Allyson Ezell, une perle rare de la POP music !

SPONSORED

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

Américaine de naissance aujourd'hui basé­­­­e à Paris, Allyson Ezell définit son univers musical comme « almost pop »… avec des notes hip-hop, tribales et électro. Sa musique est empreinte de son histoire, de l'Iowa, d'un désir de liberté et d'optimisme exprimé par sa voix sûre, fière - sans oublier une grande classe et sensibilité.
Avec les rythmes saccadés et épurés conjugués aux beats vocaux, la musique de Allyson nous fait vibrer au plus profond de nous mêmes : "Je suis obsédée par la mémoire et les rêves." 
"Music forever !" rencontre avec Allyson Ezell, une artiste bohème des temps modernes...

 

Allyson, pouvez-vous nous parler de votre parcours artistique : des premières notes, en passant par votre 1ere scène - à aujourd’hui… ?

Je pense que mon premier concert était pour ma petite sœur quand j'avais à peu près 11 ans. J'ai mis la cassette de The Immaculate Collection de Madonna et j'ai donnée la performance de ma vie, avec un balai comme micro. Non, mais sérieusement, j'ai toujours chanté. C'est juste que, pour moi, avoir une voix de chanteuse était simplement quelque chose de très normal. Un trait qu'on a à la naissance comme la couleur de cheveux. Alors je n'ai pas du tout suivi la voie de musicienne au départ. J'étais destinée à vivre mille vies et faire mille professions avant de boucler la boucle et revenir à la musique. Quand je suis arrivée (ndlr : à Paris) (il y a 2 ans maintenant), ma vie a été transformée, comme par magie. Maintenant je fais que ca : Music forever !

 

Votre arrivée sur Paris a-t-elle influencée votre musique ? Si oui, de quelle manière ?

Peut-être le fait d'être à Paris a débloqué quelque chose en moi et m'a inspiré pour écrire les chansons... C'est pas mal :)
 

Allyson Ezell - by Antoine Bouillot

Vous définissez votre musique comme « almost pop »… Notre oreille retrouve aussi des notes hip-hop, tribales et électro… qu’en pensez-vous ?

Totally ! Je pense que la pop d'aujourd'hui est un mélange de plein de genres. On a même eu droit à country + techno avec Avicii recemment... C'est vrai que beaucoup de mes références sont en hip-hop : Pharcyde, Gym Class Heroes, Atmosphere, Kanye West... J'adore un bon « beat » et dans le hip-hop, tout est centré sur ca. Makes you move, makes you feel something. Et je pense que le tribal est très proche, c'est souvent juste les percussions et la voix. Pas besoin de remplir avec trop de sons pour être puissant. Comme j'ai fait sur Beat This Drum, uniquement beats and voice.



Quels artistes sont pour vous des références ?

Je pense qu'il suffit de dire Janis Joplin et Michael Jackson. Je sais que les deux semblent très différents mais dans ma tête il y a une logique. Janis pour sa passion, son état brut, elle était si « réelle ». Non seulement ses chansons étaient bonnes, elle les chantait avec tout son corps, toute son âme. J'adore ca. J'écoutais son album Pearl plus que tout autre album. Et puis Michael, King of Pop. Son style vocal était très rhythmique, toujours lié au groove. They Don't Care About Us est ma chanson préférée de Michael.
 


Un album qui vous a particulièrement marqué ?

Je suis fan total de mainstream pop donc je ne vais même pas essayer de donner une réponse underground cool. Le dernier album que j'ai franchement adoré est 1989 de Taylor Swift. « Shake It Off » est un fucking chef d'oeuvre de chanson pop !

Allyson Ezell - by Antoine Bouillot 

Quelle sensation/énergie souhaitez-vous transmettre avec votre musique ?

I hope they feel my love.
 

Quelles sont vos sources d’inspiration et les thèmes abordés dans vos titres ?

Je suis obsédée par la mémoire et les rêves.


Allyson - Studio with Brandon Darner - by Luke Pettipoole

Comment se passe la création d’un nouveau titre ?

J'ai un carnet à côté du lit, comme ca je peux noter les idées même la nuit. J'écris aussi tous les jours, donc j'ai beaucoup de matériel brut. La journée, je me mets au piano et je joue avec les mélodies et les mots dans mes carnets. C'est un espèce de chimie musicale et je fais des expériences. Je me sens un peu scientifique. Mais je dois dire que les meilleures chansons viennent d'un coup et s'écrivent toutes seules. Il se passe une sorte d'alignement créatif, venu comme d'un autre monde. Like it's bigger than myself.
 

Dans quel contexte votre créativité est-t-elle à son comble ?

Quand je suis devant mon piano avec un verre de rouge.



Vous avez récemment sorti le single Landmine…
Pouvez-vous nous parler du clip officiel de ce titre : Qui a écrit le scénario ? Comment s’est passé le tournage ? Un souvenir/anecdote du tournage à partager avec nous ?

On a fait le scénario pour Landmine avec The Parallax Corporation (clips de Datarock, Gonzales, Renan Luce...). Ca parle des apparences et des bombes qu'on cache tous, même si à la surface tout semble beau et parfait. En inspiration, la série « Grief » du photographe Erwin Olaf ou encore le film The Hours. Je me suis tellement mise dans le personnage au tournage que je lui ai même donné un nom, Georgette. Georgette was kind of a snobby bitch. On a bien rigolé !

 Landmine cover - by Allyson Ezell


Ce titre serait-ce un prélude à un album à venir…  ?

Oui ! Mon premier EP, The Ease of Remembering Sparks, sort le 23 mars et « Landmine » fait partie des 4 titres.
 

Allyson - Studio with Brandon Darner - by Luke Pettipoole
 

Quelles sont vos actualités/projets pour 2015 (dates, clip… EP/album… ) ?

Une trilogie d'EP sortira cette année. Lors des 3 volets, j'explore l'ombre du passé et comment la mémoire des émotions et des événements changement avec le temps, en évolution constante, mais ne disparaissent jamais et comment cette mémoire nous définit, ou pas. Pour ce projet, je suis très fière d'avoir travaillé avec deux réalisateurs que j'admire beaucoup : Brandon Darner (Imagine Dragons) et MaJiKer (Camille). Brandon vient de ma ville natale, Des Moines, Iowa, et j'ai pu rentrer chez moi l'été dernier enregistrer avec lui. C'était magique ! We ate a lot of tacos and watched a lot of Spinal Tap, freaking awesome.


First in a trilogy of EP's exploring the shadows of the past
'The Ease of Remembering Sparks - Part 1'
will be available for pre-order 23 February.

 

 

SUIVEZ ALLYSON EZELL sur :

PAGE ARTIST'UP

PAGE FACEBOOK

SOUNDCLOUD

ITUNES

SITE

TWITTER

  • Artist UP
    (Owner)
    • 2015-02-11 17:29:30
    • 3,188 views
  • Tags - #pop #folk #paris #music #Hip-Hop #Allyson Ezell #Iowa
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI