WEEKEND AFFAIR : duo électro-pop entre synthés, tattoos et cocotiers

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

Originaire de Lille, Weekend Affair est composé de Cyril Debarge batteur du combo électro-pop "We are enfant terrible" et de Louis Aguilar, membre du groupe "Louis Aguilar and the crocodile tears". Ce duo propose des titres envoutants aux sonorités électro-pop avec un "univers visuel et textuel revendiqué : le bureau et même plus précisément, les relations adultérines au bureau" mais attention, les cocotiers et lunettes de soleil ne sont jamais très loin... !
Après leur 1er single "Boxing Queen" (2012), deux EPs, "Sweet Face" et "The Last time you had fun" (2013), c'est tout naturellement que le groupe sort son 1er album intitulé "Welcome to your fate" le 24 Mars 2015 !


Qui se cache derrière Weekend Affair ?
LOUIS : Weekend affair - c'est la rencontre entre un chanteur de folk et un batteur de rock’n’roll. Deux univers pas super éloignés mais des parcours bien distincts. On s’est rencontrés à Lille avec Cyril et on faisait tout.
CYRIL : Moi j'aime les synthés alors j'en fais beaucoup dans Weekend affair. 

© WEEKEND AFFAIR

Comment, Où, Quand vous êtes-vous rencontrés ? 
Votre amour partagé pour tattoos et synthés analogiques a-t-il été un "signe", comme "une évidence" de l'issue de cette rencontre amicale et artistique ?
LOUIS : On s’est rencontré à Lille avec Cyril et on faisait tous les deux de la musique dans nos projets respectifs. A force de se croiser on est devenus copains et je pense qu’il y avait dès le départ des affinités musicales. J’aime beaucoup We are enfant terrible et Cyril aime bien mon corps de rêve. Un jour il m’a demandé si ça me bottait d’essayer de chanter sur ses idées de morceaux. Le reste est allé tout seul, comme papa dans maman. A la base, c’est Cyril le passionné de synthé et moi le tout tatoué. Mais on a appris à s’aimer comme ça.

Produced by RUBIN STEINER
released 28 January 2013

A ce propos... d'où vient votre passion pour les synthés ?
CYRIL : J'ai découvert dans le grenier de mes parents à l'aube de mes 18 ans, un carton avec quelques synthés. En l'occurence, une pianet de Hohner et un korg sigma de 1971. C'est en ouvrant ce carton que tout a basculé. J'ai passé du temps à les essayer et avec internet je passais autant de temps à regarder des tutos de synthés analogiques. Et là, c'est comme une drogue.

Comment définiriez-vous votre musique ? 
LOUIS : C’est une musique assez passionnelle. Un mélange entre des chansons plutôt dansantes et des histoires plutôt très tristes.
CYRIL :  C'est bien défini ça en fait.

Released 13 November 2013 
Produced / Music & Lyrics : WEEKEND AFFAIR
Louis Aguilar (sing) & Cyril Debarge (Synth & Drum machine)

Quelles sont vos sources d'inspirations ?
LOUIS : Le monde du bureau et la folie des américains en général, que ce soit dans la littérature, le cinéma ou la photographie, j’aime bien les histoires, les tranches de pain de vie. Un incendie, un coeur brisé, une bagarre dans un bar. J’essaie dans mes textes de dépeindre des scènes de la vie quotidienne qu’on aurait plutôt tendance a vouloir oublier.
CYRIL : Les petits bruits de la vie, les mélodies qui passent et qui se font machinalement filtrer par mon cerveau inattatentif.

I Walk Alone - WEEKEND AFFAIR (videoclip)

Quels sont les incontournables de vos playlists personnelles en ce moment ? Le dernier concert en tant que public, qui vous a marqué ?
LOUIS : Jonas Alaska et Mikhael Paskalev dans leurs répertoires respectifs. J’écoute un peu que ça en ce moment.
CYRIL : J'ai refait un tour chez Moondog, du beau bizarre. 

Costards dignes de men in black, wayfarers, cocotiers-coconut, tattoos … assurément bogosses. Pourquoi avoir choisi ce style ? En quoi correspond-t-il à vous et/ou à votre musique ?
LOUIS : Au depart on a construit le groupe comme un side project, en marge de nos projets respectifs, du coup on voyait ça un peu comme un afterwork sympa. Et qui dit afterwork dit costard...
CYRIL : ... et qui dit sympa dit cocotiers et lunettes de soleil. 



Après un 1er single « Boxing Queen » (2012), vous avez sorti plusieurs EP « Sweet Face » et « The Last time you had fun » en 2013... avec la sortie de l'album "Welcome to your fate" le 24 mars 2015. Comment avez-vous vécu ces différentes étapes ?
LOUIS : On fait les choses simplement à la maison sans se prendre la tête. C’est le coté sympa du side project.
CYRIL : On se donne des plannings pour sortir des morceaux et on travaille pour essayer de les réaliser. Mais c'est de la musique donc on fait ça avec beaucoup de plaisir.

© WEEKEND AFFAIR

Quels sont vos objectifs à venir ? Quelle orientation souhaiteriez-vous donner à votre projet ? 
LOUIS : On change un peu la formule pour l’album, on ajoute une vraie basse et une vraie batterie sur le live, ça donne une dimension plus rock au set.
CYRIL : Moi je ne peux pas m'empêcher de penser au prochain disque, aux prochaines prods. Et y'a tellement de possibilités que j'ai déjà un peu le vertige. On se laissera porter par les envies du moment.



Des dates / actus à venir pour 2015 ?
LOUIS : On sort un disque puis on le joue sur des scènes de salles de concerts dans des villes !
CYRIL : Si on rentre un peu dans le détail, ça nous fait une sortie d'album le 24 mars 2015 et puis on a une petite tournée qui se lance. Le Jeudi 12 mars 2015, on a fait la release party de cet album à l'Aeronef de Lille, notre ville. Et après on vous invite à suivre nos actualités sur la page facebook du groupe.

Stuck On Land - WEEKEND AFFAIR

SUIVEZ L'ACTUALITE DE WEEKEND AFFAIR : 

PAGE ARTIST'UP
FACEBOOK 
TWITTER
  • Léa Rekouane
    (hôte)
    • 2015-03-24 13:43:04
    • 1 674 views
  • Tags - #clip #Live #video #music #electronic #duo #EP #Lille #electro pop #sortie #synth pop
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI