Interview de Benoit Rousseau, photographe urbain et humaniste.

SPONSORED

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Benoit Rousseau est connu pour ses instantanés de la vie quotidienne à Paris... et ailleurs. Photo reporter en milieu urbain, son regard empreint d'un profond humanisme, révèle un sens de la composition et des jeux de lumière : "La rue est le reflet de notre société avec ses qualités et ses défauts. J’aime tenter de faire ressortir les aspects humanistes et incongrus que l’on croise dans les rues de Paris."
Ses portraits notamment de sans-abris et d'inconnus dans des situations "hors sujet" montrent, une nouvelle fois la faculté de Benoit Rousseau à saisir l'expression des plus humbles, de manière la plus spontanée qui soit...
Interview d'un artiste remarquable, qui délivre à travers chacune des ses photographies un message humaniste et positif !

 

Concernant votre parcours :
Comment votre passion de la photographie est-t-elle née ? 

J’ai toujours été attiré par l’image, que ce soit la peinture, le dessin ou encore la bande dessinée, mais j’ai attendu d’avoir 45 ans pour découvrir la photo par hasard en 2008. A l’occasion d’un voyage familial je me suis équipé d’un bridge pour rapporter des souvenirs, c’est à travers ce premier exercice que l’envie de continuer et surtout d’apprendre est venue. Les forums Internet de photographes amateurs m’ont appris les bases techniques et les règles de composition et depuis je ne cesse d’essayer de progresser par la pratique.

 
© Benoit Rousseau


A quel moment avez-vous décidé de descendre dans la rue et de vous exprimer à travers ce médium silencieux ?

Dès le début, je réside en ville. Je crois que si je vivais à la campagne je ferais de la macrophotographie, de l’animalier ou du paysage.

© Benoit Rousseau 


Pouvez-vous nous parler de votre démarche artistique… Photo-reporter en milieu urbain, en quoi la rue vous attire, vous inspire-t-elle ?

La rue est le reflet de notre société avec ses qualités et ses défauts. J’aime tenter de faire ressortir les aspects humanistes et incongrus que l’on croise dans les rues de Paris.


© Benoit Rousseau

© Benoit Rousseau


Quelle est votre intention ? A travers vos images, quelles émotions souhaitez-vous procurer et/ou de raconter quelles histoires ?

A ma façon j’essaie de délivrer un message humaniste et positif, je préfère face à un SDF faire partager en image un moment de complicité qui montre sa personnalité que de faire ressortir la misère et l’isolement. Au Visa pour l’Image 2012, j’ai été fasciné par le regard de Stéphanie Sinclair sur un sujet sordide qu’est le mariage forcé des enfants. Alors que tous les autres photographes exposés avaient tendance à noircir leur sujet par le choix photo et des traitements sombres, elle au contraire était réellement objective en montrant aussi des moments festifs qui côtoyaient aussi images très dures. En bref j’essaie à travers mes images de faire ressortir la part angélique qu’il existe en chacun de nous sans oublier aussi le côté obscur de la force.
 

© Benoit Rousseau

Une série ou une photographie qui vous tient particulièrement à coeur ? Pouvez-vous nous en parler ?

Un hors sujet lors d’une manifestation, il était là assis avec sa bière alors que tous sont au spectacle. Elle me parle particulièrement car elle illustre bien l’individualisme de notre société actuelle.


© Benoit Rousseau

Selon vos propres mots vous êtes « photo-accroc »...
Qu’est ce que la prise de la photographie vous procure-t-elle en tant qu’homme et en tant qu’artiste ?

En tant qu’homme j’ai toujours dans l’idée de prononcer un jour « bonjour mademoiselle, je suis photographe, voulez-vous poser pour moi ? » ;)
Plus sérieusement, la photographie est aussi un moyen de progresser. Je ne connais pas un praticien du déclic qui soit capable de sortir à coup sûr une bonne image. C’est une conjonction entre un point de vue, de l’émotion ressentie, de la technique et la chance. Je crois que la motivation d’un photographe pour réussir à saisir cet instant qui parle et procure de l’émotion est la même que celle d’un alpiniste à tenter des sommets toujours plus abruptes.


© Benoit Rousseau


Sortez-vous toujours accompagné de votre appareil photo ?

Oui, presque toujours, sauf quand j’overdose du déclenchement à la suite de nombreux reportages en mode « prestations ».


© Benoit Rousseau

Vous considérez-vous comme un photographe «compulsif» comme Garry Winogrand et bien d’autres photographes urbains ?

Hélas non, et je le regrette. Il m’arrive de ne pas déclencher une seule fois lors d’une après-midi dédiée à l’instant urbain. L’auto-censure il n’y a rien de pire. Si je peux me permettre de donner un conseil à un photographe qui débute c’est : « prends trop de photos ».


A quel moment décidez-vous de saisir un instant, une scène ?

Quand je la voie !

 

© Benoit Rousseau

© Benoit Rousseau


Quels éléments rendent selon vous une photo « réussie » ?

Les très rares fois où j’arrive dans une même image à réunir de l’émotion, du story-telling, du graphisme, le tout emballé dans une composition au cordeau. Maintenant si une image procure de l’émotion à celui qui la regarde peu importe le reste. D’un point de vue commercial comme nous sommes abreuvés d’images, une photo réussie est une photo qui « impacte » qui sort du déjà vu.


© Benoit Rousseau


Pensez-vous que la photographie de rue implique une non-intervention du photographe dans la scène ?

Si c’est du reportage en mode instantané, en principe oui. Mais surtout ne pas tenir compte des « puristes » qui veulent encadrer un style photographique dans des règles strictes. Il faut laisser à chacun la liberté de s’exprimer, de sortir du cadre. La seule définition qui vaille pour la photographie de rue est « une photographie prise dans la rue » les paysages urbains, les portraits posés d’inconnus rencontrés au hasard des quartiers pour moi en font partie.



© Benoit Rousseau

Selon vous, quel est le rapport entre le photographe et la rue ?

Difficile d’y répondre, la ville est mon huitre ; à la campagne, la journée je m’ennuie et la nuit j’ai peur ;)


© Benoit Rousseau

© Benoit Rousseau

Quelle est votre relation avec Paris ? Des quartiers, des coins de prédilection pour la pratique photographique ?

En France, je trouve deux villes magiques : Paris et Marseille. Ces villes ont grandi sur des villages tout en gardant l’âme ; en à peine une centaine de mètres vous changez d’ambiance, d’individus, de regards.

Pour des raisons marketing (est-ce un gros mot ?) je vais souvent privilégier le Paris touristique tel qu’il est rêvé à l’international, à titre personnel je préfère travailler au nord de la capitale.

© Benoit Rousseau
 

Où puisez-vous votre inspiration (artistes, vos "maîtres à photographier », d’autres formes-expressions artistiques… )?

La plupart des photographes sont des boulimiques de l’image sous toutes les formes. Je ne peux pas les citer tous, La simplicité de Paul Klee ou Nicolas de Staël, le génie créatif de Pablo Picasso, la lumière de Rembrandt ou de Goya, l’humour de Tati, de Garcin, les éléphants grand angle de Nick Brandt, les cadres brutes des mangas japonais, etc. etc. Enfin et surtout les photojournalistes, souvent les plus doués, mais hélas smicards de l’actu.

© Benoit Rousseau

Quel matériel, techniques utilisez-vous ?

Un boitier reflex 24x36 monté la plupart du temps d’un 24 mm en hyperfocale pour la proximité avec les sujets, la profondeur et la multitude de détails lisibles en 100%, mais aussi un 35, 50 et 85 mm. L’instantané urbain s’apparente à la chasse : à l’affut quand vous attendez le bon personnage dans un cadre photogénique, à courre quand vous suivez le bon personnage dans l’attente du cadre adapté et en battue quand l’action se présente et aussitôt vous shootez.



© Benoit Rousseau

Quelles sont vos actualités - projets en cours & à venir ?

En ce moment quand le travail commercial m’en laisse le temps, je pratique l’heure bleue où la lumière est magnifique. Dès que j’aurais plus de temps j’aimerais aussi documenter la trentaine de métiers de rue contemporains.

 

SUIVEZ les actualités de BENOIT ROUSSEAU sur :

PAGE ARTIST'UP

SITE OFFICIEL

PAGE FACEBOOK

  • Artist UP
    (hôte)
    • 2015-02-05 17:06:50
    • 8 955 views
  • Tags - #paris #urbain #photographie #ville #photography #street #city #Benoit Rousseau
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI