Miss.Tic poète d'art urbain, joue avec les stéréotypes...

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

Depuis trente ans Miss.Tic hante la mémoire et les pierres des rues parisiennes. Ses pochoirs rêveurs et ironiques, toujours accompagnés d'épigrammes percutants et poétiques, se posent sur les murs de Paris comme les pages d’un journal intime.... qui ne serait plus secret.
Miss.Tic joue sur les stéréotypes de la femme séductrice, déjouant la fausse perfection de la publicité et les redondances du slogan. Depuis ses débuts dans les années '80 l'artiste a créé un langage, l'a fait évoluer... elle interpelle, ce qui est l’essence même d’une œuvre.
L'artiste nous a fait honneur de répondre à nos questions !


▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼


EXPOSITION FLASHBACK à la Galerie Lélia Mordoch
du 6 novembre au 23 décembre 2015

DÉDICACE du nouveau livre de MISS TIC «Flashback» 
paru chez Critères Editions
samedi 7 novembre de 17h à 19h

 

Votre parcours artistique a débuté en 1985. Pouvez-vous nous dire dans quel contexte est né votre premier pochoir ?

Au début des années 80, une poignée d'artistes sont descendus dans la rue offrir leurs œuvres. A cette époque là, Bansky était en couche-culotte.  Il y avait les frères Ripoulin qui peignaient des affiches en atelier et allaient ensuite recouvrir les panneaux publicitaires, Jérôme Mesnager avec son bonhomme blanc, Daniel Baugeste, Les VLP, Jef Aérosol, Paella... En les voyant intervenir j'ai tout de suite senti que c'était un moyen d'expression populaire qui me correspondait et qui ouvrait un territoire nouveau ou l'invention était possible.


© Miss.Tic - WonderWoman
 

Quels artistes vous ont donnés envie de vous exprimer dans l’espace urbain ?

Celui qui m'a le plus influencé est Ernest Pignon Ernest ensuite j'ai découvert Gérard Zlotykamien.

 

© Miss.Tic - Falbala

 

Vous semblez être très attachée à la ville de Paris. Qu’est-ce que cette ville représente pour vous ? Avez-vous des quartiers de prédilection ?

C'est la ville ou je suis née. J'ai un attachement physique à cette ville, Paris c'est ma peau.

 

Vos pochoirs représentaient initialement la femme séductrice. Comment les silhouettes masculines ont-elles peu à peu pris place dans votre travail ?

Les représentations masculines ont toujours été présentes, mais tenaient souvent le second rôle. Ces dernières années elles se sont faites plus présentes, j'avais un modèle à la maison dont le corps m'a beaucoup inspiré !

 

© Miss.Tic - Paris

© Miss.Tic - Avenue Ledru Rollin Paris
 

Vous utilisez souvent le « je » dans vos citations, pourquoi ?

Rimbaud l'a très bien écrit " je est un autre ".

 

Comment s'est opéré le passage de votre travail de la rue à la galerie ?

J'ai exposé mes premiers travaux, à la galerie du jour Agnès B, quelques mois après mes premières interventions urbaines dans Paris.

Agnès B toujours attentive aux mouvements émergents a organisé une exposition avec les artistes qui s'exprimaient dans la ville, en 1986.

Depuis, je n'ai jamais cessé d'exposer et de peindre dans l'espace publique.

 

© Miss.Tic - Rue de la Roquette Paris

© Miss.Tic - Rue Keller Paris
 

Vous avez également répondu à des commandes publiques (notamment pour la ville de Lyon, d’Orly, de Montpellier)… Comment ces travaux s'inscrivent-t-ils dans votre démarche artistique ?

Pour moi, c'est la preuve d'une reconnaissance. Ces commandes publiques mais aussi privées, s'inscrivent merveilleusement bien dans ma démarche d'artiste curieuse, libre, imposable et surtaxée. Comme les arts plastiques en France sont le parent pauvre de la culture, surtout pour les artistes vivants, c'est aussi une économie qui nous permet de produire nos projets personnels.

 

Quel regard portez-vous sur la scène actuelle du street art ?

Comme dans toutes les créations, quelles soient picturales, musicales cinématographiques, le pire et le meilleur se côtoient.

Cependant, ce qui m'intéresse maintenant, c'est le prochain mouvement pictural qui va naitre, car le Street Art a maintenant plus de 30 ans...

 

© Miss.Tic - Paris
 

!!! EVENEMENT !!!

▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼

EXPOSITION FLASHBACK à la Galerie Lélia Mordoch
du 6 novembre au 23 décembre 2015

DÉDICACE du nouveau livre de MISS TIC «Flashback» 
paru chez Critères Editions
samedi 7 novembre de 17h à 19h

Galerie Lélia Mordoch – 50 rue Mazarine 75006 Paris
mardi > samedi de 11h à 19h

© Miss.Tic - Betty Boop

© Miss.Tic - Catwoman

 

Retrouvez Miss.Tic sur :
Son Site
Facebook


- AUTRES EVENEMENTS - 

▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼▼

A l'occasion de la sortie du nouveau livre de MISS TIC «Flashback» 
paru chez Critères Editions

dédicace à la galerie Nunc ! Paris 
samedi 31 octobre 2015 de 18h à 20h

EVENEMENT FACEBOOK

 

 

Exposition du 27 Novembre au 23 Décembre à la galerie Brugier-Rigail :
"En Cartoon, elles cartonnent"


DEDICACE DU LIVRE « EN CARTOON ELLES CARTONNENT »
SAMEDI 6 DECEMBRE 2014 à partir de 16H00 !

  • Anna Frick
    (Owner)
    • 2015-10-28 18:12:47
    • 15,715 views
  • Tags - #graphisme #paris #graffiti #exposition #plasticienne #poésie #cartoon #Rue #femme #pochoir #art urbain #Miss Tic #galerie Brugier-Rigail #slogan
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI