Illustrations sombres et énigmatiques de Førtifem

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

C'est en 2011 que Adrien Havet et Jessica Daubertes ont choisis de travailler ensemble sous un nom commun : Førtifem. En puisant dans leur influences mutuelles, ils se sont forgés une patte similaire marquée par des éléments de la culture tattoo, des gravures anciennes et de l’imagerie occulte. 
Leurs créations audacieuses ont déjà été remarquées par des agences et lieux parisiens. Ils ont également collaboraré avec de nombreux groupes et labels (Throatruiner, Trendkill Records, Ulver, Alcest, Kickback, Regarde les Hommes Tomber, Carpenter Brut et bien d'autres...). Førtifem ont également participé aux expositions collectives à Paris et présenté deux expositions personnelles à Reims et à Hong-Kong.
Mystérieux et énigmatiques, Førtifem s'appuient sur l’ésotérisme, ses mines de symboles et de mythes - sources d’inspirations infinies : "Les histoires et légendes, qu’elles soient païennes ou religieuses, nous passionnent et c'est une façon de rendre hommage aux personnes qui ont dédié leur savoir et savoir-faire à celles-ci. Nous cherchons à maitriser les icônes utilisées parce qu’elles sont importantes et fortes de sens." 

 

© Førtifem
© Førtifem

 

Parlez-nous de la naissance de votre collaboration...

À l’origine nous étions tous deux graphistes, Jessica en indépendant et Adrien en agence de publicité. La journée, chacun accomplissait sa tâche et c’est le soir venu, quand nous nous retrouvions, qu’on illustrait sous le nom de Førtifem. C’est après une bonne année à ce rythme que nous avons décidé d’arrêter de cumuler deux journées de travail en une pour en faire notre activité à part entière.

© Førtifem© Førtifem

Pourquoi avoir uni le style graphique des tatouages au dessin ?

Avant tout, il nous semble primordial de rappeler qu’un bon tatoueur est avant tout un dessinateur. Ce ne sont pas deux choses différentes, c’est juste qu’il a choisi une toile un peu particulière pour y répandre son œuvre.

En ce qui nous concerne, c’est avant tout par goût personnel! On est tous les deux très sensibles à la culture tattoo, autant qu’à l’art dit traditionnel.

On s’est forgé une patte similaire, notamment en choisissant de travailler ensemble sous un nom commun, et c’est inconsciemment qu’on a injecté des éléments de la culture tattoo en puisant dans nos influences mutuelles.

Après, le côté tattoo dans nos dessins, c’est effectivement un élément-clé et récurrent de notre courte carrière: Førtifem, ça a commencé par une expo de flash tattoos  illustrés à l’initiative de notre ami et sérigraphe ttdmrt. 

MAUVAISE VEINE : Opening Night Recap from Førtifem on Vimeo. 


Décrivez-nous votre parcours artistique
...

Parcours assez classiques pour chacun de nous, Jessica est passée par les Beaux-Arts où elle a étudié le design graphique avant de devenir graphiste en freelance. Adrien est allé aux Gobelins pour faire du graphisme et du multimédia. Après il a intégré des grosses boites de pub où il est devenu directeur artistique pendant 6 ans.

On a toujours aimé dessiner mais ça restait avant tout un loisir, on ne pensait pas que ce serait notre activité principale un jour et qu’on pourrait en vivre. C’est une chance rare et le combat en vaut la chandelle.

© Førtifem© Førtifem

© Førtifem

 

Nous retrouvons des références au "satanisme" et à la religion dans vos travaux. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Comme pour le tatouage, ce sont là des symbolismes qui nous parlent. Après, ne parlons pas de satanisme seulement, mais avant tout d’occultisme. Il y a dans tout l’ésotérisme des mines de symboles, de mythes et de sources d’inspirations. Les histoires et légendes, qu’elles soient païennes, ou religieuses, nous passionnent, et ça n’est qu’une façon de rendre hommage à l’infinie masse de personnes qui ont dédié leur savoir et savoir-faire à celles-ci. Nous cherchons à maitriser les icônes utilisées parce qu’elles sont importantes et fortes de sens.

La récurrence du satanisme, c’est surtout circonstanciel : on collabore avec pas mal de groupes de métal dont le genre s’est aujourd’hui pas mal approprié l’esthétique diabolique. Il n’y a rien de prosélytique dans la démarche. Nous sommes des faiseurs d’images avec nos codes et nos centres d’intérêt, pas des artistes.

© Førtifem© Førtifem

© Førtifem


Comment composez-vous vos créations ?

On travaille beaucoup à partir de gravures anciennes et de montages photos, on s’est créé une grosse banque d’images qu’on alimente avec internet ou en scannant des livres et on pioche selon les projets. On aime essayer à chaque projet de trouver la bonne iconographie et les meilleures références. Avant chaque composition, il y a toujours un travail important de recherche, parce qu’on tient particulièrement à ce que rien ne soit gratuit ou non maitrisé dans le choix des supports sur lesquels on se base.

© Førtifem
© Førtifem

Vous avez travaillé avec des supports différents. Avez-vous une préférence ?

On n’a pas encore assez expérimenté pour avoir beaucoup de choix. Disons qu’un bon crayon et un papier confortable aujourd’hui, c’est notre préférence technique, mais on s’aventure petit à petit dans d’autres directions, gravure ou tatouage pur. La réponse évoluera certainement bientôt.

Au niveau des supports, on est amoureux de beaux objets, d’une belle sérigraphie avec des couleurs profondes ou d’un vinyle coloré imprimé sur papier mat, c’est assez délicat de choisir. Disons qu’on aime collaborer avec des personnes passionnées, parce qu’on sait que la noblesse et la qualité de l’objet produit seront toujours à la hauteur.

© Førtifem© Førtifem

 

Est-ce que vous vous inspirez de légendes, fables ou mythologies dans vos créations ? Avez-vous un exemple à nous présenter ?

Parfois, ce sont des groupes qui viennent nous voir avec des mythes qui leurs sont chers, que ce soit le groupe Direwolves qui nous ont laissé faire les deux pochettes de leurs premiers disques avec d’abord le Mythe de Tantale, et 20000 lieues sous les mers, ou le groupe Ulver qui nous a demandé de revisiter la légende du loup-garou. Comme on disait, on aime en apprendre sur un sujet pour en proposer la vision la plus riche et pas forcément la plus attendue.

© Førtifem


Conception et production : Soleil Noir Studio
Sound Design : Zikali
Illustration : Førtifem


Des actualités à partir de septembre ?

Nous avons une exposition collective en prévision cet automne, en France, mais on ne peut pas en dire plus pour le moment. Quelques pochettes de disques vont aussi bientôt arriver et on prévoit une grosse mise à jour de notre shop en ligne, avec de nouveaux visuels et de nouveaux supports.

© Førtifem
© Førtifem

 

RETROUVEZ FøRTIFEM SUR :

PAGE ARTIST'UP

SITE INTERNET

PAGE FACEBOOK

SHOP

    • 2014-11-03 16:50:16
    • 14,422 views
  • Tags - #paris #illustration #dessin #enigme #mystere #gravure #Førtifem #ésotérisme #symboles #culture tattoo #ancien #occulte
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI