THOMAS MAINARDI, artiste POP EXPRESSIONNISTE !

SPONSORED

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Artiste peintre autodidacte, depuis 6 ans Thomas Mainardi se consacre pleinement à sa peinture. A la croisée des chemins entre l'Expressionnisme abstrait, le Pop art et l'Art urbain, ses réalisations reposent sur un travail introspectif.
En parcourant ses oeuvres, nous sommes indéniablement frappés par la
 force émotionnelle qui émane de ses personnages et de ses sujets : "Mon travail est inspiré par la société urbaine contemporaine et ses paradoxes. Il implique les hommes et les femmes dans leurs relations ambiguës et complexes, de leurs egos qui s'opposent et parfois s'entrechoquent. Il y a aussi des sujets plus sensibles dans mon travail, avec une analyse sociétale plus poussée ou la recherche conceptuelle entre au service d'un thème plus complexe."
Aujourd’hui pour Thomas les projets ne manquent pas et les expositions s'enchainent... le prochain événement :

RDV à la première édition «H TAG LOVE MARKET» du 5 au 7 juin 2015 !

Première édition du «H TAG LOVE MARKET» : du 5 au 7 juin 2015
22, rue de Lubeck 75116 Paris  

Vendredi 5 juin de 11h à 20h 
Samedi 6 juin de 11h à 20h 
Dimanche 7 juin de 14h à 19h 

Sur invitation téléchargeable sur Facebook «H TAG LOVE MARKET» 
EVENEMENT FACEBOOK


Thomas Mainardi
 

Peintre autodidacte, pouvez-vous nous parler de votre parcours artistique ? Qu'est-ce qui vous a amené à devenir artiste peintre ?

Je suis artiste peintre et je suis né en 1984 à Lille. Je vis et travaille principalement entre Paris et Lille.
J'ai toujours peint et dessiné sur différents supports (papier, murs, figurines, toiles). Cela fait maintenant 9 ans que je peins sur toiles. Après avoir travaillé en agence de publicité à Paris comme directeur artistique, je me consacre totalement à ma peinture depuis presque 6 ans et aujourd'hui mes œuvres sont présentées en France et à l'étranger par des galeries et des musées.
La force d'attraction qu'a eu sur moi ce métier, s'est montrée trop forte, lorsque j'ai rapidement commencer à exposer mon travail et à penser qu'en faire mon métier était possible.


Vous vous présentez comme un artiste "POP EXPRESSIONNISTE". Pouvez-vous nous en dire plus sur cette double filiation ?

C'est le besoin de catégoriser le travail des artistes qui m'a amené à définir mon style par l'association de ces deux mouvements. Je ne me retrouvais dans aucune case exactement et tout le monde me demandait de me définir.
Pour faire simple, c'est un mouvement hybride, à la croisée des chemins entre l'Expressionnisme abstrait, le Pop art et l'Art urbain.
C'est également une expiation personnelle et un travail purement introspectif. Je pense que la première chose qui frappe l'œil du spectateur ou visiteur lors d'une exposition est le côté éminemment graphique et la force émotionnelle de mes personnages ou des sujets.
Je fonctionne par phases, en fonction de mes envies ou besoins de peindre du moment. Parfois, je m'oriente vers une démarche purement esthétique, parfois je donne d'avantage à la toile une dimension conceptuelle en y laissant transparaître des codes et des messages secondaires ou entrelacés, que l'on ne perçoit pas forcément à la première lecture.


Quelles sont vos sources d'inspirations (artistes, époques, icônes… ) ?

La vie elle même me semble être la plus juste réponse, bien que banale. Précisément ce qui se passe autour de moi.

Mes inspirations forment en quelques sortes, un prisme aux multiples facettes, formées de l'Humain et de son identité actuelle au sein des différentes sociétés à travers le monde, le plus souvent en occident. 

Des notions sont récurrentes. Comme celles qui ont trait aux déviances ou qualités de l'Homme : le pouvoir, l'argent, la guerre, la superficialité, la séduction, la passion, la peur, le doute, la rage, le sacrifice, ou encore l'amour... Mais aussi les points sur lesquels faire réagir les gens tels que le respect de la nature, les droits de l'homme, l'individu face au phénomènes de masse, l’égocentrisme qui naît de la médiatisation galopante, la recherche de la notoriété, le culte de la personne, etc...

Toutes les époques ont apporté leur pierre à l'histoire de l'art et sont donc intéressantes pour moi. Énormément d’artistes m'ont inspirés et continuent à le faire.
Salvador Dali, son talent pictural, son imaginaire, ses couleurs et son personnage fou mais aussi tellement conscient de son époque à la fois.
Delacroix aussi pour la force de ses toiles, avec une architecture construite comme des pièces de théâtre.
Warhol dont certaines œuvres sont géniales. Un grand visionnaire, d'une grande influenceencore aujourd'hui et pour longtemps.
Mark Rothko ou Jackson Pollock pour le mystère de leur expressionnisme abstrait.
Gustav Klimt évidemment, ou Alphonse Mucha... J'adore leur trait et leur façon d'appréhender les sentiments humains.
Pour les contemporains : Guy Denning que j’adore, son travail est fascinant. Ernest Pignon Ernest aussi. Pascal Vilcollet, pour son traité très original. Les couleurs de C215. Shepard Fairey, Swoon, Françoise Nielly aussi...
L’artiste allemand Jonas Burgert : un univers onirique et très sombre à la fois. Cela me parle énormément.
Mes inspirations peuvent aussi venir de la musique ou de toutes autres formes d'art.

RETROUVEZ L'INTERVIEW DE FRANCOISE NIELLY SUR ARTIST'UP 
PAGE DE L'ARTISTE

 © Thomas Mainardi - Eros spectrum (2012)
Technique mixte acrylique pigments et feuille d’or sur papier 240g/m2 55x50cm

© Thomas Mainardi - Ultramarine raging SAMO
Portrait de J.M. Basquiat (2012)


© Thomas Mainardi - Un Empire dans un soupir (2014) 
Technique mixte acrylique peinture aerosol
Posca gesso sable carton maroufle et feuille d'or sur panneau de bois 55x55 cm

© Thomas Mainardi - L'empire des sens (2014) 100x100 cm


Vos oeuvres conjuguent le monde réel et le monde imaginaire, à travers la représentation d'égéries féminines et d'icônes pop - plus énigmatiques les unes que les autres. 
Que représentent-elles ? Quel message/ressenti souhaitez-vous transmettre ?

Les femmes sont une obsession pour moi, la plus belle œuvre de la nature. La force qu'elles dégagent, leur fragilité, leur mystère... Elles sont une source inépuisable d'inspirations diverses, ambivalentes et complémentaires. La plupart d'entre elles sont des icônes dont le pouvoir ne demande qu'à être révélé au travers d'une œuvre. Un peu comme l'amour, parfois tendre, parfois primaire, archaïque... c'est un sentiment fascinant.
Mon travail est inspiré par la société urbaine contemporaine et ses paradoxes. Il implique les hommes et les femmes dans leurs relations ambiguës et complexes, de leurs egos qui s'opposent et parfois s'entrechoquent.
Il y a aussi des sujets plus sensibles dans mon travail, avec une analyse sociétale plus poussée ou la recherche conceptuelle entre au service d'un thème plus complexe. Ma série sur les enfants soldats ou la fragilité de la nature face à la folie de l'être humain sont de bons exemples.
J'ai de plus en plus tendance à faire jouer les contrastes et les ambivalences entre le bien et le mal, la violence et la douceur, l'amour et la haine, l'éphémère de l'existence et l'immuable de la mort, toujours pour coller d'avantage à ma vision si complexe de l'être humain, qui est et reste ma source première d'inspiration.



 © Thomas Mainardi - Les Artefacts de la tribu (2012) 
Technique mixte acrylique pigments pastel à l'huile et metal rouillé sur toile 50x40cm



Paris • New York • Shanghai • Beijing • Tianjin • Hainan • Graz • Milan • Stockholm • Kortrijk • Tel Aviv • Dublin • Casablanca • Zurich • Bodrum • Xining… 
Vous avez traversé bien des frontières et continents…
Quelle a été votre plus belle expérience ? Qu'est-ce que les voyages ont-ils apportés à votre inspiration et/ou à vos oeuvres ? Comment vos oeuvres sont-elles accueillies par les amateurs d'Art d'ici et d'ailleurs ?

Malheureusement je ne voyage pas toujours avec mes œuvres. Je me déplace en revanche systématiquement lorsqu'il s'agit d'une exposition personnelle. Mais j'ai quand même pas mal bougé... New York a sans doute été la plus excitante ! J'y ai passé un mois, à Tribeca. Cette ville est vraiment fascinante, vous prend littéralement au tripes et vous transporte. L'ambition devient une évidence à son contact.
Et je voyage aussi beaucoup sur le plan purement personnel, le voyage est ma seconde passion. Dès que j'ai du temps, je pars me confronter au dépaysement. Ça me nourrit, me fait relativiser, me recharge, me permet d'apprécier la vie à sa juste valeur, au contact des autres. J'aime l'aventure infiniment.
Mon travail se veut ouvert sur les autres et son message dans l'idéal universel. Mes influences elles-mêmes puisent dans différentes cultures (Occident, Afrique, Asie, Orient...). Cela doit aussi participer au fait qu'il s'adapte bien aux lectures complémentaires que sous-tendent les différences culturelles.




 Thomas Mainardi
à l atelier en train de terminer la toile "Sublimée par le plaisir"


Quelles collaborations, expériences artistiques collectives vous ont particulièrement marquées ?

Chaque expérience est enrichissante et passionnante. Même les plus négatives, car il y en a eu aussi, reste instructives et source d'expériences pour avancer encore et toujours, plus fort.
Bien sûr, sur le plan purement professionnel, les belles aventures que j'ai vécu à l'étranger m'ont marqué, comme l'exposition de New York en 2010 ou celle au Musée de Hainan en Chine en 2012.
La relation que j'entretiens avec ma galerie autrichienne est aussi important pour moi. Elle repose sur un partenariat de confiance et durable depuis bientôt 3 ans.
Les deux récentes expériences au Musée Dali et à Molitor à Paris, ont étaient aussi très marquantes sur le plan de l'intérêt des projets mais aussi des belles rencontres humaines qu'elles ont permises...


 © Thomas Mainardi - Under the wave - piscine MolitorToile La Metaphysique de l'Apocalyspe,entourée de : 
L'Ange triomphant et de La Vision de l'ange
(sculptures en bonze de Salvador Dali)


 © Thomas Mainardi - La Metaphysique de l'Apocalypse 2014
Technique mixte acrylique peinture aerosol pastels secs


Quels matériaux-techniques utilisez-vous ? 

Ma technique de base reste l'acrylique et la peinture aérosol. Mais en fait tout ce qui me passe sous la main peut entrer en jeu. Mon atelier est en quelques sortes un laboratoire d'expériences créatives. J'utilise aussi bien les Posca, pastels secs ou gras, marqueurs, feutres, pigments, encres, café, thé...
Le travail de la matière préalable à la phase de travail de la couleur peut aussi introduire du gesso, béton, enduit, sable, pierres semi-précieuses, feuille d'or, cuivre à oxyder, perles de verre, métal, plastique, carton, papier, plumes ou encore tout autre matériaux que je peux maroufler ou coller sur la toile.
Je travaille aussi de plus en plus en volume. Ce qui débouchera sans doute prochainement sur la présentation de ces œuvres sculptées, lors de mes futures expositions.


© Thomas Mainardi - L'implacable-incertitude du néant - 2013
Technique mixte acrylique peinture aerosol, encre, Posca pigments mortier et sable sur toile 50x50cm


 © Thomas Mainardi -  La Synergie des elements (2014)
Technique mixte acrylique peinture aerosol pigments Posca et gesso sur toile 100x100 cm 

Quels sont vos projets, envies, actualités en cours ou à venir ?

Je viens de finir deux Salons à Paris, le Salon Arbustes de Mantes-la Jolie, avec lequel j'ai remporté le Grand Prix pour la deuxième année consécutive, ce qui m'a permis d'être invité au Salon d'Automne de Paris, sur les Champs-Élysées.

J'expose aussi depuis le mois de Septembre à l'Espace Dali à Montmartre. C'est un projet fabuleux, intitulé « Dali fait le mur ». Il rassemble les œuvres de 22 artistes issus du monde de l'Art Urbain et les œuvres (peintures, sculptures, dessins) du Maître. C'est d'ailleurs la seule collection permanente de Salvador Dali en France.
La scénographie anamorphique réalisée par Romaric Le Tiec est une vraie réussite et le commissariat d'exposition assuré par Véronique Mesnager, une véritable caution. L'expo dure du 11 Septembre 2014 au 15 Mars 2015.


Vous pourrez également retrouver mon travail à Molitor, dans le cadre de l'exposition « Under the Wave », du 14 octobre au 30 Novembre 2014. J'y ai peint deux fresques réalisées pour l'exposition. L'une dans la descente du Club (Spa) et l'autre dans une cabine du deuxième étage de la piscine d'hiver. Des toiles sont également visibles dans les petits salons du bar et dans les cabines.


 © Thomas Mainardi - Wall painting - Molitor 2014 - The kiss of the abyss

Une exposition doublée d'une vente caritative au profit de l'association Art Helps a eu lieu en Suisse, à Winterthur du 1er au 8 Novembre, à la Galerie 20x20.

Du 16 Décembre au 31 Janvier, je présenterai mon travail dans le cadre d'une nouvelle exposition personnelle dans une belle galerie de Strasbourg : La Popartiserie.
Vous pourrez y découvrir un panel important de mes œuvres, dont bon nombre d'inédites...

Ensuite en 2015, plusieurs projets internationaux d'envergure devraient arriver, dont un à Sao Paulo, au Brésil. Mais je n'en dirais pas plus, comme c'est encore en pourparlers.

Je suis toujours représenté en permanence par les galeries Lendnine à Graz en Autriche et Républiq'Art à Hyères dans le Var.

Enfin, une marque de vêtements féminins va aussi prochainement éditer des lignes de robes et foulards inspirées et dérivées de mes toiles.


! EXPOSITION A VOIR !

DECOUVREZ D'AUTRES ARTISTES DE L'EXPOSITION :

INTERVIEW DE L'ARTISTE OUVRIER

INTERVIEW DE FRED CALMETS
INTERVIEW DE HADRIEN DURAND-BAÏSSAS
INTERVIEW DE KOUKA
INTERVIEW DE LEVALET
INTERVIEW DE ARNAUD RABIER "NOWART"
INTERVIEW DE PAELLA
INTERVIEW DE PIOC PPC
INTERVIEW DE ZOKATOS
INTERVIEW DE CODEX URBANUS
INTERVIEW DE JADIKAN

 

Les artistes RÉ-investissent Molitor.
Durant tout l’été des artistes de tout bord sont intervenus à Molitor autour des bassins d’hiver et d’été, dans les cabines et sur les murs…

Artiste Ouvrier, Balder, Fred Calmets, Cadija Costa, Le Consortium, Damien Paul Gal, Diadji Diop, FBZ, Indie 184, JBC, Kan, Kashink, Kouka, William Laboury, Mademoiselle Maurice, Carmen Mariscal, Thomas Mainardi, One Teas, Rolecs, Shuck One, Sly 2, Antoine Stevens, Thom Thom, Remy Uno, Wen-Jié Yang.

Exposition ouverte du vendredi au dimanche de 19 à 23h
Réservation impérative : underthewave@mltr.fr - Tél : 01 56 07 08 56
2 Avenue de la place Molitor - 75016 Paris

INTERVIEW DE L'ARTISTE OUVRIER SUR ARTIST'UP
INTERVIEW DE FRED CALMETS SUR ARTIST'UP
INTERVIEW DE KASHINK SUR ARTIST'UP
INTERVIEW DE KOUKA SUR ARTIST'UP
INTERVIEW DE MADEMOISELLE MAURICE
INTERVIEW DE ANTOINE STEVENS SUR ARTIST'UP


RETROUVEZ THOMAS MAINARDI sur :

PAGE ARTIST'UP
SITE OFFICIEL
PAGE FACEBOOK
TWITTER

  • Artist UP
    (hôte)
    • 2014-11-18 16:13:13
    • 4 052 views
  • Tags - #paris #street art #dessin #exposition #peinture #Dali #Thomas Mainardi #POP EXPRESSIONIST ARTIST
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI