Le festival Théât’Réalités solde la crise pour libérer de la place à nos cerveaux !

SPONSORED

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Pour ses 15 ans, le festival Théât’Réalités solde la crise pour libérer de la place à nos cerveaux ! Rendez-vous au CCO, transformé en hypermarché utopique et rebaptisé pour l’occasion Centre Commercial Onirique !
Les artistes présentés cette année nous racontent la crise qui hier leur semblait obscure. « Sommes-nous trop nombreux ? recyclons les personnes inutiles ! » Le CCO vous invite à la rêverie et fête le printemps des poètes. Comment ne pas se laisser emporter par les paysages sonores des événements chaotiques du climat ? Les participants et les publics sont invités à contribuer à une installation plastique et lumineuse, pour un détournement d’objets de la grande distribution. Garanti 100% prix libre !
Fernanda Leite - Directrice artistique

! RENDEZ-VOUS au CCO - Villeurbanne (agglomération lyonnaise) !
EVENEMENT FACEBOOK

La journée s'organise en deux étapes :
Balade à Vélo, suivie... du Nocturne au Centre Commercial Onirique   
 
BALADE A VELO
Durant  la journée,  le  festival  invite  les  spectateurs  à s’évader  le  temps  d’une  promenade  urbaine  à  travers les  quartiers  de  Villeurbanne.  Une  balade  ponctuée  de surprises  artistiques   :  danse,  théâtre,  fanfare  de  rue, exposition participative. Construite en partenariat avec les structures de proximité du quartier Buers Croix-Luizet, la balade nous mène au cœur du parc de la Feyssine, espace de nature et de ressources.
 
LE PARCOURS ARTISTIQUE :
Le Bus Rouge - Odes Rurales
Cie Au Delà du bleu - Trio pour deux danseurs et un longboard
Cie Premier acte - La Petite Fille qui n’avait pas peur du loup
 
Le Bus rouge : Odes rurales
opéra pastoral de rue
à 14h45 - place des buers, à 16h - parc de la feyssine, à 17h30 et 18h30 - CCO.
 

© Gurvan

Le Bus Rouge est un ensemble orchestral de rue qui garde ses racines dans la musique traditionnelle pour la confronter à notre époque moderne. Quatre tableaux des Odes Rurales seront présentés : Place des Buers, au Parc de la Feyssine et au CCO. Les décors trouveront leur place au fil des rues traversées. Un ensemble farfelu conduit par un personnage tour à tour bergère, porte étendard, meneuse de revue, jeune fille nubile ou Prima Dona…
Au fur et à mesure des quatre tableaux qui composent les Odes, on rencontre un gaillard des montagnes, une bergère suisse, un dresseur de tuba, des chanteurs de Yoddle, un ensemble baroque, un orchestre de flutes à bec, du mobilier qui chante...

Le Bus Rouge
La compagnie est composée de dix musiciens lyonnais qui martèlent et soufflent dans une quincaillerie ad Oc le répertoire du hautbois du Languedoc. De la crème d'orchestre aux sonorités rugueuses et charnues, capable d'un raffut rocailleux joliment organisé et inspiré. Depuis plus de dix ans, le Bus Rouge défend un projet bien singulier : réunir les arts de la rue et les musiques traditionnelles. En 2012, le spectacle Lignes de fuite, est une déambulation sensible et poétique, joueuse et décalée, qui emprunte le chemin mille fois parcouru et le transforme en lieu de tous les possibles. Leur nouvelle création, Les Odes Rurales, opéra pastoral de rue pour neuf musiciens et une comédienne, a vu le jour au printemps 2014.
 

Compagnie Au delà du bleu : Trio pour deux danseurs et un long board
danse contemporaine
à 15h00 - terrain de basket pranard
 

© Jean-Luc Petit

La compagnie Au-Delà Du Bleu présente leur récente création originale, alliant le longboard et la danse. Ce trio explore les possibilités d’utiliser le longboard comme objet propre mais aussi en le détournant. intervient alors la notion d’imaginaire à partir d’un élément du paysage urbain.
Les danseurs montrent dans ce spectacle comment le mouvement du longboard peut influencer et modifier les mouvements et les trajectoires. Qu’il ne soit pas qu'un objet mais aussi une entité avec lequel on puisse danser, qu'il nous amène à porter un regard différent sur la notion du mouvement dans notre société. Le mouvement est omniprésent dans notre quotidien, tout est danse autour de nous : Au-Delà Du Bleu expérimente cette idée pour ce spectacle et ne compte pas s’arrêter là dans l’affiliation de sport extrême et danse contemporaine, une piste de création singulière et prometteuse. Ce concept touche aussi bien les mordus de danse que ceux de glisse ...

Au delà du bleu
La jeune compagnie est créée en 2012 par Jean-Camille Goimard, chorégraphe et vidéaste formé au CNSMD de Lyon. Passionné par les sports extrêmes, il a la volonté de créer des chorégraphies et vidéos reliant la danse contemporaine à la nature et au sport extrême. voler, se suspendre, se désaxer, effleurer le vertige, aller chercher au plus loin ses désirs sont autant de sensations qu’il veut retranscrire et faire vivre dans ses projets. son but est de fusionner le mouvement d'un ou de plusieurs corps par la vidéo, la voltige, la glisse, la musicalité et le rythme.
La compagnie a aussi le désir d’être au plus près de la nature et du milieu urbain, des trésors qu’ils contiennent et qu’ils offrent. Des désirs qu’elle partage lors de projections vidéos, de spectacles scéniques, de formes en extérieure et de rencontres humaines. Un accord poétique qui se veut proche du public.
 

Compagnie Premier Acte : La petite fille qui n’avait pas peur du loup
théâtre jeune public - à partir de 4 ans
à 17h45 - CCO - réservation conseillée
 

© Fabien Marquet

Un conte classique revisité par la Compagnie Premier Acte qui plaide le droit à la différence, le droit à la rencontre et espère honorer à sa façon les privilèges de l’enfance. il réhabilite, le temps d’une rêverie, un bon nombre de nos hôtes venu de l’étranger et souvent mal compris ou mal traités.
Le Petit Chaperon Rouge va rencontrer sur son chemin un vagabond. Elle n’exprime aucune crainte vis-à-vis de celui-ci et nous permet d’imaginer autre chose que ce que la peur de l’autre génère habituellement en méfiance ou en fantasmes. Dans la forêt imaginaire se cachent aussi bien les trois Petits Cochons, la Belle au Bois Dormant, que le Petit Poucet, et il n’est pas rare de voir passer parfois à la lisière du bois un crapaud coiffé d’une couronne sorti d’un conte que l’on n’attendait pas.
Pétri de l’univers enfantin fait de peurs, de pulsions, d’attirances et de rage, le conte se donne à voir avec des codes de jeu et de mise en scène qui lui confèrent un cadre rassurant. Une histoire faite d’une rencontre déterminante qui naturellement attisera l’imaginaire très développé de notre petite fille vêtue de rouge qui croira reconnaître en ce vagabond affamé le prince charmant de ses rêves…
 
Compagnie Premier Acte
C’est de la nécessité de raconter les drames du temps présent, et du besoin d’appréhender le théâtre comme une école de la vigilance et de la lucidité, que s’est constituée la Compagnie Premier Acte. La plupart de ses adaptations théâtrales sont inspirées du Roman pour son contenu humaniste, et de la Poésie pour son souffle universel. À ce jour, vingt et une  des  trente deux créations de la Compagnie sont issues de textes originaux ou inédits. Depuis plus de dix ans, Premier Acte, dotée de son Ecole et de la Classe Apprenti Comédien, mène des projets et des ateliers de pratique artistique en France et à l’étranger.
 
 
 Nocturne au Centre Commercial Onirique                                          
Après la balade, rendez-vous au CCO, Centre Commercial  Onirique, pour un shopping artistique : des spectacles sur la crise à consommer sans modération ! 
Le  public retrouvera Romain de Lagarde pour la réalisation d’une scénographie participative : habiller le CCO de sculptures plastiques et lumineuses composées àpartirde packaging de la grande distribution. Un  bœuf musical improvisé viendra clore la soirée.

LE PROGRAMME :
cie du détour - modestes propositions (pour remédier à la trop forte croissance de la population)
nième compagnie - comment je suis devenu stupide
cie cassandre - t.i.n.a There is no alternative
ça chauffe ! - exposition participative
Romain de Lagarde - supermarché utopique
Julien Pauthier - time is everywhere
théâtre national populaire - Lectures de Julien Tiphaine sur la crise de la culture
Abed Manseur et l’espace pandora - La cendre des larmes
syndicat des poètes qui vont mourir un jour - Commando poétique
Michel Thion - L’enneigement
 

Compagnie du détour : modestes propositions
pour remédier à latrop forte croissance de la population
théâtre
à 21h30 - CCO - réservation conseillée


© Lionel Maillot

Un démographe et son assistante viennent nous faire part de l’état de l’évolution de la population mondiale en ce début de troisième millénaire. Leurs observations entraînent des conclusions alarmantes : nous sommes trop nombreux… Leur solution pour remédier à cette croissance démographique galopante est impitoyable : il faut recycler les personnes inutiles. C’est sous la forme d’une conférence illustrée d’expérimentations qu’ils  vont  méthodiquement  développer  leur  thèse.
Les obstacles qu’ils vont rencontrer feront sans cesse écho  à  nos  propres  ratages  et  à  notre  difficulté  à " tenir debout ". Le burlesque, en effet, nous renvoie à notre condition dérisoire d’être humain. Par accident, le dispositif scénique mis en place par les personnages, s’incline, comme un hommage à la silhouette penchée de Mr hulot qui en disait long sur sa résistance par le rire à ne pas tomber.
 
Implantée en saône et Loire depuis 2001, la Compagnie du Détour est dirigée par Agnès Larroque et Laure Seguette, comédiennes et metteures en scène. Leurs créations dénoncent des thèmes de société sous forme de conférences burlesques au moyen d'une écriture mêlant humour noir et ironie. Le rire est l’émotion privilégiée dans leur travail artistique, un des moyens les plus sûrs pour redonner vigueur à la relation entre les théâtres et  leurs  publics.  il  s'agit  donc  toujours de chercher un  rire  critique,  insolent  et  provoquant la réflexion. Depuis la création des Femmes savantes de Molière en 2012, la compagnie prend un nouveau tournant en confrontant son univers burlesque et caustique au répertoire classique.
 

Nième compagnie : comment je suis devenu stupide
théâtre
à 19h00 - CCO - réservation conseillée


© Philippe Schüller

" Je n’ai jamais été sportif ; les dernières compétitions importantes qui ont fatigué mes muscles sont les concours de billes à l’école primaire dans la cour de récréation. "
Fort de ce constat, mais très déprimé, Antoine, notre héros (qui n’en est pas un) va se lancer dans une vaste entreprise de désensibilisation au monde, afin que son esprit cesse d’être envahi par tant de curiosité. Car " être curieux, vouloir comprendre la nature et les hommes, découvrir les arts, devrait être la tendance de tout esprit. "
Mais si cela était, avec l’organisation actuelle du travail, le monde s’arrêterait de tourner, simplement parce que cela prend du temps et développe l’esprit critique. Plus personne ne travaillerait. Aussi sous heurozac, notre héros qui pourrait tout à fait en être un, s’adonnera aux joies de la " vraie " vie….seul à sa table, accompagné d’une seule bouilloire, buvant du thé, fumant parfois les sachets, l’acteur " incarne " tous les protagonistes croisés par Antoine. Chacune de ces rencontres étant comme une pièce sur l’échiquier de nos comportements.

Créée en 1992, la nième Compagnie est dirigée par Claire Truche et est aujourd’hui à la direction artistique du théâtre Astrée. son projet est d'y proposer des spectacles mêlant Arts et sciences. Elle développe également tout un répertoire  de  "  spectacles  tout terrain et tout Chemin " qui favorise la rencontre entre une recherche artistique autour du monde contemporain en   grande    perturbation   (philosophique,    politique, climatique...) et des publics issus de milieux culturels très  variés.
Clairetruche est auteure, metteure en scène, comédienne et directrice artistique de la nième Compagnie. Elle revendique un théâtre basé sur des recherches afin d’offrir aux spectateurs une parole - si possible poétique et avec humour - sur notre condition d’humains toujours ballottés dans ce monde en pleine mutation.
 

compagnie Cassandre : There is no alternative
théâtre
à 20h - CCO - réservation conseillée


© Aurélien Serre

Une brève histoire de la crise. trois hommes ordinaires se présentent face à la masse brute des faits : prêts hypothécaires, subprimes, spéculation boursière, vente à découvert, sauvetage en catastrophe des banques, récession, chômage, rigueur, relance, " rilance "...
Devant l’apparente complexité de l’histoire, ils veulent raconter cette crise qui hier leur semblait obscure, mais qu’ils ont compris aujourd’hui.
Alors, Devant le public,avec le public, ils vont rejouer toute cette histoire, incarner tour à tour des banquiers, des citoyens, des courtiers, des  agents  de  notations, des traders, des agents immobiliers, le président des Etats-Unis d’Amérique... et tenter la (dé)monstration de cette farce macabre, de cette apocalypse joyeuse qu’est aussi la crise des subprimes.

Sébastien Valignat fonde en 2010 la Compagnie Cassandre et mène depuis trois ans un travail autour de " comédies documentées ". il s’agit de partir de travaux de chercheurs en  sciences  sociales,  et  de  proposer  à un auteur dramatique d’écrire un texte donnant une forme théâtrale (en l’occurrence des comédies) à cette matière, puis de mettre en scène ce texte. Les auteurs travaillent en collaboration avec des chercheurs et en lien avec le plateau pour trouver un prisme poétique qui donne résonance à leurs recherches afin de questionner le monde.

 
Ça CHaUFFE !
exposition participative à partir de 18h - CCO
 

© DR

Une exposition collective mettant à contribution les habitants,  membres  d’associations, enfants et artistes. Ils détournent des objets de notre quotidien sauvés de la déchetterie qui deviennent autant de supports d’expression et nous parlent du monde d’aujourd’hui en proposant une seconde vie à des réfrigérateurs dépollués.
Ils interrogent les menaces qui couvent sur notre planète et sur nos sociétés (réchauffement climatique, problématiques sociales…). Ouvrons les portes, dans chaque compartiment, un cabinet de curiosités pas si étrange… ça chauffe!
 

supermarché utopique scénographie participative
à partir de 18h - CCO
 

Seattle Municipal Archives CC

Romain de Lagarde invite le public à imaginer le Centre Commercial Onirique, un hypermarché utopique invitant à la rêverie et la poésie. Les participants créent des sculptures plastiques et lumineuses composées à partir de packaging issue de la grande distribution : marques, slogans et boites en tout genre.
 

Julien Pauthier : Time is everywhere
installation sonore proposée par l’AADN
(dans le cadre des résidences vidéophonic)
De 17h à 23h - CCO
à 20h30 - présentation du dispositif et explication du projet par l’artiste
 time is  Everywhere  est  un  concept  sonore  de Julien Pauthier, en résidence au  CCO dans le cadre de vidéophonic de AADn. Cette installation est l’aboutissement d’une réflexion sur le moyen de créer une pièce sonore dont la durée ne peut être fixée, une pièce  sans  limite  de  temps.  Cette  installation  sonore a donc la volonté  de  dépasser  la  notion  de  temps réel  pour  simplement  mettre  en  relation  l’homme  et son environnement. Comprendre  le  terme  "  temps  " de deux manières : le temps qui passe, qui a une durée indéterminée, indéfinie, et d’autre part le temps  au sens météorologique. Les recherches  menées  portent sur cette relation ; l’influence sur le sonore de la météorologie ambiante. Composée de fréquences, cette pièce retranscrit une image sonore des évènements chaotiques du climat et dans l’absolu, n’a ni début ni fin.

Julien Pauthier
Julien Pauthier, à l’âge de 17 ans, découvre la musique techno, une musique qui le fascine et lui fait prendre conscience de l’univers sonore à  découvrir.  Pendant ses études d’art, il découvre la musique électronique minimale avec Ryochi ikeda et Alva Noto, puis l’art sonore avec La Monte Young et le mouvement futuriste. Diplômé en expression plastique, il oriente ses recherches autour du bruit et de sa perception et des notions d’espace. A partir d’une musique composée d’une texture sonore complexe, continue, à volume élevé, il souhaite travailler sur la modification de l’état de conscience de l’auditeur. Chercher  des  situations qui créent une perte des repères : sensation de perte d’équilibre, hallucination auditive, rapport au temps et à l’espace altéré.
 

Théâtre National Populaire
Lectures de JULIEN TIPHAINE sur la crise de la culture
lectures - à 18h00 et 19h00 - CCO - réservation conseillée

© Anne Dion

La crise de la culture apparait souvent comme un vaste sujet porté par quelques initiés. Elle est " noyée " dans un système complexe. Revenir à l’essentiel devient primordial. Depuis plusieurs siècles, les intellectuels se battent pour que l’art et la culture soient un droit et pour qu’il le soit pour le plus grand nombre. Les lectures de Julien Tiphaine proposent d’entendre les textes de Victor Hugo, André Malraux, Alain Badiou, qui ont marqué ces combats à travers leurs époques.
avec : Julien Tiphaine, comédien de la troupe du TNP
 

Abed Manseur et l’Espace Pandora
La Cendre des larmes (la passe du vent, 2015)
poésie - à 20h45 - CCO - réservation conseillée
 
© Olivier Fischer

Abed Manseur est algérien, mais il aime fréquenter notre région où il a pas mal d’amis. Poète, il écrit directement en français, langue qu’il aime et qu’il malmène, à la façon de Prévert ou de Vian. il sera présenté par Thierry Renard, " agitateur poétique ".
 

Syndicat des poètes qui vont mourir un jour
commando poétique
poésie - à 19h45, 20h15, 20h45 et 21h15 - CCO

 © DR

Le syndicat des poètes qui vont mourir un jour souhaite promouvoir une poésie  tournée  vers  l'oralité,  vers la scène et vers la lumière, afin de rendre la poésie accessible au plus grand nombre. Le collectif intervient de  manière  impromptue  et  décalée  tout  au  long  du festival. Il ose la poésie en tous lieux, en tous temps et par tous les temps et pour tous les publics. il propose des lectures publiques dynamiques ainsi que des performances en participant collectivement à tout événement où la poésie contemporaine à sa place.
 

Michel Thion : L’enneigement
POÉSIE et MUSIQUE : à 20H - CCO

Michel Thion, poète, écrivain et membre du syndicat des poètes qui vont mourir un jour, présente une lecture de son dernier livre " L’Enneigement " dans un cadre intimiste et chaleureux. Il sera accompagné par nelly Frenoux au chant et aux percussions.

© Anais Photography

Michel Thion
Michel thion est né  en  1947.  Autodidacte,  il  exerce de nombreuses activités, parallèlement étudiant en philosophie  et  en  linguistique,  avant  de  rencontrer à 33 ans le métier qui allait devenir le sien : l'action artistique et culturelle. Dans le domaine des musiques contemporaines il exerce entre 1987 et 1995 une activité de critique musical. il écrit depuis 45 ans, de la poésie, des textes en prose, avec des temps de silence. Depuis 2002, il se consacre entièrement à l'écriture. il est à la recherche d’une écriture qui soit un récit poétique et travaille particulièrement sur les relations intimes du langage et de la musique. Au sein de l’Association " Arts Résonances " animée par Brigitte Baumié, il travaille depuis quatre ans sur la traduction poétique entre le français et la Langue des signes Française (LSF). il pratique régulièrement des lectures publiques et anime de nombreux ateliers d’écriture.
Quelques titres : ils riaient avec leur bouche - Cheyne éditeur, traité du silence - éditions Color Gang, Le dit du sablier – éd. voix d’encre – peintures d’Anne Weulersse, Une fleur sur la neige – éd. voix d’encre – peintures d’Anne Weulersse, Le récit du monde, Ed. Color Gang – Poésie et didascalies musicales, Origami (poèmes à déplier) - Ed. Color Gang, L’Enneigement – éditions La Rumeur Libre (2014).
 
Nelly Frenoux
Résolument tournée vers la musique contemporaine et la voix dans toutes ses  possibilités,  elle  développe son travail suivant plusieurs axes : un métier d’auteur metteur en scène et interprète de spectacles de théâtre musical jeune et tout public, dans lesquels elle développe les relations entre la voix, le corps en mouvement et les objets sonores. ses spectacles donnent à voir et à entendre une écriture musicale contemporaine.
Un métier de compositeur  et d’interprète qui  lui fait rencontrer des compositeurs pour des musiques enregistrées ou pour des dispositifs scéniques.
Un métier d’improvisation vocale, en duo avec Michel thion, et en trio avec Laurent Bigot. Résidences au GMEA Groupe de Musique électro-acoustique d’Albi et au théâtre Athénor de saint Nazaire.
Un métier d’Educatrice de Jeunes Enfants, responsable de jardins d’enfants pendant 10 ans, un métier qu’elle a exercé en début de carrière, parallèlement à son métier de musicienne.
 



! RENDEZ-VOUS AU CCO à Villeurbanne (agglomération lyonnaise) !

CCO - 39 rue Georges Courteline 
69100 Villeurbanne
Tél. 04 78 93 41 


suivez la programmation du CCO Jean-Pierre Lachaize sur : 
SITE OFFICIEL
PAGE FACEBOOK
 TWITTER
  • Artist UP
    (hôte)
    • 2015-03-19 17:40:10
    • 1 232 views
  • Tags - #festival #Lyon #rhône-alpes #villeurbanne #danse #théâtre #mise en scène #compagnie #spectacle vivant #performance #CCO #art de la rue #Théât’Réalités
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI