

CANVAS AND OTHER MEDIA © SEE-canvas-and-ohter-media

 

RETROUVEZ SEE SUR :

FACEBOOK

    • 2014-10-13 12:32:08
    • 3 859 views
  • Tags - #paris #street art #graffiti #exposition #peinture #graff #atelier #tag #metro #see #hg #mpv #see hg mpv
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI